AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une chanson monsieur |Tobias J. Foster|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Dim 6 Fév - 19:05

Ma journée avait été laborieuse, non en fait ma semaine avait été de la sorte. A croire que ma malchance était revenue depuis que Lloyd avait disparu. Il était parti sans laisser de traces, enfin au moins j'avais la satisfaction de savoir que son appartement était toujours à son nom. Je n'avais pas de mal à imaginer qu'il était parti pour son boulot, et comme j'étais trop en colère contre lui pour le laisser parler, il n'a pas voulu me faire de mal en m'imposant sa présence. En tout cas c'est ce que j'espérais, je souhaitais vraiment entendre un jour les clefs dans ma serrure, signe qu'il était de retour dans ma vie, car il était le seul à avoir le double de mes clés. Seulement maintenant que je connaissais son secret, je savais aussi à quels risques il pouvait être exposés, tout du moins j'avais tout le loisir de l'imaginer, ce que je me devais de stopper au plus vite au risque de finir par devenir paranoïaque. A force de me morfondre dans mon coin, mon patron avait bien évidemment fini par comprendre que quelque chose ne tournait pas rond. Et aller enlever une idée dans la tête de Jared Jones, c'était une mission impossible, j'avais vite compris que pour une fois cet homme, qui tapait sur les nerfs de mon petit-ami, voulait vraiment m'apporter son aide. Depuis il m'avait ordonné une seule chose, de vivre pour moi-même sans me préoccuper de mon avenir avec Lloyd.

Si cela a été difficile à assimiler, la pratique l'était encore plus. J'avais l'impression que chaque journée avait été modelé uniquement pour me montrer à quel point je n'étais rien sans Lloyd Anderson. Ce qui finalement était assez pathétique quand on y songeait réellement, j'avais eu une vie avant lui, où ce qui importait était ma famille, mes amis, et surtout ma passion. Je ne l'avais certes pas abandonnée mais je devais reconnaitre que je m'étais moins penchée sur mes partitions depuis que lui et moi avions entamé plus sérieusement notre relation. Pourtant même si c'était mon petit-ami qui était parti, il avait été mon ami avant tout autre chose. Et c'était sans doute cela qui rendait son absence si dure, je n'avais pas énormément d'amis, beaucoup étaient agacés par ma malchance et ma gaucherie habituelle, tant et si bien que je devenais personna non grata? Je ne développais aucune rancune envers ses personnes, j'étais trop habituée pour cela, après tout il en était ainsi depuis la mort de mon père, peut-être même avant également.

Toujours est-il que je me devais de poursuivre ma vie sans Lloyd, car qui sait quand celui-ci reviendrait et je ne pouvais attendre son retour en m'étant ma vie en pose. Alors j'avais commencé à m'adapter à ma nouvelle vie cette semaine, la première journée fut ardue car Jared m'avait inondé d'informations trop surnaturelles pour mon propre bien. Aussi était-je tout le temps sur le qui vive, sous la surveillance constante de mon cher protecteur et patron. Celui-ci n'hésitait pas à me reprendre à chaque fois que je n'étais pas dans le rôle que je me devais d'avoir, je me rendais compte à quel point il était difficile de rester une humaine normale après avoir découvert que le monde magique existait. A la fin de cette journée, j'avais pris conscience qu'il me faudrait encore de nombreux efforts avant de paraître normal. Pourtant Jared m'avait avoué que je ne m'étais pas si mal débrouiller que ça. Le reste de la semaine avait été tout aussi dure que cette première journée, néanmoins je voyais désormais quelques unes mes erreurs.

Pour mon plus grand bonheur Jared m'avait accordé une journée de relâche, je le soupçonnais de faire ça pour voir comment je pourrais survivre à une journée sans sa surveillance. Comme je ne travaillais pas non plus le lendemain j'avais donc un week end entier sans avoir à mettre les pieds au Pink Paradise, je devais donner un coup de main au restaurant demain mais au moins j'avais véritablement ma journée du samedi pour moi seule. J'avais donc profité de la matinée pour ranger mon appartement, n'en revenant pas qu'une telle pagaille ait pu s'installer dans mon antre. Le frigo devait être vidé, puisque la nourriture avariée si accumulait, ce qui me rappela que tant qu'il ne serait pas vraiment de retour il me faudrait arrêter de préparer des petits plats pour Lloyd. J'en profitais donc pour nettoyer toute la cuisine et tout le reste aussi, quand on a un appartement qui se compose quasiment que d'une seule pièce, il faut tout laver et à fond. En fait la seule pièce qui échappa à cette règle fut la deuxième chambre, le bureau comportant tout mon matériel de musique. Même ma chambre ressemblait à un vrai capharnaüm. M'étant levée tôt, j'avais fini peu de temps après que le début de l'après midi est commencé alors quand un rayon de soleil éclaira mon salon, j'eus envie de me balader. J'ai rapidement pris une douche, me suis habillée tout aussi rapidement, autant dire que j'ai enfilé le premier haut et le premier jean qui me tombait sous la main. Et puis en passant devant mon bureau, une idée me vint à l'esprit, celle d'aller au parc et de composer un peu.

Il y avait longtemps que je n'avais pas fait cela, je connaissais un coin plutôt tranquille au golden gate park, ce n'était pas la porte à côté mais ça valait le coup et puis je n'avais qu'à sauter dans le tramway pour y parvenir. Voilà pourquoi j'étais présentement assise dans l'herbe à tenter de mettre sur papier tout ce qui était dans ma tête. Ma guitare avait longtemps été ma meilleure amie, c'était cool de pouvoir de nouveau jouer sur elle. Je voyais de temps à autre des personnes s'arrêter quelques instants pour écouter ce que je jouais puis repartais au moment même où je m'arrêtais pour écrire les notes que j'avais imaginé. Pourtant cela faisait bien 10 bonnes minutes qu'un homme m'observait assis sur l'un des bancs non loin de moi. Je ne sais pour quelles raisons mais je ressentis le besoin de lui jouer toute la partition, sans doute pour ne pas le décevoir d'avoir attendu tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Mar 8 Fév - 7:40


Anna & Tobias

Musique :: Sunrise by Norah Jones


    J'étais on peut dire l'homme le plus heureux du monde, hier soir Valentine avait accepté de venir vivre dans ma petite maison pour le bien de notre futur enfant mais aussi pour nous car au fond de moi je savais qu'elle était la femme de ma vie et que jamais je ne pourrais vivre sans elle alors la décision s'était imposée naturellement à moi il faut que Valentine vive avec moi. Je voulais faire les choses bien cette fois vivre avec elle, assumer l'entière responsabilité du bébé il faut qu'il ait un père cet enfant qui est probablement le mien j'ai encore des doutes à ce sujet d'ailleurs et puis qui sait dans quelques mois je lui demanderais peut-être de devenir ma femme seul l'avenir nous le dira. Je repensais à ça en dormant faisant de très beaux rêves, elle se leva avant moi car le samedi elle travaille et donc je fais la grasse matinée tout seul pauvre de moi, j'avais eu un bref moment de conscience pour lui souhaiter une bonne journée.

