AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La persévérance n'apporte pas toujours la fortune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: La persévérance n'apporte pas toujours la fortune Lun 7 Nov - 18:23

Loki & Mina



19h30, l’heure de fermeture. Mina avait eu une journée très remplie et la boutique n’avait pas désemplie depuis le midi. Elle avait couru de la caisse à la salle pour donner des conseils, elle n’avait pas arrêté et maintenant, elle était vraiment fatiguée. Elle ferma la porte et commença à ranger la boutique. Elle remit de nouveaux articles dans les étagères et s’occupa de faire les comptes. Finalement, elle se rendit vite compte qu’elle n’était pas aussi fatiguée qu’elle l’aurait cru. Maintenant qu’elle était au calme, elle retrouvait de l’énergie. C’est pourquoi, vers 20h30, quand tout fut fait, elle décida de rentrer à pieds plutôt qu’en bus.

Les soirées étaient froides et Mina releva le col de son manteau. Elle marchait de sa démarche énergique qui faisait voler ses cheveux. Elle n’habitait pas très loin. Moins de deux kilomètres et elle aimait les faire à pied quand elle le pouvait, elle aimait cette ville. Elle passait quasiment toujours par le même chemin. La grande rue, puis quelques ruelles et finalement, elle se retrouvait dans sa rue. Un trajet d’à peine un quart d’heure qui la revigorait avant la soirée. Elle avait longé la rue principale pendant près de 300 mètres et à présent, elle arrivait à hauteur des ruelles. Elle coupa comme à son habitude entre deux bâtiments. Elle marchait allégrement, pressée de retrouver son petit appartement et de se faire un bon thé bien chaud. Quand soudain, elle eu un mauvais pressentiment. Quelque chose clochait, il n’y avait aucun bruit dans la ruelle et surtout pas un chat. Elle ralentit le pas mais continua quand même de marcher. Elle arrivait maintenant au centre d’une petite place au milieu de tours d’immeubles, elle regarda autour d’elle mais rien. Depuis qu’elle avait fait son choix pour le bien, les attaques pleuvaient, mais avec son nouveau pouvoir, elle était difficile à abattre. Elle était en train de regarder une fenêtre éclairée à droite quand elle fut projetée en arrière avec une puissance fulgurante. Elle avait marché sur quelque chose qui avait déclenché un champ de force ultra puissant. Elle ne toucha pas terre pendant quelques secondes, puis la chute fut rude. Elle heurta violement le sol et resta inerte quelques secondes. Puis un halo doré l’engloba, soignant ses blessures et sa cheville qu’elle avait surement cassées dans sa réception violente. Elle attendit de se sentir mieux pour bouger, puis elle se releva. Excédée, elle en avait marre de ne pas pouvoir faire le trajet de l’opale céleste à chez elle sans manquer de mourir. Elle s’approcha de l’objet qui avait été ensorcelé, il s’agissait d’une statuette. Elle s’y connaissait plutôt en art magique et elle ne mit pas longtemps à comprendre que la statuette était d’origine nordique…

Loki. Mina vit apparaitre dans son esprit le visage de ce démon qui l’avait prit en grippe depuis quelques semaines. Il essayait de la tuer de manière plutôt étonnantes mais jusque là, elle avait survécut, au grand damn de ce démon supérieur d’ailleurs. C’était étrange avec lui, il lui tendait des pièges mais ne l’avait jamais attaquée directement. Chacune de leurs entrevues étaient beaucoup moins violentes que les subterfuges pour la tuer. Elle vociféra quelques jurons contre son agresseurs et fourra la statuette dans sa poche. Elle reprit son chemin, se recoiffant pour ne pas paraître trop bousculée. Loki. Elle détestait cet homme suffisant qui se jouait d’elle et qui la mérpisait à chacune de leur entrevues. Pourtant, elle n’allait pas arrêter de lui tenir tête. Loin de là.

