AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Ven 22 Oct - 21:44


    Surtout, pas de panique. Courez !


    Tout a commencé lorsque Jack Sparrow et Flash, qui sont venus ensemble et qui connaissent donc leur identité, vont aborder un ange noir à la recherche d'une proie. Jack Sparrow imite à la perfection les mimiques de son personnage, ce qui fait bien rire Flash. Mais Jack Sparrow est maladroit, et il renverse toute sa coupe de soda sur les ailes de l'ange. Les trois sortent donc du hall en se disant que la salle de bain ne devrait pas être loin... et ce fut une belle erreur. Chaque porte qu'ils prennent les mènent à un endroit différent. Et à chaque fois qu'ils essayent de revenir en arrière, la porte s'ouvre sur un lieu encore différent... Rapidement, ils se sentent piégés. Ils tombent sur une chambre hantée par un squelette vivant. Flash et Jack hurlent mais l'ange lui donne un coup de poing avant de reprendre la porte et d'atterrir dans un couloir. Maintenant, l'ange noir se retrouve avec deux compagnons paniqués qui n'arrêtent pas de penser au pire. Il aurait aimé les laisser et continuer seul, mais laisse quand même un morceau de raison lui indiquer qu'il aura probablement plus de chance de s'en sortir s'il reste avec eux. Mais voilà que la situation empire, car Flash prétend voir des personnes. Des fantômes ? Des esprits ? ou bien il délire. Quoiqu'il en soit, Flash semble non seulement les voir, mais il semblerait que ces "créatures invisibles" reproduisent des scènes de bataille dans les couloirs... Qu'est-ce que cela signifie ? Quelle porte saura les ramener parmi la foule ?

    Premier post pour : Flash


Dernière édition par Batmaaan le Mer 27 Oct - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Sam 23 Oct - 11:52

[C'est pas terrible je suis désolé, mais je suis mauvais pour les résumés. Je me rattraperais au prochain.]

Buffet à volonté, elle avait dit ! À VO-LON-TÉ ! Déjà qu’il était tout excité d’y aller, déguisé en son super héros favori, mais si en plus elle lui annonçait d’aussi belles couleurs… Personne n’aurait pu lui faire changer d’avis ! Maintenant on se demande, comment le petit garçon s’est-il procuré l’invitation ? Rien de bien compliqué. N’ayant pas de domicile fixe, il s’était réfugié cette nuit là sous le pont, dans la couverture d’un généreux sans abri qui avait eu pitié de lui. Elwin était d’ailleurs presque collé à ce dernier. Le petit s’entendait bien avec les mendiants. Il était un peu comme eux, à la différence qu’il volait ce dont il avait besoin, qu’il avait un travail dans un cirque, qu’il étudiait encore à l’école de la magie et qu’il pouvait profiter d’une bonne douche dans des domiciles inconnus en entrant par effraction et avant qu’on ne le prenne sur le fait. Au petit matin, il s’était retrouvé avec cette enveloppe dans les mains. Il ne savait ni d’où elle venait, ni comment on avait bien pu le trouver. Le petit l’avait-ouvert tout excité et à peine avait-il eu le temps de comprendre qu’il s’agissait d’une soirée déguisée qu’il avait relevé son jean et frotté une éraflure récente sur son genou pour la faire saigner et déposer quelques traces sur la lettre. Elle brûla aussitôt. Il n’avait pas lu le reste, oups… Mais c’était où ? Comment allait-il y aller ? Mais quelle poisse ! Le petit pesta et oublia bien vite son incident. Au cirque, on ne le payait pas vraiment en argent, il était trop petit pour ça. Alors c’était en cadeaux, en nourriture, en logements… Bien qu’il préférait largement aller dormir avec les sans abris du pont. Cette fois, il demanda à avoir un super costume de son super héros préféré au monde et vous savez quoi ? Il l’obtint. Parce que même si cette soirée était sortie de sa tête, l’idée d’avoir un costume en revanche était toujours là. Il fonça voir sa partenaire pour le lui montrer, et cette dernière lui apprit la date et l’heure de la soirée, car elle aussi s’y rendait ! D’un commun accord, ils décidèrent d’y aller ensemble. Mieux encore, elle en parla à l’ange blanc et à la prêtresse et ces derniers allaient les accompagner, comme une vraie famille, c’était trop beau. [Arrête ton char, tout le monde sait qui c’est ! Chhhhht…] Voilà pour l’arrivée. Ils ont voulu sortir de chez l’ange blanc et au lieu de se retrouver dehors, pouf ! Ils n’eurent même pas le temps de passer l’entrée qu’Elwin et Jack Sparrow s’étaient précipités sur le buffet. Il était… immeeeeeense ! Un vrai festin ! Le môme allait se péter le bide mais tant pis, il n’avait jamais eu autant de nourriture devant ses yeux ! Un éclair dans la bouche, il pouffa en même temps de rire aux pitreries de Jack, et se mettait du chocolat partout. Il y avait tellement de monde, tellement de héros, de princesses, de personnages de disneys… Tellement de merveilles qui excitaient tour après tour le petit. Ce dernier se trémoussait sur place, il ne tenait plus ! Après s’être bien essuyé avec les mouchoirs, parce qu’un Flash tâché ça ne le faisait pas, ils se dirigèrent tous les deux vers un ange noir, seul. Qu’elles sont belles ses ailes ! Qu’elles sont grandes ! Qu’elles ont l’air douces !

« J’peux toucher ? Dis ? » avait-il supplié en posant déjà sa main dessus, tandis que Jack jouait avec sa boisson. Le petit pouffa de rire lors de l’incident mais se calma aussitôt pour ne pas être mal vu. Noooon de si jolies ailes toutes tâchées ! Quel gâchis ! En tout cas c’était décidé, lorsque tout sera terminé, il veut les même ! Flash avec des ailes noires… Quelle classe ! Ils décidèrent d’aller nettoyer cette vilaine tâche et se dirigèrent vers la seule porte visible près d’eux pour s’engager dans des couloirs. Quelle excitation, ils allaient visiter le palais ! Infatigable et fatigant, le gamin sautillait partout et n’arrêtait pas de frémir d’impatience. Allez, plus vite ! Ils traversèrent un couloir. Un autre. Et puis un autre. Ne trouvant pas, ils revinrent sur leurs pas. Mais ils n’y arrivaient pas, il n’y avait plus le chemin inverse ! C’est que cette histoire devenait légèrement inquiétante… ou terriblement sensationnelle pour l’enfant qui ne se rendait pas vraiment compte. Ils arrivèrent dans une drôle de chambre, où ils tombèrent nez à nez avec un crâne qui parlait. La réaction de Flash et de Jack Sparrow fut immédiate, et peut-être se seraient-ils enfuis en plus de leurs cris s’ils ne craignaient pas de se retrouver dans une pièce similaire en reprenant la porte. L’ange en revanche se montra plus… adulte ? Il frappa cette très mauvaise représentation de l’étrange noël de monsieur Jack, et repassa la porte avec eux.

« Tu crois qu’il y a des momies aussi ? » chuchota le môme au pirate en se disant qu’ils avaient trouvé un super chevalier pour les protéger. Les protéger ? Et puis quoi encore ? Le petit bomba le torse, se rendant compte que c’était lui le super héros, et que c’était lui qui devait être plus courageux que tout le monde ! Il avait tout à prouver. Cela ne l’empêcha pas d’éprouver de l’admiration pour cet ange qui venait de casser la figure au méchant Skellington. Haha, dans les dents ! Et maintenant ? Maintenant, le petit entendit quelques fracas au bout du couloir. Apparemment, il fut le seul à tourner la tête vers la source du bruit. Il s’y dirigea donc, marchant sur la moquette de manière prudente parce que s’il aimait avoir peur, il n’aimait pas lorsque c’était justifié et dangereux. Elwin avait l’impression de se retrouver dans une parodie de Shinning, et il allait bientôt voir débouler Jack Nicholson (Encore un Jack, tiens), avec une hache pour les poursuivre tous les trois. Bien sûr qu’il connaissait ce film. Il regardait la télévision chez les autres lorsqu’il s’ennuyait. L’enfant jeta un coup d’œil au couloir d’adjacent. Il poussa un cri de surprise et de terreur avant de bondir en arrière, de trébucher et de tomber sur le dos.