    Deux heures plus tard je prenais mon petit déjeuner en compagnie de Brownie et de Cookie, j'étais très proche de mes chats depuis ma vie de solitaire à New York j'avais ressenti le besoin d'avoir une présence chez moi et des chats m'avaient paru la chose idéal. Je pris une longue douche par la suite je m'étonnais encore que Valentine s'épile les jambes avec de la cire comment on peut supporter un truc pareil ?? Je n'aurais pas aimé non plus qu'elle reste poilu sur les jambes mais bon moi je suis bien poilu sur le torse et elle s'en moque. Enfin bref mon esprit divague, j'allais un moment sur Internet, lisant mes mails, je lisais aussi ce qui se passait dans le monde, je n'aime pas trop les journaux à la télévision parce que l'information n'est pas toujours utile ou bonne. Le temps passa assez vite car je fis un jeu Zuma, je suis fan de ce jeu, Valentine aime pas trop quand j'y joue et qu'elle est là alors je profite de son absence pour en faire. Je venais de perdre Brownie et Cookie pleurait pour avoir à manger, je n'avais pas fait attention qu'il était midi et demi, j'allais me préparer à manger et leur donna quelques croquettes et des caresses en passant le bonheur quoi.

    Une petite marche s'imposa après ce délicieux repas léger, il faisait un temps magnifique aujourd'hui le froid venait de déserter enfin. Je pris donc la direction du parc il était loin de chez moi mais marcher ne me faisait pas peur alors je marchais tranquillement dans les rues jusqu'au parc. En arrivant à destination mon oreille fut attirée par une mélodie joué à la guitare, quand j'étais jeune j'avais essayé d'apprendre mais je en suis pas très patient alors j'ai vite arrêter, plus je marchais et plus je me rapprochais de la mélodie, une jeune femme était assise sous un arbre et composait quelque chose. J'allais m'assoir sur un banc en face d'elle et attendit patiemment qu'elle finisse sa recherche pour jouer la mélodie en entier.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Mar 8 Fév - 16:04

Consciente que l'on m'écoutait, je n'en était pas moins dans mon monde, un univers qui n'appartenait qu'à moi. Je jouais les notes certes, vivant pleinement la musique et pourtant dans ma tête j'étais déjà à la recherche des paroles qui s'accorderont au mieux à cette mélodie. Invariablement les phrases qui se formaient en moi, tournaient toutes autour de mon histoire avec Lloyd. Il encore trop présent à mon esprit pour que ma musique n'en soit pas affectée, peut-être devrais-je vraiment exorciser ma peine à travers la chanson. Après tout j'avais toujours pris appuis sur mon expérience personnelle et ça m'avait jusqu'alors plutôt bien réussi. Finalement je laissais trainer la dernière note, ravie de mettre remise à la guitare, et surtout que cette mélodie sonne si bien.

Je portais de nouveau mon attention sur l'homme assis, tout en pinçant les cordes à vide, il semblait radieux, heureux de vivre. Un peu comme moi il y a peu de temps, j'espérais seulement qu'il ne connaîtrait pas la trahison ou la lâcheté qui avait caractérisé mes derniers instants de bonheur. Muée par je ne sais quoi, peut-être une force mystique maintenant que je savais que celle-ci pouvait exister, j'interpelais cet homme.
    Cela vous a plu ?
Contre toute attente, tout du moins je ne m'attendais pas à cela, il se leva et s'approcha de moi, s'installant non loin de moi. Ce qui est assez étonnant quand on y songe, vu de l'extérieur on pourrait croire que deux amis discutaient entre eux, mais nous étions de parfaits inconnus qui semblaient apprécié la même chose.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Jeu 10 Fév - 13:45

    Cette jeune femme jouait bien, vraiment bien elle devait surement être une musicienne pour jouer aussi bien et chanter aussi bien, elle avait une voix agréable à entendre et je l'aurais bien écouté pendant des heures si ça avait été possible. Je regardais un peu plus son visage c'est drôle ou complètement idiot je pensais à un ange, elle me faisait penser à un ange venu d'un autre monde pour nous enchanter apporter un peu de joie dans ce monde si cruel. Elle me regarda plusieurs fois j'espère que je ne dérangeais pas sa création, son inspiration aujourd'hui, je devrais peut-être ne pas la regarder et fermer les yeux pour juste l'écouter. Elle finit le morceau et me regarda pour me demander si j'avais aimé, je me levais et alla tout naturellement m'assoir à ses côtés.

    Énormément vous jouez depuis longtemps j'imagine pour jouer aussi bien … J'aimerais bien entendre votre chanson préférée

    J'aimais aller au contact des gens, apprendre des choses sur eux avec le métier que je fais c'est normale que je sois comme ça, il faut être curieux et ne pas avoir peur de parler avec du monde car c'est comme cela qu'on fait des contacts, étant timide je me forçais à aller vers les gens mais je gardais une certaine réserve avec eux on ne sait jamais ce qui se cache derrière un beau sourire. Bizarrement avec elle je me disais que je pouvais avoir confiance, qu'elle ne me ferait pas de mal c'est peut-être parce que j'ai envie de voir autre chose que des sorciers partout et que j'espère au plus profond de moi qu'elle n'est pas une sorcière.

