Partagez|

La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Lun 17 Oct - 14:11

A force que deux personnes jouent au jeu du chat et de la souris, ou bien à qui serait le plus malin, il y en a toujours au moins un au final qui est perdant. Après plusieurs semaines de recherches, Travis avait enfin trouvé la proie idéale pour faire apparaître Patrick. S'en prendre à un de ses protégés n'était pas forcément la meilleure solution, et ça, le jeune homme le savait, mais actuellement, il n'avait rien trouvé de mieux. Une fois donc la bonne personne trouvée, choisie avec soin entre plusieurs des protégés en fonction de ses pouvoirs (histoire que Travis puis l'attaquer sans subir trop de dommages) mais aussi de son caractère (il ne voulait pas traumatiser cette pauvre personne non plus, après tout elle n'y était pour rien dans les histoires entre l'être de lumière et de l'à présent vampire). Il laissa ensuite plusieurs jours passer, histoire de pouvoir mettre en place le meilleur plan possible. Dans l'immédiat il ne comptait pas tuer le protéger, juste le bousculer assez de façon à faire arriver Patrick. En effet, la seule chose qui comptait à ses yeux était de faire apparaître l'être de lumière.

Enfin le jour J arriva, à vingt-et-une heures passées, le jeune vampire se rendit donc au petit appartement du protégé. Il avait étudié un peu ses habitudes de vie, histoire de ne pas se retrouver avec un quelconque problème, et il savait par conséquent que le sorcier serait seul. Il s'introduisit dans l'appartement tranquillement pensant que l'homme regarderait la TV. Grave erreur. Il se retrouva nez à nez face à lui et en quelques secondes fut projeté contre un mur à cause d'une foutue onde de choc. Ok. Loin de lui faire rebrousser, la situation était devenue plutôt amusante. Travis lui envoya un bon choc mental de façon à ce que l'autre ait plus de mal à l'attaquer... et une fois proche de lui, il assomma tout bonnement sa victime.
Le vampire l'attacha ensuite à une chaise comme si ce n'était qu'un vulgaire saucisson et attendit que l'autre sorcier se réveille. Quand Travis remarqua que l'homme commençait à ouvrir un œil, il le menaça tout simplement avec un couteau exigeant qu'il appelle Patrick s'il ne voulait pas "être saigné comme un porc". Ce que l'homme ne savait pas, c'est que le vampire ne serait jamais allé jusqu'à le planter de peur de perdre le contrôle et de le tuer par la suite. Morte, sa "proie" ne lui servirait pas à grand chose, et il risquait de s'attirer plus d'ennuis qu'autres choses... Heureusement pour Travis, le sorcier fut plutôt coopérant et appela son être de lumière. Très bien. Maintenant il ne restait plus qu'à attendre que Patrick arrive. Avec un peu de chance (enfin même beaucoup), peut-être que le jeune vampire aurait aujourd'hui cette revanche qu'il attendait depuis si longtemps... car rappelons-le, pour Travis, Patrick était responsable de la mort de sa mère et il ne comptait pas laisser ce crime impuni, et il comptait bien se venger à sa manière même si ce n'était pas la meilleure. La haine envers l'être de lumière aveuglait totalement un quelconque raisonnement. Il voulait le voir 'mort', réellement mort. Disparu de la surface de cette terre pour toujours, que plus jamais il ne puisse tomber sur son visage angélique....
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Lun 17 Oct - 17:19

Patrick était en train de s'occuper d'une jeune sorcière qui venait de découvrir ses dons. Une gamine d'à peine seize ans. Et chaque instant passé avec la demoiselle, lui ravivait des souvenirs lointains. Patrick les gardait pourtant bien enfouie derrière son masque. Mais il n'arrêtait pas de se dire: Elle doit avoir son âge maintenant, ca doit être une belle et grande jeune fille. Non, il devait se maîtriser sur ce point là. C'est bien pour cela qu'il n'avait plus rien tenté pour aller vers elle depuis le dernier incident. En effet, à peine jeune novice, il avait tenté une échappée vers elle, mais ce fut une bien grande erreur et par son inexpérience, Patrick avait mis sa fille en danger. Depuis... Il savait qu'il ne devait plus le faire. Et heureusement que Prue avait été là en temps voulu. Bien que la culpabilité le rongeait toujours, il préférait bien mieux passer de longues heures à traquer les démons et à aider des gens dans le besoin qu'à penser à ca.

Il ne pouvait pas réparer ses erreurs. Il ne pouvait juste que continuer. Il voulait guider ces gens, comme pour se dire qu'il faisait encore des choses bien. Il pouvait tuer des démons et de mauvais sorciers en se disant qu'en le tuant, il n’abattrait pas de peine sur une nouvelle famille. Ce qu'il s'est passé de son vivant n'aurait jamais dû arriver. Et bien qu'on pouvait lui dire qu'il n'était pas en cause, Patrick, lui, n'arrivait pas à se débarrasser de ses propres démons. C'était un être de lumière rongé, mais ca, il avait bien compris qu'il ne devait pas le montrer aux Fondateurs et aux autres.