Elle continua sa marche dans les ruelles et déboucha bien vite dans sa rue. Une grande rue commerçante, encore pleine de monde à cette heure. Noel approchait et les grands magasins fermaient de plus en plus tard. Elle s’arrêta au croisement et jeta un regard sur l’autre trottoir. Elle le savait, il l’avait attendu. Juste pour voir si cette fois-ci, elle allait s’en sortir ou pas. Mina fulminait intérieurement. Elle traversa la rue puis s’approcha du démon qui ne l’avait pas encore vu.

M - « Et bien, je ne savais pas que les démons jouaient encore à la poupée ! »

Elle lui jeta la statuette aux pieds. Elle aimait le provoquer en public car il n’osait pas s’en prendre à elle. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. D’ailleurs en y réfléchissant bien, elle pensait que Loki s’était plus « amusé » avec la statuette qu’autre chose. Ils savaient lui comme elle, que cela ne suffirait pas pour la tuer. Alors quoi jouait-il ?!

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La persévérance n'apporte pas toujours la fortune Mar 8 Nov - 14:52

Loki était sur une grosse affaire, ces derniers temps. Il avait déniché une riche femme, veuve et sans enfants, qui n’avait jusque là pour seul héritier qu’un organisme de lutte contre le cancer, maladie de laquelle elle était justement en train de mourir. Il l’avait trouvée, comme plusieurs autres auparavant, en fouillant certains dossiers de l’hôpital de la ville, puis en poursuivant ses recherches sur les cas qui lui semblaient potentiellement payants. Il avait donc surveillé Mme Lefebvre pendant quelques semaines avant de l’aborder de la bonne manière.

Le démon avait lancé la première étape de son escroquerie par un bel après-midi, quelques semaines plus tôt. Il s’était arrangé pour se retrouver au même café que la vieille femme et il avait renversé son café – refroidi; il ne voulait pas l’achever trop vite – sur elle, en sortant mille excuses et son sourire le plus ravageur. Sa pauvre victime n’avait pu qu’accepter qu’il lui paie un café et qu’il s’assoie avec elle pour discuter des frais de nettoyeur, car il avait insisté avec une affectation tellement touchante. La discussion avait vite tourné sur la mère de Loki, morte depuis des années, à qui elle ressemblait tellement. L’hameçon avait été lancé et la proie se l’était fiché elle-même dans le cœur. Quand Loki avait du partir, il n’avait eu aucun mal à s’assurer qu’il reverrait la femme dans ce même café une semaine plus tard. Et le jeu avait continué, jusqu’à ce qu’il tisse ses liens autour de celle qui croyait en tisser avec lui.

Vieille conne.

C’était d’ailleurs d’elle qu’il tenait la statuette. Elle devait être dérangée pour avoir une telle collection d’inutilités chez elle. Il l’avait volée, parmi tellement d’autres du même genre, parce qu’il trouvait très amusant qu’elle soit une création d’origine, de celles qui se retrouvaient jadis dans les maisons de ceux qui croyaient en lui et aux autres dieux nordiques, alors que toutes les autres possessions du genre de sa victime de l’heure n’étaient que des imitations ratées et laides. C’était tout naturellement qu’il en avait fait le centre d’un de ses plans contre Mina. Il aimait quand ses victimes savaient de qui étaient les petites surprises qu’il leur laissait et l’hideuse petite statuette faisait bien l’affaire comme signature. Parfois, il s’arrangeait pour que quelque chose, dans le décor, rappelle distinctement un L. D’autres fois, l’indice était plus subtil et, d’autres fois encore, il ne laissait rien. Quand il agissait ainsi, c’était souvent parce que le piège en lui-même criait le nom de son auteur, tellement il était dans le genre de ce qu’il aimait faire. Sinon, il savait que certaines victimes pouvaient le reconnaître sans qu’il ne les aide à le deviner. De temps en temps, aussi, il aimait faire paniquer ceux à qui il s’en prenait en sortant complètement de ce qui pouvait trahir son identité. C’était magnifique de les voir au bord de la paranoïa, se demandant si l’attaque ne venait pas de telle ou telle nouvelle rencontre tellement prometteuse.