    Je m'appelle Tobias et vous ??
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Sam 12 Fév - 11:47

HJ :Si tu lis bien, je n'ai pas chanté une seule parole... Je cherchais les paroles qui iraient à la mélodie. Mais bon je vais m'adapter

Je fus ravie de constater qu'il appréciait mon jeu, ce n'était pas tant que cela me flattait mais c'était toujours appréciable de voir que son travail pouvait plaire à quelqu'un d'autre que ses propres amis et famille. Je réfléchissais à ce qu'il m'avait dit, je pratiquais la guitare depuis si longtemps que je ne me souvenais plus de la difficulté des débuts. Pourtant je me souvenais parfaitement du mon tout premier essai, sur la guitare de mon père, c'était lui qui voulait me faire apprendre, j'avais 5 ans... C'était il y a presque 20 ans maintenant, alors oui on pouvait aisément dire qu'il fallait une certaine pratique pour jouer de cette manière, néanmoins quand je regardais les musiciens de la nouvelle génération, je ne pouvais nier qu'ils avaient un certain talent. Tout résidait en cela pour eux, cela n'empêchait personne d'apprendre les bases et de créer sa propre musique.
    Oh vous savez, on peut apprendre à tout âge. Regardez...
Je lui montrais un accord simple, afin qu'il puisse le retenir. Si j'avais pris mon autre guitare, j'aurais pu lui apprendre plus facilement, mais là je tenais celle de mon père alors je rechignais un peu à la lui prêter. Quand comme moi, vous avez perdu un parent très jeune, il peut s'avérer que l'on devienne particulièrement possessif envers des objets de tous les jours, comme ma guitare. Il me faudrait un jour passer outre mes peurs de perdre les biens de mon père, toujours est-il que ce jeune homme me semblait assez sympathique pour que je lui montre de quoi s'intéresser, je pourrais lui proposer un cours. Je connaissais quelqu'un qui pourrait le lui enseigner.
    Ce n'est pas si difficile en réalité, il vous faut juste apprendre les notes de base.
C'est à ce moment là qu'il me donna son prénom, je me sentis un peu honteuse de ne pas l'avoir fait plutôt, après tout j'étais celle qui l'avait interpellé. Et puis au moins cela faisait moins inconnu entre nous, j'espérais seulement que par la suite je n'allais me retrouver dans un monde étrange. J'avais tendance, ces derniers temps à voir tout en noir, tout du moins par la négative, je me mordis la lèvre inférieur... Rien ne signalait que ce Tobias appartenait lui aussi au monde magique. Après tout c'était probablement un chic type, tout ce qu'il y a de plus normal, qui se baladait dans le parc et qui tombait sur une fille faisant de la musique. Il n'y avait pas de quoi s'alarmer.
    Moi c'est Anna...
Je commençais à jouer Misery des Maroon 5, je ne l'avais joué depuis longtemps mais j'aimais bien ce que ça donnait à la guitare. Je ne lui avais pas dit le titre de cette chanson, afin de voir ses connaissances musicales.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Sam 12 Fév - 17:04

HJ : désolé mille excuses j'ai pas fait attention m'en veux pas

    La jenue ne s'offusqua pas du fait que je prenais mes libertés en venant m'assoir à côté d'elle, elle avait l'air d'être gentil et j'avoue qu'aujourd'hui je n'avais pas du tout envie de me prendre la tête avec quelqu'un surtout si je rencontre Jared là c'est foutu ma journée est finie à cause de ce type de pacotille. Je secouais la tête lentement pour chasser ses idées noirs qui m'assaillirent, je ne voulais plus penser à ce type qui me gâchait la vie, je voulais penser uniquement à cette fille si gentille. Elle me dit que ce n'était pas compliqué de jouer c'est sur les notes de base ne sont pas difficiles à apprendre mais le truc c'est que je voulais jouer très bien du premier coup et tout le monde sait qu'il faut du temps avant de faire quelque chose de bien.

    Tu sais j'ai essayez d'apprendre à jouer de la guitare quand j'étais adolescent mais j'étais impatient et je voulais être Jimi Hendrix en deux leçons ... Je peux te tutoyer ??

    Je venais de lui donner mon prénom car je pense qu'il fallait bien qu'à un moment donné je le fasse et j'avais envie de connaitre le sien pour qu'on ne sois plus des inconnus et qui sait peut-être nous deviendrions ami ... il ne faut pas trop que je rêve les gens que je rencontrais soit me trouvait sympa uniquement au boulot, soit on me supportait pas genre les sorciers maléfiques soit on me supportait et je me demandais encore bien pourquoi. Elle si gentille et jolie ne pouvait pas faire partie du monde de la magie sinon elle serait un ange pour être comme ça, en plus elle s'appelle Anna un très jolie prénom et ça me rappel le film Mr Nobody où Némo aime passionnément Anna.

    C'est très joli comme prénom

    Je faisais rarement des compliments aux filles qui n'était pas ma copine, Valentine je lui en faisais souvent sur sa manière de s'habiller, de se tenir ou tout simplement parce qu'elle est belle et qu'elle me rend heureux, là je venais de faire un compliment sans me dire elle va croire que je la drague ce qui n'est absolument pas le cas. Je lui avais demandé de jouer sa chanson préférée, j'espère que je vais connaitre la chanson pour pouvoir lui dire "ah oui c'est ...", elle commença à pincer les cordes et tout de suite je reconnus et je me mis à chanter j'avais une jolie voix je chantais souvent sous la douche ou en faisant la cuisine.

    So scared of breaking it that you won't let it bend
    And I wrote two hundred letters I will never send
    Sometimes these cuts are so much deeper then they seem
    You'd rather cover up, I'd rather let them be

    So let me be, and I'll set you free

    I am in misery
    There ain't nobody who can comfort me, oh yeah
    Why won't you answer me?
    The silence is slowly killing me, oh yeah
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Lun 28 Fév - 15:04

hj : désolée, j'ai été très occupée dernièrement. Et j'ai un peu de mal à développer car je ne sais pas quoi dire de plus. alors désolée

Toute jeune femme qui se respecte apprécie les compliments, le faire au sujet de mon prénom était appréciable surtout venant d'un inconnu... Cela me rappelait aussi la première fois que j'avais dit mon prénom à Lloyd, lui aussi l'avait trouvé joli. Cela me semblait si lointain à présent, toujours est-il que j'offris à ce Tobias un sourire tout en continuant à jouer la mélodie. Il semblait avoir facilement trouver de quelle musique il s'agissait, il était assis en tailleur en face de moi et je pouvais voir sa jambe gauche battre la mesure, sa tête elle aussi commençait à suivre le même rythme. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se mette à chanter, en général quand je jouais les gens se contentaient de me révéler le titre de la chanson ou encore le nom de l'artiste, il était rare que ceux-ci se mettent à chanter. Bon d'accord il avait une voix agréable, ce qui rendait ce moment très sympathique. Après tout c'était rare de partager un moment de complicité musicale sans arrière pensée, sans faux semblants, donc il faut bien avouer que j'appréciais cet instant. Je l'accompagnais pour le reste de la chanson, je n'aimais pas spécialement chanté en public, pourtant ça me plaisait de ne pas me prendre la tête...