« Là ! » s’écria-t-il en se collant au mur et en regardant en face de lui de manière terrorisée, « Vous voyez ? Ils sont.. ils sont… pendus ! »

L’enfant se laissa tomber sur les fesses, ne cessant de regarder l’image de ces trois hommes pendus à une corde rattachée au plafond. Non en fait ce n’était pas Shinning, c’était le sixième sens ! Ce film l’avait traumatisé d’ailleurs. Il se recroquevilla sur lui-même, il ne pouvait pas en revanche décrocher le regard bien que cette vision marchante le pétrifiait sur place. Terrifié, il n’osera certainement pas s’aventurer dans ce couloir et passer à coté d’eux ! Il préférait encore prendre une nouvelle porte au risque de tomber sur une momie qui parle. Il espérait aussi que ce ne soit pas le fruit de son imagination ou pire, son talent de médium, parce que sinon les deux autres n’allaient pas le croire… Quoique si, Jack connaissait la particularité du petit, non ? Qu’il voit les esprits, les morts et l’invisible… Comme dans le Sixième sens.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Sam 23 Oct - 15:14


__
__
ON VA TOUS MOURIIIIIIIIIR.. ENCORE ?

C'est la fête, c'est Halloween et surtout, c'est buffet a volonté et gratuit. Oui oui vous avez bien lut. Et il n'y a rien de mieux pour une gourmande que ce genre de chose. Il y a quelques jours, elle reçue une lettre mystérieuse qui avait attiré son attention. Une soirée organisée par un inconnu fait parler de lui dans tout le royaume magique et plus encore. Il n'en faut pas plus que cela pour que la demoiselle accepte l'invitation et signe celle ci de son sang. Bon, c'était dur de se piquer avec une aiguille pour avoir une goutte quand même. C'est qu'elle aime pas les trucs qui pique dans ce genre là, c'est comme les seringues, ça fait peur. Elle avait été rejoint un peu plus tôt dans la soirée par Flash, dans son super costume qu'il avait eu au cirque ou tout les deux travaillent. Flash est en fait son assistant, elle l'apprécie énormément et le considère un peu comme son petit frère. Un petit garçon à protégé sauf que, faut être honnête, elle a déjà beaucoup de mal à se protéger elle-même. Un signe de la main pour le petit Flash alors qu'elle avance vers lui. Bientôt, les deux jeunes seront rejoint par un ange et une prêtresse.

La soirée est à son comble, c'est la fête, tout le monde danse, boit et MANGE ! Et parmi eu il y a évidement, je vous le donne dans le mille, Flack et Jack. Dans les mains, une bouteille de rhum remplit de soda, de coca en vérité. Il rit, marche en zigzaguant, le bras tendu vers le plafond alors que la seconde main tient le tri-corne et chantant comme un abruti.

« Uuuuuuune bouteille de rhuuuuuuuuum à la merrrrrrrr. Uneeeeee bouteille de rhuuuuuuuum pour moiiiiiiiiiii, je marche je cours je naaaaaaaaaaaaaaage.. »

La suite de la petite chanson ne sera plus. Car au moment ou le "nage" se termine, la bouteille de soda se vide malheureusement sur de grandes et belles ailes noires. Un " oups" est audible venant du minois du pirate à barbe longue et aux cheveux perlés de multiples couleurs. Un regard pour Flash qui veut tout dire et le petit pirate ressemblant comme deux gouttes d'eau au véritable Sparrow, s'excuse vivement pendant que Flash touche les ailes. Non mais vraiment.

«Désoléééééé, j'ai pas fait attention, je vais nettoyer tout ca. Je suis désolé désolé désolé »

Ok, même dans de simple excuse elle arrive encore à être hystérique. Bon, on reste calme et on suit le petit monde pour trouver une salle ou le nettoyage sera possible. Tout comme Flash, elle avance vers la porte, hâte de visiter le palais mais aussi de réparer son erreur. C'est finalement après plusieurs portes passés que le petit groupe remarque que les piéces sont de plus en plus inquiétante et glauque. Bon, on est perdue, il faut l'avouer alors Jack décide de faire machine arrière mais.. O_O C'est quoi ce bordel ? Ce n'est pas du tout la même qu'il y a quelques secondes. Là, le capitaine commence à s'inquieter et commence également à ce dire que L'ange Blanc avait raison sur une chose : on aurait pas du venir. Le pauvre, lui qui était venue principalement pour les surveiller et les "protéger" en cas de besoin, les voilà seuls face à un Ange qui a pas l'air content et.. et..

« DES SQUELLETTTTTTTES ! »

O-kay ! Bonjour le courage et le calme. Une voix stridente qui raisonne alors que Jack regarde l'ange faire avec admiration. Il aurait presque des étoiles dans les yeux en le regardant. L'ange noir est son nouveau héros, son sauveur ! Et pour complété le tout, il n'hésite pas a le lui dire.

« T'es trop fort ! Wooaaaw ! »

Heu, Mimi, je te rappelle simplement que tu es dans la peau de Jack, un mec. Donc dire ca comme ca, c'est peut être pas le meilleur moyen. Mais bon, après tout, peut-être que l'ange aime les hommes.. Heu, problème ! S'il aime les hommes il va.. HAAAAA ! Non ! Jack secoue le minois à cette pensé impure devant de l'espère que la jeune vierge qu'elle est réellement. Elle tourne les yeux vers Flash qui parle de momies. Une grimace venant du pirate mal-rasé et il secoue même la tête pour montrer son désaccord avec l'idée de croiser des momies. Elle regarde un peu partout puis regarde Flash partir vers une porte. Jack le suit silencieusement mais ne regarde pas. Trop occupé à rire, nerveusement surement, de la situation. Les voilà perdu au beau milieu d'un palais enchanté. Mais son rire s'efface rapidement au cris du jeune Flash. IL a l'air terrorisé et Jack se précipite sur lui pour le prendre dans ses bras et le rassurer un peu. Oui, Jack Sparrow cajole Flash, bonjour les super-héros. En agissant ainsi, Mimi se trahit peut être et démontre qu'elle doit être une fille à la base. Mais des filles y'en a plein sur terre. Jack secoue la tête puis regarde l'ange noir et Flash qui reprend du poil de la bête après se petit calinou.

« Je propose... Qu'on ne se sépare pas.. »

Elle n'a pas vraiment envie de se retrouver dans une pièce avec des momies, des zombies ou on ne sait quoi. Surtout qu'elle ne pourrait même pas se défendre sauf peut être en hurlant comme une hystérique, ce qu'elle fait très bien.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Sam 23 Oct - 16:02

Bradley avait reçu une bien étrange lettre. Il y a un mois peut-être, arrivée par erreur, maladresse de facteur. Elle était aspergé de parfum, rouge à lèvre carmin. Il aurait dû cette lettre, ne pas l'ouvrir peut être... Mais il n'était qu'un homme, qui aimait bien ce genre de jeu... Hem hem. Bref, celle-ci lui disait de donner son sang pour rejoindre un pays en chantier, enchanté, pardon, et que ce serait hyper cool... Sauf qu'il n'avait pas que ça à faire. Qui allait tuer tout ces gens, violer ces filles prudes et candides s'il n'était pas là ? Mais un détail attira son attention. Toutes les créatures magiques étaient invitées... Il y aurait donc des nymphes, des sirènes, des walkyries, bref, que de la bonasse ! Et ça, c'était plus que motivant.

Le Cupidon s'était alors entiché d'une sorcière, lui faisant croire qu'il l'aimait, juste pour son déguisement. En effet, autant être beau en y allant, et quoi de mieux que de s'aider d'une sorcière ? Il voulait juste qu'elle le transforme, rien d'autre, elle était même pas bonne au lit en plus... Quand il lui avait dit de se mettre en levrette, cette conne s'était mise à quatre pattes, en aboyant. Lorsqu'il lui avait demandé pourquoi elle faisait ça, elle lui avait dit avec un grand sourire « mais mon cœur, je fais le lévrier... ». Non mais quelle grosse truie, en plus, elle avait des tonnes de cellulites sur les cuisses, bref, un trèèèès mauvais coup. Et Bradley détestait qu'on l'appelle mon cœur. Mais il devait rester avec elle, et lui faire croire une quelconque romance pour parvenir à ses fins. Le jour J arriva, et il lui demanda ce qu'il désirait. Un petit coup de charme en plus, et elle accepta sa proposition. A savoir le transformer en ange, sombre, et plutôt flippant. Du moins, juste lui rajouter des ailes noires, et une auréoles. Mais ce qu'elle lui fit était cent fois mieux que ce qu'il avait imaginé.

De véritables ailes sortaient de son dos, tandis qu'elles bougeaient, quand il le désirait. Son auréoles flottait au dessus de lui, aussi sombre que ses ailes. Il portait un masque pour compléter le tout, et faire que personne ne le reconnaisse. Il était super beau, dixit lui même, lorsqu'il se regarda dans le miroir.

L'enchantement ne durera que quelques heures mon cœur, environ six ou sept.

Parfait. Ah oui au fait...


Bradley sortit un athamé de son jean, qu'il planta dans le ventre de la fille.

Je DETESTE ce surnom. Mais merci pour les ailes, c'est gentil de ta part.

Le démon s'était alors entaillé le bras, autant aller dans la demi-mesure, et avait frotté son membre contre le parchemin. Mais rien ne se passa. Logique, il fallait traverser une porte. Il sortit donc de l'appartement de cette stupide conne qui mourrait à petit feu, et se retrouva au devant d'un superbe manoir. Mouais, y'avait mieux. Même le château de Walt disney était plus classe. Le garçon se dirigea avidement vers les grandes portes, qu'il ouvrit, avant de débouler d'un un grand hall. Il y avait pas mal de monde, et comme il l'avait espéré, beaucoup de filles. Des tas de filles toutes aussi bandantes les une que les autre.

Bref, il allait bien s'amuser. Mais d'abord, il devait manger... Il avait la dalle, et un petit verre ne lui ferait pas de mal. Il se dirigea donc vers le buffet, et s'empiffra de tout ce qu'il trouva. Cet enchantement devait consommer ses forces, ou une connerie comme celle-là... Mais alors qu'il allait draguer une nymphe super canon, un liquide se rependit sur ses ailes et son torse, puisqu'il ne portait pas de t-shirt... Il se retourna d'un air meurtrier vers les deux jeunes gens qui lui faisait face à présent.