Il serait surement déjà retourné dans un trou, si sa fille n'était pas encore en vie. Il ne l'observait pas. Non. Il ne voulait pas céder à la tentation, mais il pouvait faire en sorte de garder un oeil sur ce qui se passait autour d'elle et d'envoyer sa propre lumière vers elle. Un réconfort. Il se trouvait face à cette jeune femme et il ne pouvait s'empêcher de penser à Charlotte. Allait-il pouvoir continuer sa fonction d'être de lumière auprès d'elle ? Il en parlerait à Teresa ou à Prue. Les deux seules personnes en qui Patrick pouvait faire entièrement confiance.

Mais pour l'heure, il devait faire avec. Il cachait sa détresse derrière ce sourire enjôleur dont il avait l'habitude de prendre. Donnant des explications, rassurant la jeune personne. Ils étaient en pleine discussion, lorsqu'un tintement se fit entendre à ses oreilles, accompagné d'un appel d'un de ses protégés. Son sourire s'effaça un peu, il eut un froncement de sourcil. Oui, il avait bien entendu. Patrick se leva, et s'excusa auprès de la demoiselle, qu'il allait devoir partir. Quelqu'un était en danger.

Son protégé ne semblait pas blessé mais il était faible. Pourquoi ne l'avait-il pas senti plus tôt ? Pourquoi l'appelait-il ? La demoiselle n'était pas habitué aux éclipses encore, Patrick préféra le faire à l'abris pour ne pas l'effrayer. A peine sorti, il s'effaça dans un nuage de lumière. Bien qu'il sentait qu'il allait devoir faire face à un démon ou autre être maléfique, il ne pouvait pas laisser un protégé dans l'impasse. S'il l'appelait, il viendrait. C'était comme ca.

Il arriva chez le garçon et apparut juste devant lui. L'homme était ligoté sur une chaise et le regarda avec des grands yeux à la fois terrifié et désolé. Patrick comprit qu'il y avait anguille sous roche. Patrick n'était pas téméraire, au contraire... Des fois, on pouvait le croire vraiment lâche. Mais souvent, c'était parce qu'il préférait préparer un plan, plutôt que d'attaquer de front. Il avait toujours été comme ça -sauf quand un proche venait à se faire attaquer- , un malin, pas un courageux. Il s’éclipsa pour atterrir dans la cuisine près d'un plan de travail. Il attrapa le premier couteau qu'il avait sous la main. Ok, pas très conventionnel pour un être de lumière, mais il avait pour but de détacher son protégé avant de l'embarquer et le couteau était un bon moyens de dissuasion. Il regretta alors du pouvoir qu'il avait de son vivant... Au moins il servait à quelque chose et il pouvait venir à détruire une menace. Aujourd'hui, Patrick n'avait que des dons passifs. Il allait retourner vers le salon. Il n'allait pas laisser son protégé dans l'impasse. Il s'éclipsa de nouveau pour atterrir de nouveau dans le salon, près de son protégé.

Il vit alors le visage de son agresseur. Le coeur de Patrick rata un bond. Il n'allait donc jamais s'arrêter. Travis avait raison de lui en vouloir. Patrick était responsable de la mort de sa mère. Quel brio ! D'ordinaire notre être de lumière fuyait sans crier gare, mais il devait d'abord libérer son protégé avant de partir, et il ne pouvait pas le laisser à la porté de Travis et simplement fuir à cet instant. Un affrontement était de mise.

PATRICK - Il n'a rien à voir avec notre règlement de compte Travis mais je dois avouer que c'était un plan judicieux... pour une fois...

Le sarcasme n'était pas vraiment nécessaire et il ne ferait qu'envenimer les choses, mais Patrick était comme ca, il ne pouvait pas s'en empêcher. Son arrogance refaisait souvent surface. Il reprit d'un ton calme et posé, oubliant son aspect impertinent juste avant, détachant presque chaque syllabes:

PATRICK - Tu le laisses partir, et je te promets que tu auras ta confrontation. Mais j'aimerai que tu saches que je te comprends parfaitement et bien plus que tu ne le crois.

Il tenait toujours fermement le couteau dans ses mains, lame en avant, même s'il savait que celà pouvait être vain. Patrick n'était pas forcement rassuré vis-à-vis de la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Mar 18 Oct - 19:00

Après l'appel de son protégé Patrick ne tarda pas à apparaître pendant quelques secondes mais se ré-éclipsa visiblement aussitôt. Roh la poisse. Sur le qui-vive Travis mit tous ses sens aux aguets afin de pouvoir repérer le plus rapidement possible le moindre mouvement si jamais l'être de lumière revenait pas ici. C'est fou. Le vampire avait rarement vu un être de lumière fuyant au lieu d'aider son protégé. Comme quoi, il était toujours aussi lâche, ce qui eut le don de l'énerver... Contre toute attente, très rapidement Patrick s'éclipsa de nouveau dans le salon près du protégé et de Travis avec un espèce de couteau à la main. Genre l'agresseur de ce pauvre sorcier serait partit comme ça et Brooks n'aurait cas détacher les liens. Il vivait dans le monde des bisounours ou quoi pour croire à une connerie pareille ? Enfin bref, vu la tête qu'il venait de tirer en voyant que "l'agresseur" était le gosse O'Connor était quand même assez mythique et jouissive. Oui. Il croyait quoi, que Travis allait abandonner ses poursuites comme cela ?! Et bien non, il était têtu. Tenace. Il n'arrêterait que quand il aurait obtenu sa vengeance, mais ça Patrick semblait un peu long à le comprendre. C'est vrai que toute cette histoire remontait à plus de trois ans... mais le temps n'effaçait ni cette haine, ni cette douleur. Le temps ne lui rendrait pas ce qu'il avait perdu, à savoir sa mère. Rien ni personne pourrait la remplacer. Rien ni personne ne pourrait combler ce vide immense. Patrick devait payer. Point barre. Il n'y avait rien à dire d'autres... Lorsque l'être de lumière reprit la parole, le nouveau vampire haussa un sourcil. Bien, que les hostilités commencent...