Lorsque nous eûmes fini, des badauds s'étaient arrêtés pour nous écouter, pour c'était loin d'être un attroupement digne d'une émeute mais tout de même, c'était déjà ça... Par politesse, je leur fis un signe de la main...
    Tu chantes très bien. Et si tu veux apprendre à jouer, tu aurais un succès fou, tu sais.
Il m'avait tutoyé le premier et m'avait demandé s'il le pouvait, ce qui ne me dérangeait absolument pas, alors je pouvais en faire de même. Je continuais à jouer quelques notes, sans vraiment penser à ce que je jouais. Il était évident que la musique nous avait réuni mais honnêtement je ne pouvais pas continuer à jouer de la guitare. Il fallait engager la conversation sur autre chose.
    Tu viens souvent ici?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Lun 28 Fév - 17:18

hj : pas de souci

    Je ne chantais jamais en public n'aimant pas ma voix, quand j'étais enfant mes copains me disaient que ceux qui chante ce sont ceux qui sont trop féminin et qui voudrait être des filles alors voulant faire comme eux j'avais décidé de chanter cacher c'est-à-dire uniquement sous la douche et dans ma cuisine là au moins personne ne me disait quoique ce soit. J'avais été étonné de la façon naturelle, je connaissais la chanson par coeur donc les paroles étaient venus simplement dans ma tête mais de pouvoir chanter ouvertement sans complexe c'était un grand pas pour moi et je dois dire que quand elle me fit le compliment sur ma voix je rougis un peu au niveau des pommettes.

    Merci, d'habitude je chante uniquement sous la douche et quand je fais la cuisine pour la guitare je n'ai pas vraiment le temps, j'ai un boulot assez prenant et un futur bébé qui va venir ça demande beaucoup de travail de s'occuper de la mère

    Elle joua un peu au hasard des choses, cette petite chanson avait permis d'entamer la conversation ou tout simplement c'était une approche pour faire connaissance par la suite. Je me perdis dans mes pensées, depuis que Valentine était enceinte il fallait souvent être aux petits soins notamment sur la nourriture il y avait des odeurs qu'elle ne supportait plus, des choses qu'elle voulait manger tout en voulant absolument garder sa ligne et moi calmer mes ardeurs qui étaient assez importantes en ce moment. Je pensais à ce bébé qui allait arriver et moi qui avait de plus en plus peur quand elle me posa une question pour me sortir de ma rêverie.

    Je viens assez souvent ici pour marcher, c'est un endroit calme où je peux laisser mes pensées vaguer à leur guise et toi tu viens souvent ici jouer ou faire autre chose ??
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Lun 28 Fév - 20:44

Un sourire s'afficha sur mes lèvres, j'avais moi-même eu cette habitude lorsque j'étais plus jeune. Je n'aimais pas qu'on m'écoute chanter quand j'étais plus jeune, seule ma mère pouvait entendre mes piètres performances artistiques, la maison étant le seul lieu où je me mettais à fredonner ou à chanter. J'avais mis beaucoup d'années avant de me rendre compte que j'avais un talent musical, et surtout à chanter en public... Si aujourd'hui cela ne me dérangeait pas de chanter quelques fois en public, il était rare que ce soit mes compositions, celles-ci avaient rarement connu pour public plus de 2 ou 3 personnes. Je comprenais parfaitement le sentiment de Tobias, c'est plus facile de s'exprimer dans l'intimité que devant un public inconnu qui aura la critique facile. Je comprenais aussi le fait que la vie ne laissait pas forcément le temps pour des futilités telles que les leçons de guitare surtout quand un enfant allait pointer le bout de son nez...
    Alors les félicitations sont de rigueur
Je ne le connaissais pas, pourtant je ressentais de la sympathie pour cet homme, il se souciait apparemment beaucoup de sa femme, ou petite amie puisqu'aucune alliance ornait son doigt. Rien qu'en entendant ce qu'il disait j'avais vraiment l'impression qu'il prenait le temps de s'occuper de la femme qu'il aimait, et puis un enfant c'était forcément du bonheur même si la grossesse pouvait apparaitre comme pénible pour le futur papa. Je l'imaginais aisément faire les boutiques avec elle, qui qu'elle soit, pour aménager leur future vie à trois. Cela me renvoyait aussi en pleine face ce que je m'efforçais d'oublier, que Lloyd n'était pas dans ma vie pour m'épauler, ni pour partager mes doutes... encore moins pour me donner une explication. Je reportais mon attention sur l'homme me faisant face, il répondait à ma question et je ne doutais pas que ces balades avaient aussi pour but de se vider aussi la tête. Je savais parfaitement qu'une femme enceinte pouvait être parfaitement irascible envers le futur père, alors s'il prenait beaucoup de temps pour elle, Tobias avait surement besoin de moment à lui. Enfin tout ceci n'était que mes élucubrations car j'ignorais absolument si j'avais raison et je me voyais mal le lui demander.
    Y'a un moment que je n'étais pas venue, je joue plus souvent chez moi mais ça m'arrive de venir ici juste pour me vider la tête, tu vois le coin là bas. Quand les beaux jours arrivent il y a des habitués qui viennent peindre.
Je lui montrais un petit bout de parc, où les arbres commençaient à fleurir, non loin des saules pleureurs qui offraient une sérénité propice à l'installation de peintres même si le paysage ne changeait pas, la vision qu'on pouvait en avoir pouvait être différente. Et parfois certains venaient juste pour prendre une certaine inspiration.
    Il y a beaucoup de monde mais c'est toujours calme, j'apprécie ça.
Je venais rarement à cette époque de l'année en fait, quand je le faisais c'était, comme aujourd'hui, pour me vider l'esprit. Puisqu'il avait évoqué le sujet, je revenais sur sa future fonction.
    Et c'est pour quand l'heureux évènement ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Sam 5 Mar - 18:06

hj : désolé pour l'attente

    Merci

    J'étais heureux de l'événement, le plus heureux et surtout le plus inquiet des pères c'est pour ça que j'affichais à chaque fois qu'on me félicitais un sourire un peu faux mais pas si faux que ça ne vous inquiétez pas je suis très heureux d'être bientôt père mais ça va tout changer dans notre vie, nous qui venons à peine de nous retrouver est-ce que ça ne va pas modifier notre façon de vivre. Je regardais en face de moi, le lac était calme aujourd'hui, comme il faisait beau les gens en profitaient pour ce promener en famille ou en couple tout simplement.