Il y avait ce Jack Sparrow moche, même s'il était identique au vrai, ce qui relevait d'autant plus son côté hideux, et un Flash, qui ne cessait de lui palper les ailes. Aujourd'hui, ces deux cons allaient crever dans d'atroces souffrances... Mais les deux imbéciles le poussèrent vers une porte, pensant l'emmener dans une salle de bain. Pas grave, il coucherait avec Flash et le tuerait en enfonçant le bras de Jack dans sa bouche de guignol...

Bande de cons. J'espère la mort vous fait pas peur parce que je vais vous...

La suite se perdit dans sa gorge quand les deux autres l'emmenèrent par la porte, ce qui les conduisit ailleurs. Bordel ils foutaient quoi ces deux-là ? Bradley reprit le porte par laquelle ils étaient entrés et déboucha encore sur un autre endroit. A chaque fois qu'ils passaient une porte, un lieu différent les attendaient. Et la salle dans laquelle il déboulèrent était hanté par... Un squelette ridicule. Tellement ridicule que le démon éclata de rire avant de lui foutre un coup de poing dans la gueule. Les deux autres semblaient avoir peur, normal, c'était rien d'autre qu'une pauvre fille et un gosse. Gosse qui semblait terrifié à voir quelque chose. Chose que Bradley ne voyait pas. Mais il ressentait l'état du petit, et l'homme savait qu'il était sincère. Il y avait un truc de pas normal ici...

Pendu ? Non je vois rien. Mais MOI, je vais vous pendre si ça continue !

Flash et Jack se prirent dans les bras et le Cupidon leva les yeux au ciel. Putain de merde. Il allait devoir se taper ces deux guignols. Le gamin en rouge ne voulait pas avancer, puisqu'il croyait que quelque chose se trouvait devant eux. Ridicule.

Tous ensemble ? T'es pas sérieux le pirate ? Vous arrêtez pas de pleurnicher pour un rien. Moi j'me barre.

Le démon s'avança donc devant lui, dans le couloir, n'ayant absolument pas peur de ce qui pouvait s'y trouver. Il savait que les petits avaient une imagination débordante... Il se retourna, et planta ses yeux dans ceux de Flash. Bradley était un monstre, mais il ne pouvait pas laisser le petit comme ça, il n'avait rien demandé, et il aurait aimé qu'on sauve ses enfants à l'époque...

Le petit là. Viens avec moi, je te promet que je vais te protéger. Franchement, t'en fait pas, on va sortir d'ici. La fille, tu nous suis si tu veux, mais évite de me hurler dans les oreilles ou de me coller ou je t'en fous une.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Sam 23 Oct - 17:30

La peur le paralysait. Il n’allait pas tarder à se reprendre, mais c’était le temps d’analyser la situation et de se rendre compte que lui, le petit garçon de onze ans, faisait face à des pendus. Il sentit un gros réconfort lorsque Jack le prit dans ses bras et se releva avec afin de se ressaisir un peu. Cependant, il ne pouvait pas décrocher son regard des cordes, des visages horrifiés, blancs, de ce petit filet qui coulait de leurs bouches entrouvertes, de ces paupières mi closes qui laissaient afficher des yeux révulsés, de ce petit balancement rythmé, comme si une brise souhaitait les animer. De ces liens qui reliaient leurs mains dans le dos, ce cou tordu sur le coté, ce corps inerte qui tombait… Il avait presque l’impression d’assister à la scène de leur mort. S’il se concentrait, il avait l’impression que ces hommes rouvraient leurs yeux, le fixaient, et commençaient à se débattre contre la mort en poussant des petits cris étouffés tandis que la corde s’enserrait davantage sur leur gorge, emprisonnait leur trachée et étouffait lentement leur souffle en même temps qu’elle leur brisait la nuque. Il avait l’impression de revenir des années en arrière, où il était hanté par ces mises à mort, lors d’un voyage en Allemagne dans une ville qui avait autrefois abritée un camp de concentration. Il était alors français, à cette époque, et le petit avait effectué un voyage scolaire. Une journée seulement, et ce fut le pire de toute sa vie. Il resta quatre heures dans cette ville et passa le reste de sa journée enfermé dans le bus, sur un siège, à pleurer et à sangloter comme le pitoyable gamin chialeur qu’il était. Malgré son âge, Elwin était loin d’être idiot. Et s’il voyait ces cadavres, se balançant devant lui, cela voulait dire que ce palais avait abrité des meurtres, des mises à mort… Dans ce couloir ? Debout mais hésitant, il chercha encore un peu de réconfort dans le regard de Jack. Il aurait tant aimé qu’elle les voit, elle aussi. C’était égoïste, mais ainsi elle le comprendrait, et elle le câlinerait peut-être davantage. Quant à cet ange effrayant, le môme ne savait pas s’il pouvait lui faire confiance. Ou plutôt si, il était prêt à le suivre aveuglément, mais il ignorait s’il allait l’apprécier ou pas. C’est que malgré toute son apparence si majestueuse, ce corps musclé de rêve qui correspondait exactement aux héros de l’enfant… malgré le fait que l’ange noir sorte tout droit d’un conte sombre d’héroïsme et de magie, son caractère ne plaisait pas beaucoup. Il les menaçait, il semblait se ficher totalement d’eux. Mais eux, ils ne pouvaient pas rester tout seuls parce qu’ils ne pouvaient pas se défendre, alors est-ce qu’un peu de compassion serait trop demandé ? Flash voulu le rattraper et fit un pas en avant lorsque cet ange se retourna. Cependant il s’arrêta net, bloqué par l’image des pendus qui ne voulait pas partir. De toute manière, même si ces fantômes disparaissaient, le petit les garderait dans sa tête et éviterait soigneusement l’endroit où il les avait vus. Cependant, il sentit l’espoir le gagner de nouveau lorsque l’adulte s’arrêta, et qu’il se retourna vers eux. Il était juste à coté de ces morts… Juste à coté… Et il était même passé à travers avant de s’arrêter derrière. Il s’adressa à Flash, mais il était méchant avec Jack. De toute manière, Elwin ne laissera jamais son amie toute seule, c’était certain. Il regarda le pirate, puis il lui prit la main avant de l’entrainer vers l’ange noir. L’enfant rasa les murs et darda son regard sur les pendus. Lorsqu’il passa près d’eux, il ralentit d’une manière hésitante, regardant ce ‘vide’ qui était rempli pour lui, avec une peur bleue que l’un des morts se mette à bouger et le terrorise de nouveau. Puis il accéléra l’allure une fois qu’il les eut dépassé et décrocha son regard pour observer l’ange et le rejoindre. Une fois aux cotés de ce dernier, il lâcha la main du capitaine et jeta quand même quelques coups d’œil inquiets derrière. En fait, il avait moins peur maintenant qu’il se sentait entouré de ces deux ‘hommes’. À moins que ce ne soit l’effet de son déguisement qui le rende plus courageux ? Ou tout simplement parce que ce gamin n’est pas si froussard que ça, à force de vivre à la rue et de s’attirer involontairement des ennuis.

« J’veux pas qu’on me protège, j’veux juste sortir. Je te gênerais pas, promis. » murmura-t-il en effleurant sans le vouloir le bassin de l’ange, manquant de cogner dedans, mais en s’écartant aussitôt d’un petit pas au cas où sa menace tiendrait pour lui aussi. L’enfant leva la tête vers l’homme et lui adressa un petit sourire timide pour le remercier. Flash qui fait des sourires timides, sisi. Et ce sourire était tout ce qu’il y avait de plus sincère. L’enfant lui était reconnaissant de bien vouloir rester avec eux, car il se sentait tellement plus en confiance avec quelqu’un capable de frapper des squelettes. Il lui aurait bien prit la main mais avait un peu peur de se prendre un claque en retour. Alors il se contenta de tourner ensuite le regard vers Jack et d’élargir son sourire. Heureusement qu’elle était là, elle était un peu comme son modèle ! D’accord, Elwin en avait beaucoup, mais aucune de ses idoles ne savait faire des sauts d’un trapèze à l’autre et se rattraper sous les applaudissements du public. Et puis aucun ne savait se transformer aussi bien non plus.