Il n'a rien voir dans notre règlement de compte je sais bien, c'est pour ça qu'il est vivant, et qu'il a juste été assommé. Tu aurais peut-être préféré que... j'sais pas moi, j'lui coupe une main ou la langue pour faire plus réel ?! dans le sarcasme, il pouvait également être bon. Il laissa quelques secondes passer, jouant avec son couteau avant de rajouter Mais tes faux compliments tu sais ou tu peux te les foutre ?!

Merci Travis pour tant de raffinement. Le jeune homme n'avait pas pu s'en empêcher. Si ses yeux avaient été des fusils, et si Patrick avait encore été vivant, il était certain qu'à l'heure actuelle l'être de lumière serait mort et enterré tant le plus jeune le dévisageait avec haine et mépris. Il inspira un bon coup afin de réussir à garder le plus son self contrôle. Ce n''était pas le moment de tout faire rater juste parce que Patrick l'avait mis sur les nerfs. Maintenant qu'il l'avait en face de lui, il ne comptait pas le laisser partir et il comptait bien avoir son règlement de compte maintenant. Puis Brooks reprit la parole, laissant Travis totalement perplexe par ses dires. Il le dévisagea un instant, tellement surpris qu'il n'avait même plus (l'espace d'un instant) envie de l’étriper... mais finalement le naturel revint au galop.

Tu me comprends ?! Tu me comprends, j'hallucine là. Tu comprends quoi ? Que t'as tué ma mère ou laissé tuer ou ce que tu veux alors qu'elle était ta protégée et tout ça pour quoi … Au nom de quoi merde ?! Il inspira et le regarda dans les yeux avant de rajouter S'il fallait s'en prendre à quelqu'un c'était bien à moi. Tes putains d'informations sur mon père et mon frère tu aurais pu me les demander ... ou plutôt me les sous tirer, parce que jamais je t'aurais donné la moindre information... Mais c'était quoi le problème ?! S'attaquer à un gamin de 17 ans ça faisait moche à votre éthique ?! Laisse moi rire.

Blablabla. Il sortait tout ce qu'il avait sur le cœur. Certes, il savait qu'il avait tord, que Patrick pourrait retourner ça contre lui d'une façon ou d'une autre, mais au moins cela lui faisait du bien. Si Travis se sentait coupable de la mort de sa mère, oui, même s'il ne l'avouerait jamais, et cela le bouffait peu à peu... Finalement, il reprit la parole sur le sujet qui intéressait Patrick.

Ok, je le laisse partir. Mais si tu files, que tu pars, que tu t'échappes, bref, ne tiens pas ta promesse. La prochaine fois, ton protégé ne sera pas forcément en bon état. Oui c'était une menace, et il l'appliquerait Je t'attends en bas dans la ruelle.

Sur ces mots, il sortit tranquillement main dans les poches, et alla l'attendre sagement au lieu où il lui avait donné rendez-vous en espérant qu'il n'avait pas fait une erreur monumentale en lui laissant une chance de filer. Travis n'avait aucune confiance en la parole de l'être de lumière, mais à vrai dire, il avait eu pitié de ce pauvre innocent qui n'avait rien demandé à personne... En cas de combat ses jours auraient été franchement comptés.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Mer 19 Oct - 16:49

Patrick n'était pas très confiant quant à la confrontation qui risquait de se préparer et il sentait que celà risquait bien de se terminer par: Je te tue si tu ne veux pas que tu me tues. Ou du moins l'un des deux risquait d'être amoché dans l'histoire. Et Patrick n'avait rien contre Travis, même s'il a tué ses deux autres coéquipiers de l'époque, dont l'un, un sorcier novice un peu boulet sur les bords, qui en est arrivé à blesser mortellement la mère de celui-ci. Patrick n'avait pas su contrôler le jeune homme qui s'était trouvé empressé. Bien que notre être de lumière sentait des tensions venant de lui, il n'avait pas assez suivi ses instincts à cette époque là. Quoi qu'il en soit, la jeune femme était morte, et c'en est suivi la colère de Travis.

Patrick s'en sentait coupable, mais dans l'océan de culpabilité qu'il pouvait avoir, ceci n'était qu'une goutte de plus dans la mer. Il sentait aussi qu'il n'était pas seul à se sentir coupable dans cette histoire. L'homme qui se trouvait en face de lui l'était aussi. Sa mère était morte et il n'avait rien pu faire, la haine qu'il ressentait envers lui, était pour cacher sa propre haine qu'il avait envers lui-même. Patrick connaissait bien ces sentiments pour les ressentir lui-même.