Mina était une victime toute spéciale. Loki ne pouvait dire exactement ce qu’elle avait de particulier, mais elle n’était pas comme les autres. Peut-être parce qu’elle lui tenait tête… Ou parce qu’elle se montrait à la fois intelligente et assez prudente pour avoir échappé à des pièges meurtriers de sa confection. Le démon avait assassiné plusieurs adversaires brillants qui avaient fait l’erreur de se croire intouchables. Les cadavres prouvaient qu’ils avaient eu tort. Mina avait survécu à quelques idées bien sournoises de l’ancien dieu, et il avait même commencé à lui réserver des surprises et à chercher des moyens de la faire enrager, plutôt que risquer sa vie. Ce jour-là, d’ailleurs, il avait patiemment attendu, un peu à l’écart de son piège, que la jolie blonde se fasse prendre, comprenne qu’il était responsable et le cherche. C’était un peu comme sa gâterie de fin de journée.

M - « Et bien, je ne savais pas que les démons jouaient encore à la poupée ! »

Le démon regarda la statuette toucher le sol avant de relever un regard débordant d’arrogance vers la jeune femme. Il ne tarda pas à lui répondre car, même s’il aimait l’idée de la laisser attendre jusqu’à ce qu’il daigne lui adresser la parole, il préférait éviter qu’elle pense qu’il n’avait rien à lui répliquer.

L - « Malheureusement, je les traite plutôt mal et elles reviennent me voir abîmées ou, pire, complètement enragées. »

L’ancien dieu se pencha nonchalamment pour ramasser la statuette et la mettre dans sa poche. Elle pourrait peut-être lui servir encore. Ou même devenir une petite blague récurrente.

L - « Je suis néanmoins content de voir qu’un de mes jouets favoris a réussi à survivre à un petit piège de premier niveau... On va peut-être ensuite pouvoir passer aux choses sérieuses. »

Il aimait tellement la provoquer, même juste un peu, avec de petites menaces sous-entendues, l'air de rien. Cela le grisait au moins autant que concocter des pièges meurtriers pour ses victimes.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La persévérance n'apporte pas toujours la fortune Dim 18 Déc - 0:49

L - « Malheureusement, je les traite plutôt mal et elles reviennent me voir abîmées ou, pire, complètement enragées. »

Il avait donc de l’humour. Mina le fixait l’air impassible. Finalement, cela lui tapait sérieusement sur le système de devoir sauver sa peau toutes les dix minutes. Par conséquent, elle n’était disposée ni à l’humour, ni à l négociation.

M – « Alors ça, incroyable, les poupées n’apprécient guère votre délicatesse ? Ha les femmes ne sont plus ce qu’elles étaient ! »

Plantant son regard noir droit dans celui de son adversaire, elle affronta avec un courage (ou une bêtise) immense. La rage lui donnait des ailes (et des couleurs aux joues en passant). Elle avait les poings sur ses hanches et elle avait l’air de sortir droit d’un film des années 80 quand les femmes s’énervaient avec l’innocence d’enfants. Pourtant, elle ne ressemblait pas à une enfant, elle avait, parfois, des airs enfantins, mais son caractère de cochon menait le plus souvent la danse.

L - « Je suis néanmoins content de voir qu’un de mes jouets favoris a réussi à survivre à un petit piège de premier niveau... On va peut-être ensuite pouvoir passer aux choses sérieuses. »

Mina prit un air excédé en levant les yeux vers le ciel.