« Comment tu sais que c’est une fille ? » demanda-t-il curieusement avant de vérifier que son masque n’avait pas bougé de place. Il n’avait pas peur d’être reconnu, il s’en fichait totalement puisqu’il n’avait pas vraiment d’ennemi. Cependant il voulait jouer le jeu, et être prit pour quelqu’un d’autre, ça c’était un super jeu ! Il aurait beaucoup aimé savoir s’il connaissait cet ange ou non, et se retenait difficilement de ne pas pencher la tête pour essayer d’apercevoir quelque chose sous le masque… Non, il ne fallait pas, parce qu’il risquait de le mettre en colère sinon ! Et puis la curiosité est un vilain défaut. S’il avait été vivant, il aurait senti son rythme cardiaque s’apaiser. Il ne regardait plus en arrière pour ne plus les voir, bien qu’il ne cessait de jeter des coups d’œil sur son ombre au cas où il verrait une autre que la sienne apparaître. Le petit se posta ensuite devant une porte et la regarda. Le couloir continuait et tournait après un angle droit. Mais il craignait de découvrir une autre mauvaise surprise comme ces pendus s’il allait voir… Alors posté devant cette porte, il leva les yeux vers Jack et l’ange afin de leur faire comprendre qu’il préférait ouvrir et voir ce qu’il y avait à l’intérieur, plutôt que de rester dans ces couloirs maudits à la Shinning.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Sam 23 Oct - 19:53


__
__
SI J'AVAIS SU, JE S'RAIS PAS VENUE

Résumons la situation merdique dans laquelle ils sont. Jack et Flash se retrouvent avec un Ange Noir qui n'a pas l'air aimable mais qui sait se défendre, dans les couloirs d'un Palais enchanté ou il y a des squelettes et Flash voit des scènes de mort. Ma-gni-fi-que ! Tout en tentant de rassurer Flash qui voient la mort un peu partout, elle grimace en écoutant l'ange. Bon, au moins si c'est quelqu'un qu'elle connait, il est différent de ce qu'il est en réalité. Mais heureusement ce n'est pas le cas mais elle n'en sait rien du tout. Elle aurait préféré tomber avec l'Ange Blanc, au moins lui, il est sympa, aimable et drôle. Tout son opposé, les déguisements se complètent bien en tout cas. Jack sert la main du petit Flash en lui souriant tendrement sans vraiment faire attention à l'ange pas très sympa. Pour le moment, elle se contente de rassurer son assistant et ami, gardant sa main dans la sienne avant que celui ci n'avance vers l'Ange. D'ailleurs cet ange ne lui inspire pas vraiment confiance et Jack ne préfère même pas le regarder ou lui parler. Pour une fois, elle est assez calme et surmonte cette angoisse et ce stress provoquer par les pièces si différente à chaque fois. Le pirate regarde dans le couloir, sans rien voir. Elle sait pourtant que Flash ne peut pas halluciner et le croit sur parole, c'est d'ailleurs pour cette réponse que la métamorphe -enfin, la morphingiste XD- est tout de suite venue à son réconfort. Elle écoute le petit héros montrer qu'il ne veut pas de sauveur, qu'il veut montrer qu'il peut protégé quelqu'un sans avoir besoin d'aide. Et rien que pour ça, Misa se sent en sécurité et rassurée. Elle se moque de qui arrivera avec une hache et un sourire de psychopathe car elle sait que Flash lui apportera son aide et qu'ils vaincront quoi qu'il arrive. Et oui, c'est bien beau de rêver. En tout cas, même s'il ne lui fait pas une première bonne impression, l'Ange rassure de par sa présence. Il ne panique pas, il y a au moins un cerveau serein dans le petit groupe de dégénérés.

« Par ce que je suis venue te réconforter quand tu as vu tous ce que tu vois. » Répond t-elle simplement quand Flash demande comment l'Ange a deviner. Mimi n'est pas si bête et elle savait bien que sa "couverture" de changement de sexe avait échoué quand celle ci est venue au réconfort de son petit frère de cœur. Bon il est vrai que Mimi n'est pas du genre "grande sœur modèle" mais elle sait se comporter comme t-elle quand il le faut. Bien que son comportement hystérique prend souvent et rapidement le dessus. Le pirate de Disney finit par les suivre sans rien ajouter. Elle reste derrière Flash, n'ayant pas peur de faire bouclier si quelque chose devrait arrivé par là. Dans le fond, Mimi est une fille courageuse quand elle veut bien être sérieuse quelques instants. Quand Flash prend l'habitude de regarder derrière lui pour être sur que tout aille bien, Jack lui adresse un sourire. Il est simple mais doux, presque rassurant. Flash pourra surement voir, pour la première fois depuis qu'il l'a connait, Misaki calme et posée. Généralement elle serait là, à gueuler au secourt comme une idiote, à courir partout en espérant qu'on lui réponde mais non; est-ce que l'Ange l'a mise en garde ? Ça a du y contribuer mais surtout parce qu'il y a un plus jeune qu'elle, en apparence en tout cas, et qu'elle a le devoir de le rassurer, de faire qu'il n'est pas peur de ce qui pourrait avoir, qu'il sache qu'en cas de problèmes elle sera là pour lui.. Et ce même si l'Ange prétend vouloir le protéger. Enfin, elle protège ses fesses aussi, elle ne compte pas sur le piaf noir pour se protégé, apparemment, il préfère Wiwin, et dans un sens tant mieux. Elle commence à croire que son déguisement en Capitaine Sparrow à du bon.

« T'inquiète pas petit-frère, on va trouver la sortie et se goinfrer de gâteaux à la crème et de chantilly.. Ok ? » Petit frère ? Bien la première fois qu'elle l'appelle ainsi, peut être aussi parce que c'est la première fois qu'elle prend son rôle au sérieux. Elle ne sait pas comment faire les grande sœur, elle n'a qu'un grand frère et Jared. Mais elle se dit que quel que soit le sexe, protéger plus jeune que soit est pareil. Quand elle y réfléchit, Thomas et Jared se ressemble sur la manière d'être avec Mimi. Pour en revenir aux propos dite plus tôt, oui, elle parle encore de nourriture. Elle a bien l'intention de se goinfrer surtout après une "blague" aussi pourrie que celle qui leur arrive. Jack secoue le minois un instant, regardant un peu partout pour être sur que rien n'arrive. Non mais elle n'a vraiment pas de bol, après un poulpe géant qui veut l'entrainer sous l'eau, voilà qu'un dingo essai de lui faire perdre le peu de tête qu'elle a et de la rendre encore plus paranoïaque. Franchement, si elle avait su, elle serait pas venue !


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Dim 24 Oct - 20:00

Bradley commençait à désespérer. Ces deux jeunes ne semblaient pas très fut fut, il était seul contre ces abruties de portes à présent. Et puis Flash et ce Jack plus vrai que nature avaient le don de l'énerver. Mais vraiment. Avec leurs questions débiles, leur dialogues rassurants qui ne servaient à rien... Oui, il n'allait pas les supporter très longtemps. Heureusement que le petit garçon était aussi jeune, sinon le démon n'en aurait rien eu à foutre. Il espérait au moins que la fille allait l'épauler, et sut qu'elle ne lui faisait pas confiance lorsqu'il lisait en elle. Flash, lui au moins, attendait un peu d'aide de sa part.

Il paraissait si apeuré, si faible, que l'ange -du moins pour un jour- se devait de l'épauler. C'est pourquoi il lui adressa un sourire rassurant qui se transforma en un rictus ironique lorsque la fille le rassura en lui disant qu'ils allaient s'en sortir et bouffer comme des porcs par la suite. Hilarant... Totalement hilarant... Comment pouvait-elle dire ça elle ? Un pouvoir de prémonitions peut-être ? Comme cette garce de Phoebe Halliwell ? Si ce Jack encore plus féminin que dans le film avait ce don, alors il savait qu'ils allaient passer un sale quart d'heure... C'était bien beau de faire son bisounours pour que le petit n'ai pas peur, mais lui cacher la vérité n'était pas forcément bien non plus. Bradley se rapprocha du garçon, habillé tout de rouge, en adressant un regard froid à Jack, et s'agenouilla devant lui.

Essaie de refréner ta peur, ok ? Je sais que c'est pas facile de voir des choses qui n'existent pas. Mais remue toi, tu va pas nous faciliter les choses si tu fout les jetons à Jack. Il marqua une pause et continua, sur un ton beaucoup plus bas, sa conversation avec le garçon. Montre lui que tu es fort, et que c'est toi le plus grand.

Bradley se releva, passant sa main sur la tête du petit, et, sans réfléchir, ni même penser que ce qu'il faisait était mal, s'empara de son couteau, qu'il tenait bien caché dans son jean, si petit que personne ne l'avait vu. Il le tendit alors au petit garçon, avec un petit sourire rassurant.

Pour te défendre. Vise le ventre.
Le démon fixa Jack. Soit pas jaloux, tu a une épée toi.

Un problème de réglé. Au moins, il ne serait pas désarmé. Bradley devait affronter pour trois ce qui allait leur arrivé. Car ce monde était peut-être d'aspect féerique, mais il était maléfique, il le ressentait. Et si c'était des démons qui se jouaient ainsi d'eux, il ne donnait pas très cher de leur peaux.

Tu me gêne pas voyons. Et t'en fait pas, j'suis pas pédophile. Du moins pas encore.


Le démon éclata d'un grand rire, conscient que le petit ne devait pas comprendre ce mot, ce qui était encore plus marrant. Par contre, Jack allait bondir à cette phrase, mais il s'en foutait.

C'est une fille. Je le sais, point barre. Comme je sais que tu a peur même si tu essaie d'être courageux. Comme je sais que ELLE, me fait pas vraiment confiance. Mais tant qu'on sort d'ici on s'en fout n'est-ce pas ?

Le démon se racla alors la gorge, se dirigeant vers la poignée de la porte. Ils devaient partir d'ici, à trois, ou pas... Qu'importe ce qu'il y avait derrière, ce ne serait pas aussi pire que ce que croyait voir le petit... Sa main s'empara du levier, qu'il poussa vers le bas, mais la porte ne s'ouvrit pas. Et merde, fermée à clé.

Il eut un sourire ironique. Comme si un morceau de bois allait lui résister... Ses ailes se replièrent autour de lui tandis qu'il se reculait, et dans un hurlement rageur, le garçon fonça l'épaule droite en avant, retenant un gémissement de douleur quand la porte le percuta. Le Cupidon traversa le battant, qui s'était ouvert, et déboula dans une autre pièce. Il n'eut pas le temps d'observer les environs, son regard se posa sr les deux autres, toujours de l'autre côté.