Le garçon renvoyait largement la balle à notre homme. Patrick ne put s'empêcher d'avoir une petite moue face à la grossièreté de celui-ci. Oui, notre ange était un homme très peu grossier et même assez raffiné. Quand il faisait preuve de violence verbale, c'était plus mesuré, il pourrait même définir ca comme un art. La grossièreté, pour lui, n'était que l'utilisation la plus brute de cette violence. Il ne répondit pas à la question qui était, bien entendu, oratoire. Le regard de Travis était noir, et Patrick le connaissait bien. Il savait que s'il pouvait en venir à torturer et le tuer de la manière la plus horrible qu'il soit, il n'hésiterait pas. Il se mettait à penser qu'il le méritait surement... Si ca fille n'était pas encore de ce monde, il aurait surement déjà terminé comme ca.

En réponse à cette première phrase, il eut simplement un balancement de la tête ironique, sans pour autant continuer à y répondre. Son protégé allait être mis hors de combat et c'est tout ce qu'il avait d'important surement à cette heure. Ca ne servait à rien. Patrick avait tenté de calmer les esprits, car il savait où il pourrait le diriger. Il se laissait aveugler par sa haine. C'était un bon point pour lui. Patrick lui avait dit qu'il le comprenait, à juste titre quand on connaissait son histoire personnelle. Difficile à avaler aux premiers abords.

Il écouta Travis s'énerver tout seul. Il ne cilla pas, il le fixait juste. Il allait lui dire que c'était un accident. Travis ne le croirait pas... Il ne fallait pas rêver.

PATRICK - Je suis d'accord, ta mère n'aurait jamais dû mourir. C'était un accident, et j'ai eu une part de responsabilité dedans. Mais écoutes moi Travis... Tu penses qu'elle serait heureuse de te voir comme ca ? A te voir devenir un tueur ? Non... La vengeance ne mène à rien.

Paroles qu'il espérait ne pas être totalement en l'air. Il allait laisser partir son protégé. Patrick fut surpris de la voir tourner le dos et s'en aller, en lui disant qu'il l'attendrait dans la rue. Il le regarda partir et disparaître derrière la porte. Il attrapa son couteau et coupa les liens de son protégé, en lui disant de rester ici et de ne pas se mêler de ce qui allait se passer. C'était une histoire personnelle.

Patrick prit alors la porte pour se retrouver dans le couloir. Il se stoppa un instant. S'il allait là bas, au meilleur des cas, il allait se prendre une sacré dérouillée, au pire des cas, il allait y laisser la vie. Mais que pouvait il faire de plus ? Il avait menacé les siens. Il ne pouvait pas le laisser faire. Il aurait pu s’éclipser et s'enfuir, et penser à du bluff mais il ne devait pas prendre à la légère les paroles du sorcier. Il se secoua la tête et s'avança vers les escaliers pour se diriger au point de rendez-vous. Arrivé au rez de chaussée, il s'éclipsa pour venir atterrir derrière Travis dans la fameuse ruelle.

PATRICK - Ne penses-tu pas que me tuer pourrait me rendre service ? Je sais ce que tu ressens à l'heure actuelle. Ca ne t'aidera pas, car tu sais pourquoi ? Tu auras beau tuer toutes les personnes que tu juges coupables, il en restera une. Et c'est la pire de toute, celle qui va faire de toute ta vie un enfer. Et cette personne, Travis, n'est autre que celle que tu vois quand tu regardes dans une glace...

Il fit un pas vers lui, mains dans les poches, mais prêt à esquiver en cas d'attaque du sorcier.

PATRICK - Toi... ... ... Je ne dis pas que tu es en faute, mais c'est ce que tu ressentiras quand tu n'auras plus rien à combattre. Tu vas te dire que tu aurai dû être là. Tu aurai dû la sauver... Je pense même que ca a déjà commencé. Ne deviens pas un vrai coupable, comme moi je peux l'être aujourd'hui à cause de la même erreur que tu es en train de commettre à cet instant. Je ne te demande pas de me pardonner mais de concilier pour que tu deviennes l'être que ta mère aurait voulu que tu sois et non, celui que tu es devenu à cause de la faute des autres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Ven 21 Oct - 13:33

Oui Travis qui d'habitude préférait les "blagues" plus fines, avait l'air d'avoir oublié toutes les règles de bienséances dans cette conversation. Sous la colère, il était devenu quelques peu grossier, mais après tout ce n'était pas grave, d'autant plus que cette grossièreté semblait belle et bien ennuyer l'être de lumière, alors c'était toujours cela de pris. Les paroles que prononcèrent Patrick glissèrent totalement sur le plus jeune. Bien sûr qu'il s'était déjà demandé ce que voudrait sa mère.

Qu'est-ce que j'en sais si elle serait heureuse de me voir comme ça puisque tu l'as tué.