    Je crois les avoir déjà croisé les peintres, une fois peut-être ... Mais c'est vrai que c'est un endroit calme, paisible où on peut se ressourcer, se vider la tête et ne pas penser aux petits soucis de la vie ou les disputes quotidiennes ... Je pensais pas qu'une grossesse c'étiat comme ça il y a des moments où Valentine est adorable on passe des moments inoubliables mais elle peut aussi s'énerver pour pas grand chose et c'est de plus en plus fréquent

    Je me demandais lors de nos nombreuses si elle m'en voulait d'être revenu, si elle n'avait pas voulu que ce soit Jared le père et non moi, il s'occuperait bien d'elle je pense et peut-être qu'elle ne serait pas autant énerver si elle était avec lui. Je ne sais pas pourquoi je venais de me livrer comme ça à une femme que je connais depuis cinq minutes mais il fallait qu'elle sache pour si elle a un enfant que la vie lors d'une grossesse n'est pas toujours rose comme on le croit si bien.

    C'est pour dans six mois, la date je l'ai un peu oubliée j'ai pas mal de problème au boulot tout se mélange parfois c'est horrible mais je n'oublie pas pour autant mon devoir de compagnon et toi tu as quelqu'un ??
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Jeu 10 Mar - 12:13

Je m'étais arrêté de jouer sans pour autant ranger ma guitare, écoutant ce qu'il disait... Le calme du Golden Gate Park n'était pas si évident que cela car c'était le point de rendez-vous des familles pour les pique nique, ou celui des étudiants pour un moment de pause, toutefois la taille du parc est telle que les promeneurs peuvent se balader sans craindre réellement d'être sans cesse déranger. Je savais donc parfaitement de quoi parlait Tobias, surtout le besoin de se ressourcer était aussi une des raisons qui m'avait conduit ici les premières fois que je venais. Seulement je n'avais jamais eu besoin de venir ici pour oublier les disputes de couple, sans doute parce que je n'en avais jamais eu... J'allais lui dire que la vie de couple n'était pas évidente quand il enchaina de go. J'en apprenais plus sur lui que je ne lui en aurais jamais demandé, j'étais heureuse qu'il se sente en confiance avec moi, c'était plutôt rare. Ainsi sa compagne s'appelait Valentine, c'était un prénom rare, je l'avais entendu qu'une seule fois, je crois que c'est également le prénom de la propriétaire du Blondie. Seulement San Francisco était si grand que je doutais qu'il s'agisse de la même personne.

Je n'avais aucune expérience de la grossesse, encore moins de vivre avec une future mère, je ne pouvais donc pas lui répondre. De toute façon qu'aurais-je pu lui dire, c'était lui le futur papa alors il devrait apprendre à gérer ce genre de situation.

Est-ce que j'avais quelqu'un ? Sa question était ce qu'il y avait de plus anodine et, dans les circonstances, ne relevait pas d'une technique de drague quelconque, la sincérité avec laquelle il avait parlé de la grossesse de sa compagne ne pouvait pas être feinte. Néanmoins cette interrogation soulevait une douleur que je tentais de camoufler, d'enfouir au plus profond de moi même. Je savais que mon interlocuteur était en train de m'observer, j'imaginais aisément qu'il avait vu mon visage se refermer, le sourire, que j'avais affiché depuis que je m'étais remise à jouer quelques heures plus tôt, devait s'être effacé à présent. Et tandis qu'il attendait que je lui fournisse une réponse, je me plongeais dans mes pensées... Est-ce que je pouvais réellement dire que j'avais quelqu'un ? Lloyd ne m'avait pas rappelé depuis trois mois, je ne savais pas où nous en étions tous les deux mais j'étais toujours amoureuse de lui. Je ne pouvais pas consciemment dire que je n'avais personne dans ma vie, parce que ce n'est pas tout à fait vrai...
    C'est un peu compliqué.
Le ton que j'avais employé impliquait que je souffrirais pas une autre question sur le sujet, et mes lèvres s'étiraient en un sourire mal à l'aise. Mieux valait embrayer sur une autre conversation, comme la future paternité de Tobias, il parlait de son travail... Cela ne devait pas être évident de concilier une vie professionnelle et une vie familiale, en y songeant si je devais un jour être maman je ne pourrais plus travailler comme je le faisais maintenant, en cumulant deux boulot.
    Tu devrais régler rapidement ces problèmes de boulot, moi même j'ai pas mal de travail au Pink.
Je n'était pas honteuse de travailler dans un club de strip tease, mais bien souvent la réaction des gens variaient. J'avais le droit à ceux qui ignoraient ce qu'était le Pink, ceux qui étaient indignés et ceux qui aimaient tellement ce lieu qu'ils s'extasiaient automatiquement sur l'un ou l'une des strip teaseurs... J'ignorais à quelle catégorie appartenait Tobias.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Dim 13 Mar - 16:01

    Je suis désolé je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça tu vas t'imaginer que ma copine est nu dragon, au contraire c'est un ange, j'ai une chance incroyable de l'avoir à mes côtés, tu la verrais elle est magnifique même quand à force de travailler au Blondie elle a des mèches de cheveux qui sortent de son chignon

    Je connaissais Anna depuis quelques heures et je lui confiais une grande partie de ma vie, j'avais peut-être besoin de parler à quelqu'un quand j'avais des problèmes j'en parlais à mon père mais aujourd'hui il n'est plus là pour me répondre. Il me disait toujours de ne pas m'en faire que la vie même si elle peut être compliquée parfois elle a toujours des bons côtés. Il me manquait tellement mais je n'allais pas faire l'enfant et dire à Anna qu'il me manquait. Depuis l'enterrement de mon père je retiens mes larmes et je dois encore les retenir mais jusqu'à quand ?? Je chassais rapidement ses idées noires de ma tête je ne voulais plus penser à toutes ces choses qui ne font que me faire souffrir davantage. Elle réfléchissait à ma question, je voulais juste savoir si elle avait quelqu'un dans sa vie ce n'était pas comme si je lui demandais un problème de mathématiques mais vu le temps et le ton qu'elle prit pour me dire que c'était compliqué je compris qu'il valait mieux ne pas poser d'autre question à ce sujet.