Après vous ! Flash, dégomme avec ton couteau au moindre problème...
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Dim 24 Oct - 20:51



Le Monark


Well, well, well.

*Une voix sinistre et moqueuse provient des murs et fait trembler la tapisserie*

Cette petite soirée ne vous convient-elle pas ? N'êtes-vous donc jamais satisfaits de ce qui vous est offert ? Pauvres fous... Des mets délicieux, un espace infini, une beauté incomparable et des rêves inouïs... Que cherchez-vous, à travers le labyrinthe de votre âme ? Désolation et réjouissance vous attendent. Un étrange paradoxe, me direz-vous. Mais rassurez-vous. J'ai placé votre destinée dans les mains du Hasard, et cette très chère allégorie déterminera ce qu'il adviendra de vous.

Alors avancez, mes très chers invités. Avancez, et osez affronter votre propre fortune. Si vous êtes chanceux, vous gagnerez mon estime, la liberté, et peut-être plus encore. Sinon... Il vous faudra lutter contre votre mauvaise étoile.


*Un bruit de cascade retentit dans les couloirs, et des trombes d'eau apparaissent, forçant les trois compagnons à rentrer dans la pièce et à fermer la porte derrière eux sous le rire de leur hôte. Une lumière les ébloui alors, et un Halo vert vient les encercler, chacun, modifiant quelque chose chez eux... ou non. Une fois la lueur éteinte, ils se retrouvent dans une pièce remplie de miroirs, dont certains montrent des reflets de créatures féminines et gracieuses, telles des nymphes, dissimulant une main aux griffes acérées dans une poche de leur robe, et laissant entendre des rires joyeux et innocents...*


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Lun 25 Oct - 9:51

[En fait, j'aurais du prendre Pinocchio et j'aurais fait l'attaque du coup de nez. xD]

Parce qu’elle est venue le réconforter. Et alors ? Il connaissait bien des hommes qui le font également ! Tenez l’ange blanc, par exemple. Et puis il en connaissait d’autres, même si cet exemple lui vint à l’esprit à cause de l’adulte qui avait un déguisement similaire. Flash s’était dépêché de rejoindre l’homme en question, essayant de faire le moins possible face à la vision qui le terrifiait. Il fut tout de suite plus rassuré par les sourires de Jack. Heureusement qu’elle était là quand même. Il était bien embêté parce qu’il se disait que c’était lui le garçon, qu’il voulait la protéger, et qu’il devait s’y prendre dès maintenant s’il voulait devenir quelqu’un de réellement héroïque plus tard. Arrivé là, elle était comme sa grande sœur et le préservait de beaucoup de frayeurs… Il luttait sans arrêt pour ne pas avoir peur mais était confronté à une insoutenable vérité : il avait sans cesse besoin d’une présence pour le réconforter, l’attendrir, le câliner. Le petit resta près de l’ange en essayant de ne surtout pas le coller, mais il ne risquait pas de s’éloigner de cette source de courage. Il ressentait comme le besoin de prouver à ces deux personnes qu’il n’était pas qu’un gosse, qu’il pouvait être brave lui aussi. C’était une détermination sans cesse présente chez lui, et il croyait toujours avoir à prouver ça à ceux qui le côtoyaient. Il ne put s’empêcher de sourire à son tour lorsque Jack lui promit qu’ils allaient s’en sortir et se gaver de ces merveilleuses pâtisseries. Le petit s’était déjà pété le bide mais peu importe, il était prêt à aller jusque l’indigestion tellement il était gourmand ! Il approuva donc d’un hochement de tête, se sentant déjà beaucoup plus en sécurité avec cet ange devant, et son amie derrière. Il ne risquait rien, là. Bon, c’est lui qui devrait protéger tout le monde mais au moins, en attendant qu’il retrouve un peu de confiance en lui, il pouvait toujours se laisser réconforter… Un petit peu… Il ne remarqua pas le regard dur de l’adulte adressé à Jack lorsqu’il le vit se mettre à sa hauteur.

« Comment tu sais ? » demanda le môme à propos des ‘choses que les autres ne voient pas’, avant de hocher la tête en regardant Jack. Oui, c’est vrai, cet ange avait parfaitement raison ! Il devait être brave, courageux et fort pour Jack ! Parce qu’il voulait montrer à Jack qu’il était parfaitement capable de le défendre parce que plus tard, si la jeune fille et lui se marient, elle sera en sécurité. (Oui, il compte se marier avec toutes les filles qu’il aime bien.) Les paroles de cet adulte le piquèrent au vif et il bomba aussitôt le torse, plus confiant. Il n’en fallait pas plus, maintenant il était même prêt à le dépasser et à se mettre en tête de troupe pour avancer ! Il prit la lame que l’autre lui tendait, un peu surpris. C’est bien la première fois qu’on lui offrait un couteau, alors que d’ordinaire ses proches lui interdisent de toucher à ce genre d’arme ! L’enfant sentit comme une très grande responsabilité affluer en lui. Pour lui, ça voulait tout dire ! Ca voulait dire que l’ange lui faisait confiance, ça voulait dire que l’ange pensait qu’il était capable de se bagarrer, de se défendre, et de se sortir des situations sans laisser la peur prendre le dessus. Maintenant, il avait la pression et il allait redoubler d’effort pour ne pas paniquer. Ne sachant pas où mettre l’arme, il la garda dans la main droite et, tant qu’à faire, s’entraina comme s’il s’agissait d’une épée en bois. Zoum, zoum, des petits coups dans le vide et paf ! L’ennemi imaginaire est vaincu ! Cet enfant est décidemment trop fort.

« J’ai bien vu, » répondit le môme en donnant un petit coup sur le mur et en se tournant vers l’ange pour ajouter d’une voix naturelle lorsque ce dernier affirma qu’il n’était pas pédophile, « t’as pas de bonbon ! »
Il savait bien évidemment ce que voulait dire ce mot. Du moins, il le savait à peu près. Son mentor lui avait bien tout expliqué : Les pédophiles sont ces monsieurs qui se promènent avec des friandises, qui en offrent à des enfants comme lui afin que ces derniers montent dans leur voiture ou bien les suivent jusque chez eux. Bon après le fantôme ne savait pas ce qui pouvait bien arriver, mais il avait bien été mis en garde : c’est un terrible piège qu’il doit absolument déjouer ! Peut-être une question de vie ou de mort, peut-être que ces messieurs en question s’amusent à kidnapper des enfants pour les forcer à manger de la soupe à la tortue : l’ultime supplice. Cependant il ne comprit pas pourquoi l’homme s’est mis à rire juste après. Et là deux choses, soit il le regarde intrigué, soit il rigole aussi sans savoir pourquoi. Mais l’enfant se contenta de la première solution, n’étant pas encore assez remis d’aplomb moralement pour la seconde.

« J’pas peur… » fit-il d’une toute petite voix en entendant l’autre prétendre savoir qu’il avait peur. Lui, peur ? Mais non voyons, c’était en vérité une feinte car l’enfant n’a peur de rien, et il est capable de tout surmonter ! Il allait faire demi-tour en s’apercevant que la porte était fermée, il se disait qu’il n’y avait peut-être pas de pendus dans l’autre couloir, qui sait. Cependant il vit l’ange noir se reculer, replier ses ailes et… s’élancer. Impressionné, admiratif, bouche bée. Il resta planté devant lorsque l’homme les laissa passer. Il le regardait, les yeux écarquillés, avec toute une série de ‘woaaaaah’ qui sortaient de sa bouche. C’était Hulk, en fait ! Il ne réagit pas tout de suite mais finit par se reprendre et rentra dans la pièce en lançant un regard pétillant à Jack. Un regard qui voulait dire ‘T’as vu, dis ? T’as vu comme il est balèze, tu l’as vu comme je l’ai vu ?’ C’était décidé. Plus tard, il deviendra un ange noir. Et Flash ? Hum… Cruel dilemme quand même… Non finalement il deviendra Flash, son super héros était bien trop exceptionnel pour qu’il puisse lui être infidèle. Avant qu’il ne pénètre à son tour dans la nouvelle salle, il vit la tapisserie trembler, et une voix sortie d’outre-tombe le fit frémir. C’est qui, ça ? Il eut du mal à suivre tout ce qui se disait, mais il comprit rapidement qu’ils avaient un problème lorsque des bruits retentirent dans les couloirs. De l’eau ! Des vagues leur fonçaient dessus ! Il se précipita avec Jack à l’intérieur et ils fermèrent la porte derrière eux. Bizarrement, aucune goutte de s’engouffra avec eux. Il se retrouva ébloui par une intense lumière. L’enfant marcha à l’aveuglette dans la salle et, lorsque l’éclairage exagéré disparu, il cligna plusieurs fois des yeux pour retrouver la vue. Il se retourna et… Haaa ! Pleins de flash ! Il fut tellement surpris qu’il voulu faire un bond en arrière mais ce petit bon rapide se transforma vite en élan. Il fonça sur un des miroirs à la vitesse de l’éclair et se cogna brusquement dedans, brisant par la même occasion l’objet et se créant à lui tout seul sept ans de malheur. Il retomba sur les fesses, une main sur le crâne et en gémissant de douleur. S’il ne chouinait pas, c’est parce qu’il était encore au stade de l’incompréhension. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? À moitié assommé, il finit par se relever lorsque sa vision floue redevint nette. Il baissa la main jusqu’à sa nuque pour se la masser et… Oh… Le petit marcha vers Jack, lui prit soudainement la main et la posa sur sa poitrine, à gauche, avant de lever vers lui des yeux tout excités et joyeux.