Dans le genre borné, Travis était très fort. Il savait pertinemment que ce qu'il venait de dire était stupide, bien entendu que sa mère ne serait pas heureuse de le voir aussi mal, rongé par cette haine, par ce manque. Ca en était certain, mais c'était plus fort que lui. Il ne pouvait que détester Patrick après ce qu'il avait fait, sa mère avait confiance en lui, il l'avait trahi. Si elle aurait aimé le voir être un tueur, la question était à double tranchant, car, si elle avait vraiment voulu tout gentil-tout mignon, elle l'aurait emmené loin de l'influence paternelle. Si elle avait vraiment voulu, elle aurait pu élever son fils seul, sans aucune influence maléfique, malveillante autour, sans cette tension, cette haine envers les bénéfiques. Si elle avait voulu, oui, elle aurait pu faire tout cela, elle aurait pu préserver son innocence et son âme d'enfant lorsqu'il n'était encore qu'un gamin mais non... Elle avait fait un choix, et pas le plus simple qu'il soit; la garde partagé avec le père et le frère maléfique. Elle savait très bien ce que cela pourrait donner... Elle avait choisi cela, ce qui voulait dire qu'elle pouvait s'y attendre à ce qu'il devienne un tueur. De toute manière, elle lui avait toujours dit " Quoique tu fasses, je t'aimerai toujours. Agis comme ton cœur te le dicte.., c'est ce qu'il faisait. Il écoutait son cœur qui criait vengeance. Certes, l'être de lumière n'avait pas tout à fait tord lorsqu'il disait que la vengeance ne menait à rien, mais cela lui donnait l'impression d'avoir un but dans la vie aussi étrange que cela puisse peut-être paraître.

Finalement Travis se décida à partir, et laissa Patrick en tête à tête avec son protégé. Le jeune vampire attendit l'être de lumière dans la ruelle, et celui-ci ne tarda pas à arriver. Et bien entendu, comme il fallait s'y attendre, l'autre repris la parole. Génial, une leçon de morale. Quand ils étaient "sacrés" être de lumière, on leur donnait des cours pour qu'ils deviennent tous des êtres aussi ennuyeux et moralisateurs ?! Pfiout. Merci du cadeau... Malgré tout, il se trouve que Patrick avait raison. Il se sentait coupable parce qu'il n'avait pas pu l'aider alors qu'il aurait pu, la seule chose qu'il avait réussi à faire c'était de se faire assommer avant qu'il ne comprenne quoi que se soit... Il n'avait même pas sut aider sa mère, celle qui l'avait élevé avec tant de gentillesse, de bonté d'amour. Il n'avait même pas été capable de ça, quel fils de merde il faisait. Oui, Patrick avait touché un point plutôt sensible, d'autant plus que sa vie était réellement un enfer depuis qu'elle morte, et que sa nouvelle condition de vampire le rendait en quelque sorte immortel. Génial, des siècles et des siècles de remords en perspective. Des années et des années avec tout ses sentiments qui le rongeaient même s'il n'aimait pas le montrait. Patrick fit un pas vers lui, mais pour l'instant ce n'était plus réellement dans l'optique du vampire d'attaquer son interlocuteur. Non, pour l'instant il l'écoutait parler, et finalement quand il se tut, un petit sourire à la fois narquois et triste naquit sur le visage du plus jeune, et après quelques secondes de silence, Travis finit par reprendre la parole:

Ce sont de belles paroles... Mais malheureusement visiblement tu ne connaissais pas bien ma mère, sinon la dernière phrase tu te serais abstenu de la prononcer. Tu vois... Tu as raison sur beaucoup de points. Oui je me sens coupable de ne pas avoir pu la sauver mais, même présent, à trois contre deux, avec les pouvoirs que j'avais à ce moment-là, nous n'aurions pas fait le poids. Il se tut quelques secondes, histoire que Patrick imprime bien cette vision de ce combat inégal, puis Travis reprit la parole Tu es lâche. Si lâche... Même pas capable de faire un combat face à face.. Même maintenant... Tu as peur de quoi en m'évitant à chaque fois ? De mourir ?! De souffrir... C'est si... pathétique et faible de ta part. Bon en même temps, il est vrai que depuis un moment le garçon était dans un état presque dépressif et il s'en contre foutait de mourir, alors cela lui semblait étrange que quelqu'un de la trempe de Patrick ait peur de cela Ma mère était la chose la plus précieuse que j'avais, que tu sois désolé ou pas, cela ne changera rien... mais peut-être que si tu disparais une bonne fois pour toute de la surface de cette planète, peut-être que j'y penserai un peu moins. Si tu avais autant de conscience et compagnie que tu le disais, tu serais déjà devenu complètement fou par ce que tu as fait. La culpabilité devrait te ronger, t'anéantir, mais non, tu es toujours là, debout en face de moi en forme. Il eut un petit rire jaune avant de rajouter A ton avis, lequel de nous deux a le plus conscience et d'empathie dans cette histoire, lequel est le méchant ?!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Ven 21 Oct - 15:53

Travis frappait fort. Il n'avait pas sa langue dans sa poche et il y avait de quoi. Patrick n'était pas non plus d'humeur à la rigolade. Au contraire... Toucher à sa culpabilité était peut être la chose la plus dure qu'on pouvait lui faire. Il n'avait rien dit à cette phrase mordante, préférant le laisser s'en aller dans la rue. Patrick n'allait pas s'en aller pour cette fois. Oui, la mère de Travis était la protégée de Patrick, oui, elle était morte à cause d'un imbécile de sorcier. Mais le mal était fait... Patrick aurait dû agir avant. Travis a ses raisons de lui en vouloir. Il ne l'avait pas tué au sens propre, mais il n'avait pas sût la protéger, là était la différence. Mais quoi que Patrick pourrait dire, Travis aurait cette idée en tête. Il se sentait même désolé pour ce pauvre garçon.