    Je suis désolé si j'avais su que ça te ferait du mal de parler de ça je n'aurais jamais abordé le sujet

    J'embrayais sur des problèmes au travail, c'était vraiment difficile de monter sa propre maison d'édition, j'avais voulu être indépendant mais j'aurais mieux fait de rester à ma place et puis la proposition de mon ami m'avait permis de revenir ici avec deux bonnes raisons retrouver Valentine et avoir un nouveau travail. Elle me dit de régler mes problèmes au travail c'est plus facile à dire qu'à faire surtout quand on débute et qu'on se demande si demain ira mieux.

    Je viens de monter ma maison d'édition avec un ami … tu travailles au Pink ce n'est pas là que travaille Jared … Jones ??

    Non je n'avais pas bégayé et il était hors de question que je lui montre que je n'apprécie pas vraiment Jared ni le fait qu'il me fasse peur, j'avais eu un doute sur le nom de famille vu qu'il se présentait rarement sous son nom de famille c'était difficile de savoir son nom.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Mar 29 Mar - 12:25

Je ne pus déceler le dégoût chez lui quand il me répondit, bien sûr ça ne voulait pas forcément dire qu'il ne l'était pas, mais s'il l'était réellement, on pouvait aisément dire qu'il avait une parfaite maitrise de lui-même. Enfin pas tout à fait, je sentis une sorte de petite hésitation lorsqu'il prononça le nom de mon patron. Quand je disais que Jared provoquait toutes sortes de réactions ! Il fallait évidement que la personne que je rencontre au parc ait elle aussi un avis sur la personne qu'étais mon patron, j'avais moi-même eus un moment où j'avais jugé mon ami. Le voir s'inquiéter pour moi avait changé cette vision des choses, depuis je savais qu'il y avait toujours plusieurs faces dans la personnalité de ce Jones. Je ne m'étonnais donc plus vraiment des diverses réactions de ceux qui évoquaient son nom, pourtant cette fois-ci je sentis que quelque chose de différent, quelque chose de plus profond. Je le regardais, cherchant à voir ou à comprendre ce qui pourrait engendrer un tel sentiment, je savais qu'il attendait une réponse mais je pris quelques secondes avant de formuler ma réponse. Après tout j'étais venue dans ce parc pour profiter du début de printemps, pour apprécier la beauté de cet endroit, pas pour débattre de la personnalité de mon patron.
    Effectivement c'est bien mon employeur. Et apparemment vous le connaissez
Ce n'était pas véritablement une question, ni une entière affirmation juste une simple constatation, je m'attendais à toute réaction de sa part car j'ignorais qui il pouvait être. J'embrayais donc sur un autre sujet.
    Une maison d'édition... Et qu'avez de beau en ce moment ?
En lectrice passionnée et assidue j'étais toujours avide de nouvelles lectures, si mes études me l'avait permis j'aurais moi aussi opté pour une carrière d'éditrice alors entendre quelqu'un en discuter était une mine d'or pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Lun 11 Avr - 17:00

Spoiler:
 

    Je ne voulais même pas imaginer comment Jared en tant que patron, je suis sur qu'il exige toujours que ces employés soient au top niveau de leur forme et qu'ils bossent comme des dingues. Ca doit être un tyran et je suis sur qu'il sera comme ça tout sa vie, ça coule dans ses veines comment un être comme lui ne pourra jamais être un petit peu gentil rien qu'un tout petit peu.

    J'aurais aimé ne pas croisé sa route ... Il n'est pas trop dur avec toi ??

    Je n'ai jamais été très fort pour les mensonges, elle devait donc facilement percevoir dans ma voix, je n'aime pas Jared c'est comme ça, je suis jaloux de lui, jaloux que Valentine le trouve plus attirant que moi et puis je me demande si l'enfant n'est pas de lui enfin c'est un peu le bazar dans ma tête mais j'aimerais que ça s'arrête sinon je vais devenir fou.

    Pas grand chose on se lance c'est très dur mais on essaye d'avoir des auteurs de littérature américaine, on aimerait avoir des auteurs étrangers mais on verra en fonction de notre développement
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Mar 12 Avr - 18:20

Spoiler:
 

Sa question me dérouta quelque peu, il faut dire que j'avais perdu l'habitude du jugement que beaucoup de personne attribuait à Jared Jones. Il était jugé arrogant et bien souvent tyrannique, mais je savais parfaitement que les exigences de mon patron envers les autres personnes s'appliquaient aussi à lui même. De plus Jared faisait dorénavant parti de ma vie pour d'autres raisons. C'est sans doute pour cette raison que j'ai répondu de façon désinvolte.
    En aucune façon, c'est même une crème avec moi.
Je ne doutais pas qu'il est rencontré mon ami dans des circonstances déplaisantes, c'était souvent le cas mais je ne pouvais m'empêcher de justifier cette amitié qui me liait à lui.
    Il faut juste apprendre à le gérer, ce n'est pas si dur tu sais
Je repris ma guitare, histoire de me donner une certaine contenance. Je ne connaissais Tobias que depuis peu de temps mais déjà je me devais de me justifier, c'était si rare que j'éprouve ce sentiment que j'en avais l'impression de trop me livrer. Comme lorsque c'était le cas, j'avais donc besoin de m'occuper les mains, quoi de plus naturelle pour moi que la musique. Bien évidemment je n'étais pas impoli au point de ne pas écouter mon interlocuteur me répondre au sujet de son métier d'éditeur. Dire que j'avais souhaité faire ce métier à une époque.
    Bon courage alors.
J'aurais pu laissé la conversation à ce stade mais je sentais que j'allais devenir curieuse, surtout avec une telle question qui me taraudait l'esprit. Je ne pouvais donc que me laisser aller à la tentation de ma curiosité.
    Puis-je savoir pourquoi tu n'apprécies guère mon patron?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Mar 19 Avr - 15:54

    C'est une crème avec elle, ben voyons il faudra qu'elle dise ça à tout les ennemis qu'il doit avoir je suis sur que personne ne sera de son avis. Je pense aussi qu'il doit y avoir autre chose entre eux pour qu'elle dise ça, aucune femme ne doit lui résister j'imagine il est tellement beau, fort ..... jeune c'est surout ce point qui me chagrine et qui fait que je suis toujours sur les nerfs, j'ai toujours peur que Valentine retourne avec lui parce qu'il est jeune, il l'a fait rêvé je ne peux pas dire que je suis un homme qui fasse rêver une femme.