M – « Ravie de savoir que tu tiens tant à moi ! Et tu pourras corser les choses autant que tu veux ! Je ne vais me laisser faire ! Tu ne me fais pas peur, Loki ! »

Elle avait volontairement insisté sur son nom, prouvant à son interlocuteur qu’elle n’était pas impressionnée. Ce qui en réalité, était faux. La rage et la colère lui donnait l’arrogance pour le défier mais en temps normal, elle le craignait. Elle avait très peur de le croiser dans la rue. Mina avec son caractère de feu n’était ni prévisible, ni raisonnable. Une écorchée vive, à la sensibilité exacerbée, émotive et avec une certaine sensibilité, mais luttant contre sa faiblesse et ses peurs. Elle n’était pas disposée à redevenir la fille faible qu’il faut protéger, elle était déterminée à faire entendre sa voix. Jimmy l’avait martyrisée, elle ne laisserait pas Loki faire de même. Une volonté de fer dans une jeune femme de rien du tout. Blonde et légère, et pourtant, elle se rêvait forte et imposante. Le contraste était saisissant quand elle était sur les nerfs. Une violence sortit de nulle part semblait nimbée son corps frêle et lui donnait l’allure d’une fée énervée…

Les ailes en moins…
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La persévérance n'apporte pas toujours la fortune Lun 6 Fév - 22:20

Loki avait un léger, très léger, problème avec les femmes : parfois, il les aimait bien. De manière générale, le démon dédaignait tout le monde, toutes races confondues, et n’hésitait pas à blesser ou tuer quiconque le méritait, à ses yeux. (Et, pour le mériter, il ne fallait parfois pas grand chose.) Toutefois, de temps en temps, il lui arrivait d’avoir un petit (minuscule !) faible pour une femme en particulier. Dans ces très rares cas, il tournait l’idée même en ridicule dans sa tête, mais son attitude envers ces femmes particulières était indéniablement différente. Entre autres, il ne pouvait pas les laisser mourir, même quand il s’agissait de ces humaines qui s’efforçait à tellement détester.

Mina était l’une de ces chanceuses, ou incroyablement malchanceuses, qui avaient compté pour Loki. Il se disait lui-même qu’elle n’avait rien de spécial ; qu’une petite blondasse qui se disait préoccupée par le bien et le monde et bla bla bla… Mais n’était-elle pas plus que cela ? Elle avait au moins assez de valeur pour que l’ancien dieu ait toujours un œil sur elle, même si ce n’était que de loin. Il ne l’appréciait pas, mais il aimait bien jouer avec elle. Il n’accepterait pas qu’un autre brise sa Mina. Il le paierait très cher. Oui, peut-être était-il un peu possessif.

M – « Alors ça, incroyable, les poupées n’apprécient guère votre délicatesse ? Ha les femmes ne sont plus ce qu’elles étaient ! »

L – « Fragiles et capricieuses. Comme si elles étaient soudainement devenues en porcelaine. L’époque où elles se taisent et obéissaient me manque…»

Si au moins il avait essayé de donner un ton joyeux à ses paroles… Mais non. Loki avait pris un ton ironique qui laissait croire qu’il pensait vraiment ce qu’il venait de dire.

M – « Ravie de savoir que tu tiens tant à moi ! Et tu pourras corser les choses autant que tu veux ! Je ne vais me laisser faire ! Tu ne me fais pas peur, Loki ! »

Elle était tout simplement magnifique. La chose qui séduisait le plus Loki était la colère. Chaque personne, même ces imbéciles d’humains – et particulièrement eux, en possédait au fond d’elle, quelque part. Ce que le démon préférait, c’était quand elle sortait, violemment. C’était comme un dessert volé sur le coin de la table, un petit plaisir qu’il s’offrait sans s’intéresser aux conséquences. Parce que la colère pouvait parfois être dangereuse.

L – « Oh…Mais c’est qu’elle est courageuse, Barbie. Ou à moins qu’elle ne soit simplement stupide... Je te pensais pourtant assez intelligente pour savoir à qui tu avais affaire.»