Il alla le rejoindre dans la rue, lui faisant discours de belles paroles. Travis l'écouta et ne l'attaqua pas. Pour Travis, Patrick n'avait pas vu juste sur sa mère. L'ange n'avait pas passé beaucoup de temps avec la jeune femme à vrai dire. Mais il savait bien au fond de lui qu'une mère n'aimerait pas voir son fils sombrer dans la folie. C'est sur un visage impassible qu'il écouta la jeune homme. Au mot "lâche", Patrick eut un léger sourire en coin. Il savait qu'il l'était. Travis et lui n'étaient pas si différent en fin de compte, ils étaient même très similaires. Il finit par lâcher un léger rire.

PATRICK - Lâche ? Tu ne m'apprends rien du tout... Et si tu voulais me blesser avec ca... C'est raté. Même si disparaître pour de bon était la meilleure chose qui pourrait m'arriver, disons que... je ne peux pas... Je n'ai pas fini ce que j'ai à faire ici de toute manière.

Il pensait bien évidemment à Charlotte. Il n'était pas si lâche que ca. C'était elle qui le faisait tenir dans ce monde de fous. Sinon cinglé ? Oui, il l'était totalement, mais l'homme malin est celui qui ne montre jamais les profondeurs de son âme. Il se demandait pourquoi les Fondateurs l'avaient choisi. Après tout, ils devaient se douter qu'il devait être si noir intérieurement... Il fit un pas en avant vers Travis et lui répondit:

PATRICK - Le sage est celui qui ne montre pas la vrai couleur de son âme. La colère brute ne mène à rien. Tu veux que je te dise ? Je ne me suis jamais considéré comme un gentil à part entière. Jamais... La culpabilité ? Elle m'a fait devenir un sociopathe... Si une étude psychologique devait être faite, ca donnerait surement des résultats surprenants pour un être de lumière. Alors Travis ? Tu es content ? Maintenant, tu vois le vrai visage de l’agresseur de ta mère ? Laisses moi rire ! Je suis lâche, tout ce qu'on veut ! Je suis un escroc, un menteur, un fumier de premier choix, un malade sociopathe... J'en ai fait souffrir des gens dans ma vie... J'en ai fait des bêtises de ma mort... mais je ne suis pas un tueur... Même si tu vas continuer à t'acharner: Je ne l'ai pas tuée, tu peux m'en vouloir de ne pas avoir sût la protéger... Même si pour toi, c'est la même chose. Je te le dis droit dans les yeux.

Il se demandait si son discours allait avoir de l'impact. Mais il savait que la haine de Travis était si grande qu'il ferait mieux de parler à un mur...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Lun 24 Oct - 13:18

Lorsque Patrick vint le rejoindre et que le vampire lui sortit ce qu'il avait sur le cœur, surtout sa haine sans borne envers l'être de lumière. Si au début le plus âgé semblait attentif à ce que disait Travis, dès que ce dernier prononça le mot lâche, il eut l'impression que son interlocuteur se foutait de sa gueule. Quoi ?! Qu'est-ce qu'il y avait donc de si drôle à être lâche ?! Heureusement une réponse ne se fit pas attendre et le jeune "homme" fut à la fois surpris et déçu de ce qui venait se d'être dit. Tant pis s'il ne l'avait pas blessé en lui disant qu'il était lâche, mais ce n'était franchement pas glorieux comme attitude. Quant à la suite, il eut beaucoup de mal à le suivre. Qu'est-ce qu'il pouvait bien avoir à faire ici mis à part protéger les gens qui lui étaient confiés ?!

Ce n'est pas très glorieux pour quelqu'un comme toi une telle attitude. Fuir... ses responsabilités par exemple, ou se cacher... Mais par contre je dois avouer que tu as fait un sacré progrès sur un point... Il laissa quelques secondes s'écouler avant de reprendre sur un ton beaucoup ironique Tu as compris à présent, que ton rôle c'était de protéger les gens et de venir à leurs secours. Et miracle, tu es arrivé à "sauver" ce pauvre sorcier... quoique j'aurais certainement eu trente fois le temps de le saigner, mais bon passons. C'est ta conscience qui s'est mis en route ou autre chose ?! Il se passa une main sur le visage avant de continuer Quoique j'ai un doute... Je ne suis pas certain que tu en ais une. A vrai dire, je crois que tu n'es pas quelqu'un de bien, et mis à part ta tronche d'ange tu n'as pas l'étoffe ni le comportement d'un d'être de lumière. Tu es quelqu'un qui a un mauvais fond, quelqu'un d'obscur, de noir...Tu es pathétique et faible.