    Je pense pas que tout le monde soit du même avis

    Elle sous-entendait qu'il fallait que j'aprenne à le connaitre, je crois qu'elle croit encore au Père Noël, moi essayez de connaitre Jared jamais, il a fait de moi un souffre douleur et je pense bien que je ne suis pas le premier ni le dernier. Il devait l'avoir envoûté ou il lui a fait de belle promesse parce que là on dirait vraiment une femme amoureuse, Shakespeare a bien dit que l'amour rend aveugle.

    Sans façon

    Désormais elle allait se dire que je n'étais surement pas un homme très sympathique, je n'avais pas franchement pris la peine de faire des phrases pour lui répondre, que voulez-vous je ne vais pas lui mentir en disant que Jared est l'homme le plus ... aimable qu'il existe, en général quand on méprise une personne on le montre bien mieux qu'en disant les pires gros mots que l'on connaisse en faisant des phrases assez courtes sans regarder son interlocuteur. Elle passa au sujet de ma maison d'édition, elle me souhaita bonne chance je pense que j'en aurais bien besoin de la chance parce que là elle n'est pas de notre côté. Je tournais la tête pour lui faire un petit sourire pour la remercier, elle était gentille de me soutenir moralement. Elle remit le couvert pour savoir en quoi Jared était une véritable ordure, je regardais devant moi sans vraiment d'expréssion sur mon visage.

    Il joue avec moi comme si j'étais la souris et lui le chat, il joue avec mes faiblesses, mes peurs, il aime me raconter comment il a coucher avec ma copine et j'ai droit aux détails, il sait très bien comment me faire peur et je crois qu'il adore ça parce que je ne peux rien contre lui ... Tu es une femme c'est pour ça que toi tu l'apprécies, tu couches avec lui
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Jeu 21 Avr - 11:39

J'avais fait mon possible pour tenter de le convaincre qu'avec le temps il saurait gérer Jared, s'il prenait le temps de le connaître. Manifestement je n'avais pas toutes les cartes en main, je voyais parfaitement qu'il n'allait pas tenir compte de mes paroles, j'en déduisais donc que les choses devaient être pire que ce que je pourrais imaginer. Je savais comment pouvait se comporter cet imbécile de Jared parfois alors je ne m'offusquais pas qu'il me réponde par la négative. Après tout il faut de tout pour faire un monde, j'étais bien placé pour le savoir depuis quelques temps. Seulement je ne m'attendais pas à ce flop de révélation qu'entrainerait ma question, si j'avais eu un pouvoir magique quelconque j'aurais bien aimé celui de remonter le temps ou mieux celui de lire dans les pensées des gens, cela m'aurait sans doute permis de comprendre que Tobias n'était pas de ceux qui font dans la demie mesure. au contraire j'avais l'impression qu'il préférait dire de go la vérité telle qu'elle, peut importe qui pouvait être la personne en face de lui.
    Bien que la réponse ne te regarde pas, non je ne couche pas avec lui.
La moutarde commençait à me monter au nez, d'accord j'avais tenu à savoir pour quelles raisons il n'appréciait pas mon patron mais je n'avais demandé des détails de sa vie personnelle. Cette question était un peu trop personnel pour son propre bien, et j'avais beau être gentille, certaines limites demeuraient infranchissables, surtout de la part d'un homme que je connaissais à peine. Il a bien du se rendre compte que je n'avais pas apprécier la dite question, mon visage avait du se fermer à l'entente des mots qu'il avait prononcé. Je n'avais pas pour habitude de parler de sexe avec n'importe qui, me faire apostropher de la sorte n'était donc pas une partie de plaisir pour ma petite personne. Je me fis donc un plaisir de le remettre à sa place.
    Ma relation avec Jared ne regarde que lui et moi, nous sommes amis.
La véhémence avec laquelle je lui ai débité ces mots devaient suffire à le dissuader de continuer sur cette voie. Je pouvais parfaitement comprendre que lui et Jared aient des relations conflictuelles après ce qu'il venait de me révéler, et je n'étais ignorante de la nature manipulatrice de Jared, cela ne lui donnait pas pour autant le droit de faire des sous-entendus. Je pris sur moi de me radoucir un peu avant d'enchaîner.
    Je suis navrée que Jared et Valentine, j'eus un instant d'hésitation en cherchant le prénom que Tobias avait déjà prononcé un peu plus tôt, ait eu une relation par le passé ou encore qu'il t'en fasse voir des vertes et des pas mûres mais mon jugement sur mon patron n'est pas marqué par les prouesses physiques ni par le fait que je suis une femme. Jared est un ami proche.
Très proche même, puisqu'il était mon protecteur, en quelque sorte. Le pendentif que je portais m'avait été offert par lui à cet effet justement, mais mon interlocuteur n'avait nul besoin de connaître ce détail.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Jeu 28 Avr - 11:57

    J'avais été peut-être un peu fort, d'habitude je ne me laisse pas dominer par mes émotions mais il fallait que cette fille se rende compte qu'il n'était pas ce qu'il était au boulot. J'avais tellement de colère contre cet homme, je voulais le tuer, lui faire subir les pires horreurs possible mais je sais que si je faisais ça je me rabaisserais à son niveau, il ne faut pas il ne faut pas que j'utilise mes pouvoirs surtout à des fins néfastes. Je n'osais même plus regarder Anna qui se défendait en disant que non elle ne couchait pas avec son patron, c'est bizarre mais ça sonne faux, je ne ressens pas quand une personne me ment, je ne le vois pas aussi facilement mais là je trouve que c'est flagrant comme le nez en plein milieu de la figure.