« Tu sens ? C’est quoi ? C’est mon cœur ? »

Il avait un rythme cardiaque ! Il ne comprenait pas pourquoi, il ne comprenait absolument rien mais il sentait son cœur battre en lui ! Depuis qu’il était mort, il ne l’avait plus ressenti, il ne savait même pas s’il avait un cœur. Alors ça voulait dire qu’il n’était plus mort ? Qu’il était vivant à nouveau ? Non, il ne comprenait rien à rien à cette histoire mais… Mais il avait un cœur ! Il était un vrai petit garçon ! La fée bleue était revenue pour lui et, après avoir donné la vie à Pinocchio, elle la redonnait à Elwin ! Il se trémoussa, lâcha la main de Jack et se mit à rire, tellement cette nouvelle l’excitait et le rendait joyeux. Il se fichait maintenant de la grosse bosse sur son crâne parce que… Il était un vrai petit garçon ! Il était tellement excité qu’il sautilla de nouveau. Cette action se transforma en une nouvelle catastrophe lorsqu’il sentit ses jambes l’emporter beaucoup plus loin et la seconde suivante, il cassait de nouveau un miroir en se cognant le genou dedans. Il n’était pas bien loin des nymphes, qui semblaient plus concentrées sur Jack ou l’ange. En revanche, ces derniers étaient loin, tout à coup… Mais qu’est-ce que c’est que ce bins ?? Il resta cette fois dans cette position, les mains en arrière, le cul par terre et l’air tout penaud alors que le couteau qui lui avait été offert tombait à quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Lun 25 Oct - 17:03


__
__
EN FAITE ON VA PAS MOURIR
JE VAIS MOURIR C'EST DIFFÈRENT

La jeune fille cachée sous les traits d'un capitaine ne semble pas au bout de ses surprises. Pour le moment, elle reste non loin du jeune Flash et de l'ange qui ne lui inspire pas vraiment confiance. Mais elle reste silencieuse, un sourire pour son assistant. Elle savait que tout irait bien, qu'ils sortiraient ici saint et sauf mais ses espérances vont rapidement s'effacer au fur et à mesure que le temps passe et que le leur pas s'accélèrent. Mais à vrai dire, Misaki n'avait pas peur de mourir. Certes, elle n'en avait pas trop envie quand même mais ce qui lui faisait le plus peur était de voir ceux qu'elle aime mourir sous ses yeux sans pouvoir les aider. C'est pour cela qu'avec Adam, elle s'entraine sans relâche afin de pouvoir trouver un moyen de protéger ceux qu'elle aime avec le peu de pouvoir offensif et défensif qu'elle possède. Enfin, pour le moment, elle pouvait au moins compter sur l'Ange pour protéger son petit frère de cœur. car il faut avouer que même si elle ne lui faisait pas confiance, qu'elle ne l'aimait pas trop au fur de sa façon d'être avec elle, il a le mérite de vouloir protéger le petit et de vouloir vraiment le sortir de là. Dans un sens ca le rassure, elle sait que Flash ne risque rien et c'est le principal. En parlant de cela, elle regarde les deux "hommes" parler, restant sur le coté pour ne pas a se faire gueuler dessus. Son oreille traine pourtant et elle écoute la conversation. Elle ne dira rien, mais elle est tout de même surprise du "cadeau" pour Flash. Pour se protégé ? Mouai, et elle soupire aux propos de l'ange noir. Elle a une épée, ouai.. Mais pour se défendre faudrait savoir s'en servir et surtout, qu'elle voit aiguisée.

Les propos sur les pédophiles font sursauter Mimi qui regarde Flash mais surtout l'ange noir. Qu'il ose touché à Flash et Jack sortira l'épée, même si elle doit et risque surement d'y passer, elle ne resterait pas là sans rien faire en voyant le petit en danger. Elle ne fera que hausser les sourcils puis suit les deux autres membres du groupe. Elle s'étonne de voir l'Ange s'entourer de ses ailes et d'exploser ainsi la porte sous les regard admiratif de Flash. « Oui j'ai vu... Impressionnant » Fit-elle simplement en souriant à Flash pour éviter de montrer qu'elle n'est pas si impressionner que ça. Quoi que, il est beau l'ange dans une telle situation. NIAAAAAAAH Pourquoi elle pense à cela ?

Elle entre finalement dans la pièce avant que la voix de l'inconnu arrive jusqu'à ses oreilles. Peur ? Elle ? Bon oui faut l'avouer mais elle n'a pas vraiment peur pour elle même. Elle écoute sagement sans rien dire avant d'entendre le bruit de cascade, d'eau. Elle sent le bras de Flash l'agripper et l'amener à l'intérieur de la pièce avant qu'un rayon vert, étrange, ne les éblouisse. Une grimace puis elle regarde un peu autour d'elle. Mais son attention se pose tout d'abord sur Flash qui est devenue, le vrai Flash ? O.O voilà la tête de la demoiselle devenue homme pour la soirée. Jack grimace un peu et secoue la tête en parlant doucement. « Reste calme.. Tu vas tout faire exploser ! » Et une grimace quand celui ci défonce un miroir. Tient, les miroirs d'ailleurs, elle les regarde et analyse les nymphes, leurs griffes, leurs silhouettes. Étranges créatures, Jack ne peut s'empêcher d'approcher, comme captiver par leur beauté. Les pas se font calme et silencieux, aucun gestes brusques et il se retrouve non loin. Il tend la main, comme pour toucher les miroirs et finalement.. C'est la catastrophe. Une nymphe la blessé, de sa griffes, elle lui a griffer la main et depuis quelques secondes déjà, Jack ne sait plus bouger, tombant ainsi que le sol comme ou poupée que l'on vient de faire tomber. « Je... je... JE PEUX PLUS BOUGER ! » Non elle ne panique pas du tout, à peiiiine. Elle soupire, respire aussi calmement que possible. Elle est paralysée mais elle peut encore parler et bouger les yeux, c'est déjà ca. Ainsi elle peut tout de même voir ce que font les deux autres. Bon.. Finalement, elle se dit qu'ils ne vont pas s'en sortir, ou en tout cas, elle ne s'en sortira surement pas en un morceau. Elle va mourir vierge.. C'est trop horrible ! Snif, Brad je t'autorise à la violer si jamais elle est au bord de la mort PTDR, je plaisante --"


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Mer 27 Oct - 17:03

Et bien... Ils étaient pas vraiment top ses coéquipiers. Entre le petit garçon qui se prenait pour un boss, et la gamine en tenue de pirate qui ne pensait qu'à bouffer... Bradley aurait du les laisser là. Il ne savait même pas pourquoi il s'éreintait à rester avec de pareil guignols. Pour l'amusement sans doute. Et puis, dans une partie d'échec, c'était les pions qui ouvrait le jeu. Ces deux personnes seraient son bouclier, et il ferait son possible de sortir de ce cauchemars. Il pensa à son père, qu'il n'avait jamais vu, dont il ne connaissait rien. Rien à part savoir qu'il était le démon de la luxure. Super. Bref, alors qu'il était déjà de l'autre côté, lui, puisque les deux autres semblaient vraiment trop cons pour le rejoindre, une voix sinistre s'échappa des draperies situées au mur. C'était vraiment mal parti cette histoire. Il se serait cru dans un trèès mauvais remake de Buffy, l'épisode où cette bande de bras cassés sont enfermé dans une maison hanté... Ben là c'était la même chose. En pire.

« Cette petite soirée ne vous convient-elle pas ? N'êtes-vous donc jamais satisfaits de ce qui vous est offert ? Pauvres fous... Des mets délicieux, un espace infini, une beauté incomparable et des rêves inouïs... Que cherchez-vous, à travers le labyrinthe de votre âme ? Désolation et réjouissance vous attendent. Un étrange paradoxe, me direz-vous. Mais rassurez-vous. J'ai placé votre destinée dans les mains du Hasard, et cette très chère allégorie déterminera ce qu'il adviendra de vous.

Alors avancez, mes très chers invités. Avancez, et osez affronter votre propre fortune. Si vous êtes chanceux, vous gagnerez mon estime, la liberté, et peut-être plus encore. Sinon... Il vous faudra lutter contre votre mauvaise étoile. »


Mais va te faire foutre mec quoi ! Bordel de merde ! Pourquoi fallait-il que cela lui tombe dessus ? NON cette soirée merdique ne lui convenait pas ! La bouffe était dégueulasse, les gens de vrais connards, et cette décoration était à gerber. Alors non, rien ne lui plaisait... Pour Bradley, rien n'était parfait, et la perfection n'existait pas. La seule perfection qu'il connaissait, et en laquelle il croyait, c'était la sienne, la sienne et celle de rien, ni personne d'autre. Désolation ? Quand l'ange noir lui aurait fourré sa réjouissance personnelle, il allait moins rire l'autre con ! La mauvaise humeur de l'homme revenait à grand pas, et encore plus que d'habitude, si c'était possible, bien entendu...