Le démon fit un pas de plus vers la demoiselle qui ne jouait pas celle qui était en détresse, juste pour être un peu trop près. Le respect, il avait laissé ça aux dieux qui s’étaient laissés crever.


Dernière édition par Loki H. Laufey le Mar 13 Mar - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La persévérance n'apporte pas toujours la fortune Sam 3 Mar - 21:52

Mina avait tout d'une effrontée ! Diablesse enragée, elle ne se laissait pas faire et céder à la colère. Elle transpirait la colère et le dégoût de ce démon qui n'avait de cesse de se jouer d'elle. Elle exécrait son attitude hautaine et son dédain ! Elle détestait son regard glissant imperceptiblement sur ses courbes. Elle vomissait ce harcèlement dont il lui faisait l'honneur. Elle ne pouvait souffrir cet être et pourtant...

Et pourtant, elle devait constamment éteindre le feu en elle. Il avait le don de la faire sortir de ses gonds et de jouer avec ses nerfs. Mina avait un faible pour les mauvais garçons. Elle aimait le danger et avait beaucoup de mal à résister à des avances un peu agressives.

Elle avait passé sa jeunesse dans les grandes plaines de l'Ouest américain, et était venue s'enfermer seule dans une ville-boite comme San Francisco. Son corps appelait à la vie. Elle aimait l'action et l'inattendu, cette vie aseptisée n'était pas pour elle. Elle était un ange du danger, une fée du risque, une prêtresse du non-planifié.

Elle se sentait à l'étroit dans sa vie. Entre la boutique et le reste, elle n'avait plus le loisir de faire n'importe quoi. Elle qui avait tant aimé courir sans savoir où elle allait, elle devait maintenant tout planifier. Elle avait soif de folie et d'impulsion. Et malheureusement pour elle, Loki symbolisait tout ce qu'elle recherchait. Dangereux, obstiné, solitaire, et terriblement attirant. Ce don qu'il avait de la mettre en colère, même ça, ça en ajoutait à son attirance, car enfin quelqu'un réussissait à lui faire ressentir quelque chose de très fort. Et dans un sens, enfin quelqu'un tenait à elle.

Elle le laissa avancer. Un désir secret qu'il la plaque contre le mur pour l'embrasser, une envie de passion qui la consume, le besoin de vivre quelque chose qui lui rappelle qu'elle est vivante. Ce corps, puissant et athlétique, qui se tient à seulement quelques centimètres d'elle. Sa colère se muait peu à peu en passion dévastatrice. Gardant la même intensité et la même agressivité mais transformant une haine tenace en désir ardent. Mina se consumait pour Loki. Mais elle serait morte avant de l'avouer.

Il venait la hanter dans ses rêves intimes et elle se réveillait à la fois frustrée et en colère contre elle-même. Peu importe le danger et les risques, elle veut seulement vivre des émotions fortes. Désireuse de sensations fortes, elle était prête à s'offrir entièrement à lui sans s’embarrasser de fidélité et de vœux éternels, juste une passion mutuelle sincère. Mais son honneur l'empêchait de baisser sa garde, elle craignait que son jeu de séduction ne soit qu'un moyen de la ridiculiser une fois encore et elle faisait donc semblant de ne pas se prendre au jeu.

Elle planta son regard dans le sien, il l’appela Barbie et discuta des femmes. Elle eu le souffle de voir son visage si près. Elle fit un effort immense pour soutenir son regard de braise. Son agressivité était toujours là, elle se muait en désir sauvage, elle ne voulait plus s'embêter avec les convenances.