Oups. Était-ce lui ou bien est-ce qu'il commençait à se répéter un peu ?! Préférant se taire, il attendit la réponse qu'allait lui fournir l'être de lumière. Il est vrai que Travis n'en avait jamais réellement eu d'EDL, il ne savait pas exactement comment ils agissaient en généralement, il avait juste cette petite idée là-dessus... Enfin bref, là n'était pas le sujet, pour l'instant il voulait tester les limites de Patrick pour pouvoir s'en servir après... Tout le monde avait un point sensible, et il comptait bien le trouver. Finalement, le plus judicieux, le meilleur retour de bâton possible, serait de rendre à cet être infâme ce que lui avait subi. Il voulait que Patrick souffre, qu'il ressente cette sensation de manque, de culpabilité de ne pas avoir pu sauver quelqu'un ou quelque chose auquel on tient... Maintenant, il ne restait plus qu'à trouver quoi.

Je n'ai pas encore bien compris ton mode de fonctionnement, mais ne t'inquiètes pas, dès que j'aurai trouvé ton point faible, tu regretteras très amèrement ce jour maudit où vous auriez dû me tuer en même temps que ma mère.

Est-ce que cela était des menaces en l'air ?! Pas vraiment... Il voulait réellement que Patrick regrette, le problème était tout autre. Est-ce qu'il serait capable de tuer quelqu'un d'innocent dans cette histoire pour faire souffrir l'être de lumière ? Ca, ce n'était pas certain... Mais Travis ferait tout pour laisser un doute insoutenable à son "adversaire".

Bientôt arriva une nouvelle fois un discours très long de Patrick, mais cette fois-ci ce ce que le plus jeune appris fut plutôt intéressant.

Tes proverbes ou je ne sais pas quoi, tu peux te les garder. Il se tut quelques secondes avant de reprendre La colère ne mène à rien ?! Mais t'es un petit rigolo toi. Je... Ton raisonnement me dépasse totalement. Encore heureux que tu te sentes coupable, et que ça t'ait rendu sociopathe, j'en ai rien à carrer. Agresseur ?! Joue pas avec les mots. Tu l'as tué, ou laissé mourir. T'es un tueur point barre. Si je te suis bien, tu me dis que tu ne l'as pas tué, comme tu étais là, cela veut dire que quelqu'un s'en ai chargé, que toi en tant qu'être de lumière de un tu n'as pas été foutu d'arrêter l'autre huluberlu, et de deux, en plus tu n'as même pas essayé de la sauver. C'est pire même que de l'avoir tué au sens propre, parce que tu aurais pu l'aider.

Et voilà, encore une fois il avait l'impression de dire encore et toujours les même choses, comme si son raisonnement était cantonné à quelques petites phrases. Ca en était pathétique, mais malgré ses efforts, il n'arrivait à trouver autre choses, d'autres arguments pour prouver à quel point Patrick était mauvais. De toute manière, il fallait se rendre à l'évidence, déjà têtu de nature, dans le cas présent Travis ne changerait pas d'avis sur la question, surtout vu la haine qui l'aveuglait. Patrick était coupable, point barre à la ligne.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Ven 11 Nov - 19:54

HJ: Désolé pour le retard. Le post n'est pas très long qui plus est. T_T J'espère que ca ira.

Patrick écouta le garçon s'exprimer. Il avait beaucoup de choses à reprocher à Patrick. Des choses que Patrick connaissait lui-même. Il ne lui apprenait rien. Mais se les voir cracher en pleine figure devenait vraiment douloureux, et notre être de lumière, commençait à peiner à se contenir. Il observa Travis lui cracher sa haine à la figure. Son sourire amusé avait totalement disparu de son visage. Le visage obscur de notre cher Patrick venait de s'afficher. Le masque était tombé. Non, il n'avait rien d'un ange. Mis à part un sourire et un visage angélique. Mais son regard à l'instant, devenait de plus en plus obscur, alors que la conversation avançait. Il était lâche et il ne méritait pas d'être un être de lumière. Il le savait depuis le premier jour... Mauvais être de lumière ? Totalement... Patrick fit un pas en avant vers lui.

Il parla d'un possible point faible. Patrick en avait bien un et si cet enflure venait à s'approcher de sa petite Charlotte, il le détruirait sans compassion et crier gare. On ne le menaçait pas de la sorte, sous peine de s'attirer des représailles de l'être de lumière.

PATRICK - N'essayes pas d'aller trop loin, ou tu risques de le regretter mon cher. L'auréole que j'ai au dessus de la tête peut rapidement venir à paraître être là pour faire joli. Je ne manquerai pas de te tuer de mes propres mains si tu t'obstines... Ha ben en fait... Si... Tu as raison... Envie de meurtre ? Je ne dois pas être loin du tueur de sang froid.

Il savait que Travis était sous la colère, et il n'aurait pas dû contre carrer en menaçant le garçon comme ca. Mais il s'en fichait. Pourtant, il tenta de se radoucir. Il continua pour répondre à ses paroles.

PATRICK - Penses ce que tu veux Travis, je n'arriverai pas à te raisonner de toute manière.

Il enfonça ses mains dans ses poches et ajouta:

PATRICK - Ta mère protégeait des assassins et tu en faisais parti Trevor. Elle a fait son choix en refusant de nous aider. Je le respectais, mais elle a refusé, en faisant ca, d'avoir un être de lumière qui plus est... Mais je ne voulais pas qu'elle meurt. J'appréciais ta mère. Si j'avais pu faire quelque chose, je l'aurai sauvé. Et tout ca ne serait jamais arrivé. Tout ce que tu commences à faire petit, c'est m'agacer à l'instant... Tu radotes un peu qui plus est.