Puis, ce fut le silence. Enfin. L'autre abruti cessa son discours apocalyptique, et sa voix à la « Saw » s'éteint aussi vite qu'elle n'était apparue. Mais un énorme bruit retint l'attention du Cupidon. Un fracas aqueux, signe qu'une énorme vague fonçait vers eux. Eux, c'était ce petit Flash et ce Jack. « 2012 » était en train de se dérouler sous ses yeux bordel ! Lui était de l'autre côté du battant, et alors qu'il avançai sa main pour refermer la porte mise à mal par son épaule, ils entrèrent à sa suite. Bradley se précipita pour fermer le morceau de bois, les protégeant un maximum des dégâts de l'eau. Ils étaient sauvé, pour le moment en tout cas...

Cette pièce était étrangement remplie de miroir, dans lesquels se trouvaient d'innombrable Flash, autant de Jack, et, oh joie, plein de Bradley. Tandis qu'il regardai son reflet, un énorme flash apparut, tel un « Avada kedavra » mal lancé. Il fermai alors ses yeux, aveuglé quelques instants, puis les rouvrit, voyant que cette lumire n'avait rien fait, et que mieux encore, personne n'était mort. Un petit sourire ironique s'afficha sur son visage lorsqu'il s'aperçut que Jack n'était pas au sol. Mais le Cupidon, lui, était touché. L'homme s'écrasa au sol, les bras en croix, la bouche entre-ouverte. Il attendit quelques instants et se releva en riant.

Merde, c'était quoi cette lumière ?

Personne ne lui repondit. Peut-être parce que Flash courrait vraiment aussi vite que lui-même, enfin bref, plus vite que le VRAI Flash quoi... Et que Jack, était mystérieusement dans les miroirs, sans qu'il ne puisse savoir ce qu'il faisait la dedans. A propos de miroir... Bradley avait du être affreusement décoifé lors de sa chute et de sa précipitation... C'ets ainsi qu'il se dirigea, lui aussi, vers les miroirs, sans se soucier du petit garçon qui faisait le coup du : « je suis un vrai petit garçon »... Il ne le regardai pas non plus lorsque le gosse s'écrasa contre son propre reflet, mais sans aucun doute, il aurait eut un véritable fou-rire à voir ça... Bref, Bradley était maintenant devant son visage qui lui souriait, et il remettait ses mèches en ordre. Il était quand même super bogoss... Le genre de mec trop sexy pour être humain... Mais un autre sourire fit son apparition. Un sourire... Féminin.

Y'avait une femme la dedans ! Une vraie ! Il sut qu'elle était réelle quand elle lui entailla la joue. Putain la salope ! Cette dinde allait prendre cher. Tandis que son bras était toujours en dehors du miroir, Bradley s'en empara, et le tordit sur le côté. Pauvre conne. Elle allait bien vite comprendre sa douleur. Alors qu'il s'apprêtait à le tordre pour lui faire mal, elle se recula, et il eut un rire intense quand ses yeux se portèrent sur ce qu'il avait dans la main. Bordel, trop cool, il avait arraché son bras à cette pute ! Super fier de lui, Bradley se recula, et marcha en direction de Flash, qui avait lâché son couteau (connard, un cadeau ça se laisse pas tomber par terre !!!) et qui était au sol. L'ange lui tendit le bras, content comme tout. Puis, il le balança a travers de la pièce, avec beaucoup plus de force que d'habitude.

Putain t'as vu ? J'suis trop comme « Hulk » en fait ! En plus beau, cela va de soit... Elle est où la pédale ?


Pour en avoir le cœur net, puisqu'elle ne faisait que jacasser d'habitude, et que là c'était le silence radio, il se précipita entre les miroirs, et bien vite, la trouva. Enfin le trouva. Mais quelle idée aussi de se travestir !!! Jack paraissait légèrement immobile. Un peu trop même. Alors qu'il s'approchai encore plus, deux nymphes se ramenèrent devant Jack, mais il ne bougea pas d'avantage. Non, trop bon, il était paralysé ce con ! D'un geste beaucoup plus rapide que normalement, le démon fut devant le pirate, et sa main s'écrasa sur la tête de l'une de ces salopes, qui s'arracha de son corps. Han, c'était vraiment gore, mais vraiment le pied total aussi. Il envoya un coup de pied dans le ventre de l'autre qui s'envola dans les airs sous sa puissance tout à fait remarquable. Bradley émit un cri de joie et sautilla sur place. Mais, il sautait un peu trop haut en fait. Comment pouvait-il se trouver à un mètre au dessus du sol ? Ses ailes, bien sûr. C'était de véritables ailes en fait ! Il redescendit quand même un peu, voir totalement, il avait le vertige (ne le dites à personne) et être trop longtemps sans supports physiques lui faisait peur.

Le démon s'approcha de Jack, le sourire aux lèvres. Il allait pouvoir bien en profiter, s'amuser avec son corps, le tuer, et dire au petit garçon que ces méchantes harpies l'avaient bouffé. Inutile de lui dire qu'elle n'était que de simple nymphes. Quoique Bradley n'avait jamais vu une seule nymphe aussi violente que cela... Le démon approcha son visage de Jack, posant ses lèvres sur les siennes, le fixant avec intensité.

Là tu peux rien faire si j'ai bien compris. Cool. Vraiment cool. Mais dommage, tu es vraiment trop moche. J'vais plus me faire une nymphe, trop bonnes les meufs quoi.

Bradley se grattai l'engin, par réflexe, mais quelque chose clochait. Oh non. OH NON. Sa raison de vivre, son petit morceau de sucre, son papillon des cimes, le seul ami qu'il n'avait jamais eut, celui qui le comprenait mieux que quiconque n'était plus là. Bordel. Tout mais pas ça ! Dans un gémissement d'angoisse, le Cupidon se mit à genou, pleurant pour la première fois depuis bien longtemps (la nuit d'avant à cause du film « Titanic », mais là encore CHUUUT), demandant à ce qu'on lui rende « Pikachu ». « Pikachu » c'était le nom de sa queue, il l'avait nommé comme ça après s'être touché quand il regardait « Pokémon », et il avait trouvé ce nom trop « in ».

Pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ? Pourquoi moi... Je vais mourir !
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Mer 27 Oct - 20:24

Vous allez me faire croire que cet ange est un esprit totalement sain, alors qu’il était en train de brandir un bras arraché et dégoulinant devant lui, en riant et en se vantant devant les yeux écarquillés d’un môme ? Elwin ne mit pas longtemps avant de comprendre qu’il était complètement perturbé, lui aussi. Cela dit il n’eut pas le loisir d’en être traumatisé car un gros mal de crâne le prenait en même temps qu’il remuait les mains parce qu’il les avait posé sur du verre brisé. Ouille ouille ouille, ça coupe ! Le petit se releva en fixant ce héros d’un petit regard. Oui, sauf que Hulk balançait des tanks, sautait au dessus des déserts et lançait des voitures, mais il n’arrachait pas les bras des jolies dames. Il lâcha juste un petit ‘ouais j’ai vu’ à peine audible parce qu’il était totalement sidéré. Les yeux rivés sur ce bras, que l’ange jeta tellement loin que le petit le perdit de vue et entendit seulement le bruit lorsque le projectile s’explosa contre une glace. Et vu la tête de l’homme, ce dernier était aussi surpris de ses propres capacités. En revanche, là où l’enfant avait réellement laissé échapper un cri d’admiration, c’est lorsqu’il vit l’adulte s’envoler. C’était tellement classe ! Le môme lui aurait sauté dessus pour voler avec ! Il ne connaissait que deux personnes capables de faire ça. Son mentor, mais c’était en laissant son état vaporeux prendre le dessus donc ce n’était pas vraiment un vol comme Superman ou Hawkgirl. La deuxième personne était à oublier aussi, puisqu’il s’agissait d’un sorcier méchant et vaniteux qui ne manquait pas de faire des misères au garçon lorsqu’il le voyait. Ses pouvoirs étaient puissants, classes, et Elwin l’aurait admiré si seulement ils n’étaient pas utilisés pour le terroriser. Mais il se l’était promis, plus tard, il se vengera de Jared !

« Attends ! »

Il se remit rapidement sur pied, ramassa son couteau et suivit l’ange avant de le perdre rapidement de vue à cause des miroirs. Il n’osait pas aller trop vite de peur d’accélérer et de se payer une nouvelle bosse encore une fois. Il aurait préféré qu’on lui laisse plus de temps pour maîtriser ça… C’est qu’à la télévision ou dans les bandes dessinées qu’il lisait, cela semblait beaucoup plus simple d’aller à la vitesse de l’éclair ! L’enfant finit cependant par entendre des sons et surtout la voix de son amie. Il s’orienta suivant son ouïe puisque lorsqu’il se fiait à sa vision, il manquait de rentrer dans un de ses reflets à chaque fois. Au bout d’un moment il les vit. Jack sur le sol, immobile et l’ange… ? Mais qu’est-ce qu’il fiche ce crétin d’andouille !

« LÂCHE LÀ ! » s’exclama rageusement le gosse en voyant l’autre embrasser Mimi.