M - « Ne t'approche pas de moi, enfoiré »

Ses paroles lui demandaient de reculer mais son regard lui, lui hurlait de lui sauter dessus. Elle se tenait droite, le regard droit dans le sien. Sa respiration était saccadée et son cœur battait la chamade. Chacune de ses rencontres était une épreuve. Mais jamais elle n'oserait lui avouait qu'il l'attirait encore plus qu'il la terrifiait.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La persévérance n'apporte pas toujours la fortune Mar 13 Mar - 18:29

À le voir agir avec Mina, on aurait pu croire que Loki était un dragueur. Pas un charmeur, un de ces hommes subjugués par les femmes et qui ne peuvent se passer d’essayer de les séduire, mais vraiment un sale macho qui devait sans cesse prouver que les femmes n’existaient que pour le satisfaire. Loki n’avait rien à prouver et, s’il agissait ainsi, il ne le faisait pas avec toutes. Il fallait que la dame ait quelque chose de spécial, quelque chose qui l’allumait vraiment, pour que le démon laisse sortir ce côté de lui.

Il ne considérait pas son attirance comme une faiblesse, mais il n’en était pas particulièrement fier. En l’exagérant et en s’en servant pour montrer son arrogance à la belle sorcière, il avait moins l’impression d’en être un peu l’esclave. Il avait vu trop de démons, et même de dieux, se laisser détruire par la passion. Il ne serait pas l’un d’eux.

Mina avait une énergie spéciale. Elle débordait de quelque chose d’inqualifiable qui fascinait Loki. Elle était détestable, bien sûr. Ça allait de soi. C’était même indéniable. Discuter avec elle ne pouvait pas être agréable, car elle n’y mettait jamais du sien. Il fallait toujours qu’elle le contredise et, par malheur, il arrivait trop souvent au goût du démon qu’elle trouve la minuscule faille dans ce qu’il racontait et qu’elle s’en serve contre lui. Alors que tout le monde se pliait à ce qu’il voulait, Mina résistait. Il avait beau élaborer les plans les plus ingénieux, quand il arrivait devant elle, on aurait dit qu’un détail stupide auquel il n’avait pas pensé sautait aux yeux de la jeune femme. Peut-être avait-elle l’œil, ou peut-être que son propre esprit le trahissait quand il s’agissait d’elle.

Dès qu’elle était tout près, son cerveau fonctionnait de travers. Loki savait que c’était le désir de son corps pour celui de la belle blonde, mais il était toujours aussi en colère contre lui-même à chaque dois qu’il perdait des points devant Mina. Alors, s’il ne considérait pas son attirance comme une faiblesse, il trouvait néanmoins qu’elle était gênante. Et c’était exactement pourquoi il ne la laissait jamais se montrer complètement.

M - « Ne t'approche pas de moi, enfoiré »

Était-il insulté? Un peu, juste un peu. Beaucoup. Ce n’était pas tellement les paroles de la jeune femme - on lui avait dit bien pire – que le fait qu’elle ose les lui dire. N’était-il pas l’affreux démon qui pouvait la tuer sur un coup de tête? Elle aurait dû être terrifiée, clouée sur place et la gorge nouée par sa peur. Mais elle le provoquait. Comme s’il n’était qu’un banal sorcier de bas niveau, comme s’il n’avait pas été un dieu, comme s’il avait arrêté de l’être, au fond de lui. Elle le traitait comme s’il était faible, et c’était cela qui enrageait Loki. Il n’était pas faible. Pas aussi puissant qu’avant, peut-être, mais tout de même impressionnant, non?

L - « Tu me donnes un autre ordre et je te brise le cou. »

En parlant, il franchit les derniers centimètres entre eux et appuya tout son corps contre celui de Mina, la coinçant entre le mur et lui. Il avait chaud, soudain. Son corps lui criait d’agir. La tuer ou l’embrasser, mais vite. Avant de perdre contrôle entre les deux désirs qui commençaient à le dominer.
Revenir en haut Aller en bas


Here you come
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La persévérance n'apporte pas toujours la fortune

Revenir en haut Aller en bas

La persévérance n'apporte pas toujours la fortune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
Archives : 1re saison
 :: Le centre ville
-