    Elle se justifiait trop ce qui augmentait ce sentiment de mensonge, si on ne ment pas on a pas besoin de trouver des justifications. Mais bon je n'allais pas la traiter de menteuse alors que je venais de dire du mal de son patron, mais comme on dit il n'y a que la vérité qui blesse. Je me levais je pense que il serait bien que je parte, c'est fou je rencontre une fille sympa et tout de suite on se dispute pour un truc complètement nul, surtout on parle de Jared je pense que je m'énerve assez comme ça rien qu'en pensant à lui pas besoin d'être deux pour le faire. Elle commença à dire qu'elle était désolé pour Jared et Valentine, aux dernières nouvelles se n'est pas elle qui a poussé Valentine dans son lit.


    Je pense que je ferais mieux de partir, désolé d'avoir gâche ta journée
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Dim 8 Mai - 13:01

Je n'étais pas femme à garder une rancune envers une personne qui m'était encore inconnue la veille, je gardais cela pour ceux qui m'étaient proches, qui me trahissaient ou pire qui me blessaient. Ne parlons même pas de ceux qui étaient les trois à la fois. Je ne m'attendais cependant pas à le voir se refermer comme une huître et par là même se sentir de trop et proposer de partir. Je plissais les yeux, soupçonneuse...
    Si tu le prends ainsi. Je trouve ça dommage que tu prennes la mouche uniquement parce que nous avons des opinions différentes sur une personne. Après tout au départ c'est ma musique qui t'a plu.
Je laissais ma phrase en suspend pour qu'elle pénètre un peu mieux dans son esprit, je fis comme s'il était parti et repris mon activité. Je jouais un peu de classique en espérant qu'il se déciderait à rester ou à partir. Néanmoins son accès de colère me donna à réfléchir sur la personnalité complexe qu'était Jared Jones. Avant qu'il ne se rapproche de moi, beaucoup de choses me déplaisait chez lui : sa façon de s'adresser aux autres comme si le monde le lui devait. Ou encore sa façon de traiter Lloyd en me draguant ouvertement devant lui, je pouvais parfaitement comprendre ce que pouvait ressentir Tobias. Je n'arrivais pas à m'imaginer comment Lloyd aurait réagit si j'avais eu la faiblesse de cette Valentine. J'ignorais qui était cette femme mais dans un sens je la plaignais sincèrement, elle avait commis une faute, la faiblesse de résister à Jared... Je savais parfaitement que Jared ne m'avait jamais désiré, me draguer n'était pour lui qu'un jeu mais si les choses avaient été différente je savais parfaitement qu'il aurait mis tout en œuvre pour parvenir à ses fins. Il suffisait de regarder sa façon de s'approprier le Pink, il avait été un homme d'affaire exemplaire en garantissant que les employés garderaient leurs emplois alors même qu'il ne s'entendait pas forcément avec tous. Peut-être avais-je été un peu dure. Je relevais les yeux, Tobias s'en allait mais était encore à porter de voix.
    Je te l'accorde, Jared est un salop quand il le veut.
Je ne revenais pas sur ma parole car je pensais toujours que Jared était la meilleure chose que j'avais pour le moment, il n'en restait pas moins une personne égoïste et cruelle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster| Jeu 26 Mai - 16:49

    Elle pensait ce qu'elle veut des gens, je n'allais pas faire la tête la prochaine fois que je la verrais il ne faut pas pousser c'est juste que la journée commençait bien et surtout notre conversation était sympa jusqu'à ce qu'on parle de ce monstre ambulant, coureur de jupon. Ca avait dérapé jusque là et je n'aime pas les conflits alors je préfère fuir, c'est plus simple de fuir et en général il n'y a pas de conséquence sauf pour Valentine il y en a des conséquences et elles vont mettre du temps à cicatriser je pense. Et puis il faut que je rentre préparer à manger, m'occuper des animaux parce que Valentine est au boulot et je sais qu'elle rentre tard alors il faut que je prépare tout pour son arrivée.

    En effet c'est sa musique au début qui m'a plu mais bon je fais ce que je veux aux dernières nouvelles alors si j'ai envie de partir c'est mon problème pas le sien et j'ai pas encore envie qu'elle tente de me dire tout les bienfaits qu'il y a à rencontrer Jared. J'ai pas envie de savoir ce qu'elle pense et même si elle couche pas avec lui je suis persuadé qu'elle le fera et qu'elle en meurt d'envie mais ça elle se garde bien de le dire personne ne peut lui résister il est tellement ... parfait. Je vais rentrer avec mes chats qui ne m'embêtent pas et avec qui je suis bien, j'aime parfois le silence même si je sais pertinemment que j'allais soit me plonger dans un livre soit regarder un DVD. Elle finit par recommencer à jouer, voila il faut reprendre le cours de sa vie il ne c'est rien passé et puis c'est tout, on tourne une page mais on va pas faire tout un drame de ce qu'il vient de se passer. Elle me dit que Jared était un salaud, je sais qu'elle dit uniquement ça pour que je revienne m'assoir à côté d'elle et qu'on parle encore mais je n'ai plus envie, j'ai envie de rentrer chez moi dans mon petit confort douillet. Je me retournais pour la regarder une dernière fois.


    Fais attention à toi Jared est un démon

    Sur le moment je n'avais même pas réfléchit que je venais de dévoiler à une humaine l'existence de la magie, tant pis elle serait au courant, et puis si elle fait partie de la magie elle regardera Jared avec un regard différent. Elle doit être au courant des choses et en tant que sorcier "neutre" je me dois de lui dire la vérité si elle n'est pas encore au courant et puis elle pourra se méfier de Jared je ne veux pas qu'il en fasse sa victime je m'en voudrais tellement de ne pas l'avoir aidé comme il faut. Je lui fis un signe "au revoir" et reparti par la direction que j'avais prise au départ pour retrouver le chemin de ma maison.
Revenir en haut Aller en bas


Here you come
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une chanson monsieur |Tobias J. Foster|

Revenir en haut Aller en bas

Une chanson monsieur |Tobias J. Foster|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
Archives : 1re saison
 :: 
Sujets achevés
-