Sans s’en rendre compte, il les avait déjà rejoint à la vitesse de l’éclair et poussait de toutes ses forces l’ange pour le faire dégager. Ce n’était même pas une question de courage, mais en le voyant voler ce baiser à son amie, profiter du fait qu’elle soit au sol avait rendu l’enfant totalement furieux. Pour lui, c’était comme si ce type lui volait Mimi, et ce contre le gré de cette dernière en plus ! Le sang d’Elwin n’avait fait qu’un tour dans son corps plein de vie, ce qui était inhabituel chez lui, et il n’avait plus vraiment peur. Il ne voulait pas qu’on la touche, c’est tout ! Il brandit même le couteau devant lui, en regardant l’ange d’un air menaçant.

« Mi… Jack, lève toi ! Enfin allez ! » supplia le gosse en s’interposant entre Jack et l’ange et en devenant déjà plus nerveux. Il tenait son couteau devant lui et, bizarrement, l’autre paniqua et se mit à genoux devant. Quoi, Flash était si imposant que ça ? Il avait réussi à effrayer le grand, le tout puissant chevalier ? Même si une grande fierté le prenait, il était tout simplement ébahi. Il cala la lame de son couteau entre sa ceinture et lui, comme il l’avait vu faire dans des films, puis il se pencha vers Jack. Le petit se mit à genoux à coté de son amie, ignorant totalement les gémissements de l’autre crétin. Ces adultes étaient vraiment bizarres, des fois. Il se plaça derrière et redressa le dos de Jack pour faire asseoir ce dernier. Il ne comprenait pas pourquoi il était totalement immobile. L’enfant essayait de le relever, mais il n’avait pas vraiment assez de force pour le soutenir. C’est pourquoi il lança un regard noir à l’ange soi disant courageux, qui venait de baisser de plusieurs échelons dans son estime. Mais son regard devint beaucoup plus troublé lorsqu’il s’aperçut que l’autre pleurait. Mais enfin qu’est-ce qu’il se passe ? Elwin resta derrière Jack pour maintenir ce dernier assit, le dos contre le torse de l’enfant. Le petit tendit la main vers l’ange et lui lança un regard plein de compassion. Il n’aimait pas les gens qui pleurent… Il détestait ça, ça lui faisait toujours du mal à lui aussi et après il avait envie de pleurer.

« Mais non on va pas mourir ! » protesta l’enfant d’une voix qu’il voulait rassurante, bien qu’il n’ait toujours pas comprit pourquoi l’ange lui disait ça. Et voir ce dernier dans cet état lui faisait peur… « S’teu plaît… T’es le plus fort, ressaisis toi ! » C’était le pompom, l’enfant qui tentait d’aider son amie et de rassurer le grand chevalier. Il avait l’impression d’être dans un monde à l’envers. Peu importe. Il n’allait pas paniquer parce qu’il ne voyait aucune raison de s’affoler. L’ange lui avait redonné confiance en lui, et maintenant qu’il sentait la vie couler en lui, il ne voulait plus la perdre ! Le petit vit une nymphe, et puis deux, qui se dirigeaient vers eux. Il sortit son couteau qu’il brandit derrière lui. Oui, bon, il ne pourrait pas faire grand-chose et là, il commençait à avoir peur. Cependant il ne savait pas quoi faire d’autre. Il ne voulait pas lâcher Jack.
« Allez, occupe toi d’eux ! » ordonna-t-il spontanément à l’ange avant de garder son couteau en main et d’essayer de redresser davantage son amie, en secouant ses bras de temps en temps dans l’espoir qu’elle reprenne possession de son corps… Il aurait tout aussi bien pu essayer de courir un peu partout. Il avait le sang de flash qui coulait dans ses veines et mine de rien, ça jouait son rôle dans le courage qu’il éprouvait à ce moment. Il était terriblement fier…
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE] Jeu 28 Oct - 8:34


__
__
HAHA BIEN FAIT T'AS PLUS DE KIKI
ET TOC !

Quand on meurt, on voit sa vie défiler devant ces yeux. Et bien quand on est dans une situation comme celle là, ou on ne peut plus bouger, on voit la sienne défiler également. Elle remarque finalement qu'elle n'a pas fait grand chose de sa vie, qu'elle n'a pas eu de bol finalement. Une mère morte à la naissance, une belle mère qui lui pourrissait la vie, un père décédé alors qu'elle n'avait à peine dix ans, un frère dont elle était amoureuse et qu'elle n'avait jamais avouer. Non, avant de mourir, elle veut pouvoir offrir son premier baiser et sa virginité à son frère, Thomas pas Jared évidement ! Pour la seconde chose c'est bon, mais pas pour le premier baiser. Son attention se pose sur l'ange Noir qui, aussi sadique que possible approche d'elle. Elle mentirait si elle disait qu'elle n'avait pas peur. Surtout après avoir vu des bras sanglants et volant dans la pièce ou ils sont. Elle aurait du faire attention et ne pas se faire toucher par ces fichus nymphes qui lui ont paralysé le corps. Elle est incapable de bouger, sauf la tête, elle a beau essayer de bouger les doigts que c'est assez difficile. Mais elle stoppant tout ca en regardant l'Ange noir approcher d'elle alors que des nymphes avaient apparemment prévus de faire la fête avec Mimi. Mais après, elle se sentait rassurée et paniquée à la fois. Rassurée en voyant l'Ange terrasser les nymphes en leur arrachant la tête, et c'est cette particularité qui terrorise la demoiselle. Elle est courageuse quand elle le veut, ou alors c'est de l'inconscience, mais là, elle était morte de trouille surtout après les propos du piaf. Et puis la soudainement, le volatile avait ses lèvres sur celle de Mimi. Horreur ! Il vient de lui voler son premier baiser, celui qu'elle gardait au chaud pour son Thomas. Et merde ! Mais le pire reste à venir, surtout quand elle se voyait déjà torturer et morte. Mais son sauveur arriva aussitôt, Flash vient de percuter l'Ange en lui ordonnant de lâcher le capitaine et celui ci en est que plus rassurée. Quelques larmes coulent sur ses joues alors que l'ange finit par nous faire une crise et même se mettre à chialer. P'tain mais il est trop dingue ce mec. Puis elle ne s'occupe plus d elui, posant son attention sur Flash en lui adressant un sourire.

« Tu es mon Héros »

Elle est sur que cela le motivera et le rendra fier de lui même. Et elle ne ment pas, s'il n'avait pas intervenue, Mimi finissait en chair-à-démon hachée. Elle garde un petit sourire sur ses lèvres malgré les quelques larmes qui coulent sur ses joues blanches. Finalement, Flash, après l'avoir secouer, se place derrière elle et pose la tête de la demoiselle déguisée sur son torse. Mimi sourit un peu plus et tente de faire bouger son corps difficilement. Mais elle peut déjà bouger les doigts. Elle va s'en sortir, il faut juste qu'elle ne cesse de faire bouger les muscles qui ont était mis sur pause. Le regard se repose sur le piaf et ces " je vais mourir", pour une fois que ce n'est pas elle qui le dit ! Elle sourit, contente de ce qu'il lui arrive à celui la, une petite vengeance même si elle n'y est pour rien. Après une pause pour admirer un psychopathe chialer, Mimi repose son attention sur Flash tout en essayant de bouger. C'est difficile mais elle commence à y arrivé, l'effet semble se dissiper doucement.

« T'inquiète pas pour moi, petit frère. J'arrive a bouger doucement. Mais s'il te plait, fais gaffe quand tu es pas loin de lui ! Il a voulut me tuer ! »

Dit-elle pour le petit alors qu'elle s'aide de celui ci pour se remettre sur pied. Elle s'appuie sur lui, pour ne pas se casser la figure et finalement elle tient debout sans tomber. A son grand soulagement. Mais son soulagement ne dure que très peu de temps quand Mimi et Jack voit les nymphes arrivaient sur eux. Et merde ! Que va t'elle faire ? C'est à peine si elle tient debout. Le morphing ne servirait à rien, l'Élasticité est difficile avec un corps encore un peu paralysé et le charme enfantin, difficile, elle ne s'est pas trop s'en servir. Elle ne sert à rien à pauvre, enfin pour le moment xD. Malgré cela, elle prend son épée non aiguisé qu'elle avait pour la décoration de son déguisement et la tend vers les nymphes tout comme le fait Flash. Mais il fallait bien qu'on réveille le psychopathe de ses pleures, alors elle ne trouve pas d'autre moyen que de le provoquer. En espérant qu'il ne se trompe pas de cible.

« Et c'est moi que tu traitais de Pédale ? Même un gosse de dix et une fille déguiser en mec a moitié paralysé sont plus courageux. Montre à ses putains de nymphes que même sans.. sexe -si j'ai bien pigé- tu peux les enculer ! »

Hann Mimi comment que tu paaaarles ! Elle garde un visage fermé et sans sourire, restant à coté de Flash pour etre sur de pouvoir faire bouclier s'il lui arrivait quelques choses. Après tout avec un corps à moitié paralysé, elle ne sentirait quasiment rien. Quoi qu'elle retrouve ses mouvements, même s'il ne sont pas comme à leur origine et encore difficile.


Revenir en haut Aller en bas


Here you come
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE]

Revenir en haut Aller en bas

[EVENT] Surtout, pas de panique. Courez ! [VIOLENCE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
Archives : 1re saison
 :: Le Palais de Monark :: Les couloirs labyrinthiques
-