Il perdait son temps avec ce gamin. Bien qu'il sentait que le gosse avait un bon fond, il n'arrivait à rien et c'était la même chose à chaque rencontre. Il le haïssait et Patrick ne pouvait rien faire de plus. La colère rend aveugle, et notre être de lumière le savait très bien. C'était un discours de sourd...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick} Dim 13 Nov - 14:11

Tout le monde avait un point faible, Patrick aussi forcément, et Travis ne put s'empêcher de souligner ce point-là juste histoire de voir la réaction que pourrait avoir l'être de lumière. Il espérait qu'en le provoquant, l'autre par inadvertance, stress ou énervement lui lâcherait un indice qui lui serait précieux. Effectivement il ne fut pas déçu, un large sourire s'afficha sur le visage du garçon, il avait visé juste et à la vue de la réaction de son interlocuteur il tenait beaucoup à cette chose ou bien à cette personne. Parfait. Maintenant il n'avait plus qu'à trouver de quoi il s'agissait. Peut-être qu'en le titillant un peu plus sur le sujet il arriverait à glaner encore quelques informations... Mais en attendant, il se passa une main dans ses cheveux avant de lui souffler:

Tu veux me tuer ?! Et bien vas-y ne te gêne pas... Mais qui a le plus perdre là-dedans ?! Toi ou moi … Je dirais que si tu me tues, et bien soit, je serai mort et ça t'avancera à quoi ?! Une mort de plus sur la confiance mais... Son sourire s'élargit tu auras protégé ainsi ta chose précieuse qui te tiens tant à cœur... Le problème, c'est que si tu deviens un tueur de sang froid comme tu dis... Je ne suis pas certain que tu restes être de lumière... Bien entendu il disait cela au hasard, mais après tout il fallait bien qu'il arrive à tirer quelque chose de l'autre garçon Et si tu pars, que tu meurs réellement, qui protègera ton bien le plus précieux ?! Parce que ne t'inquiètes pas... Dés que j'aurais trouvé de quoi il s'agit, je le dirai à plusieurs de mes connaissances, et si malencontreusement il m'arrive quelque chose... Ils finiront bien volontiers le travail.

Travis n'avait peut-être pas de pouvoirs puissants, mais il aimait la stratégie, tenter de faire croire quelque chose à ses adversaires pour les déstabiliser ou autres. Des fois, cela marchait plus que d'autre... et ici, vu comme l'être de lumière avait réagi il espérait que son petit discours aurait l'effet escompté. En colère, le mot était faible, bien que le vampire avait retrouvé un vocabulaire plus censé il étai toujours fou de rage, rempli de haine envers l'autre... Plus il pourrait lui pourrir la vie, plus il le ferait... Après encore un petit temps Patrick se radoucit miraculeusement une fois que le plus jeune lui ait débité encore une fois que tout ce que racontait l'autre était des conneries. Un petit rire sarcastique ne tarda pas à naitre lorsque l'être de lumière lui dit qu'il n'arriverait pas à le raisonner. C'était certain... La seule et unique personne qui aurait pu lui faire entendre raison c'était sa mère elle-même, mais malheureusement c'était impossible. Au petit monologue que fit ensuite l'être de lumière Travis déchanta très rapidement. Oui sa mère protégeait des assassins et alors ?! Elle n'avait rien avoir dans cette histoire, et ça visiblement Patrick avait l'air d'avoir du mal à le comprendre.

Vous saviez que j'habitais chez elle, pourquoi ne pas m'avoir posé la question directement ?! Il se tut quelques secondes avant de rajouter Surtout qu'avec mes pouvoirs je n'aurais rien pu contre vous... Sa compréhension intuitive n'aurait nullement pu l'aider, quant à son choc mental au mieux il aurait pu mettre KO une seule et unique personnes, ils auraient donc été gagnant. Et comment tu pouvais l'apprécier vu que tu ne la connaissais pas ?! Ce sont des paroles en l'air tout ça, me prends pas pour un abruti.. Je t'agaces, et tu vas me faire quoi hein ?! T'éclipser sous mon nez et fuir... c'est ce que tu fais de mieux, je le conçois.

Oui il radotait mais il n'était pas le seul... et tant qu'il n'aurait pas la réponse à sa question "pourquoi Patrick n'était directement pas venu le voir à lui", il risquait de se répéter encore et encore... Et pour l'instant la seule théorie valable qu'il avait trouvé était qu'ils n'avaient pas osés aller attaquer à trois un "gamin" de 17 ans. Pathétique. Ce que le plus âgé avait également l'air d'oublier, c'est qu'en laissant Travis près de son père et de son frère (même s'il était beaucoup plus souvent chez sa mère), c'était forcé qu'il finisse par devenir un meurtrier. Un enfant quel qu'il soit apprend de ses parents...
Revenir en haut Aller en bas


Here you come
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick}

Revenir en haut Aller en bas

La vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé {Patrick}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
Archives : 1re saison
 :: Alamo square :: Les habitations
-