AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

We may be wrong...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: We may be wrong... Mer 21 Déc - 12:12

Les choses allaient un peu mieux pour les Calahans. Elles avaient été catastrophiques mais maintenant, elles semblaient prendre un chemin plus calme. Même s’il restait encore une très longue route à accomplir. Helena avait retrouvé sa complicité avec Zach, et Mike était devenu, pour un temps indéfinis, un allié. En somme, les membres de la famille essayaient pour la première fois depuis des lustres de prendre le même chemin tous ensembles !

Après sa discussion avec Mike, Helena s’était rendu compte que chacun devait agir à son niveau et faire ce dont il était capable. En somme, Mike allait raisonner Marion, Zach essaierait de voir ce qu’il pouvait faire avec Nicky, et Helena devrait discuter avec Nora et Nina. Nina était une flamme incontrôlable. Helena ne savait pas d’où elle sortait cette puissance, et elle était attristée de voir ce que sa fille faisait de cette force. A l’inverse, Nora était la plus réservée et celle qui ressemblait le plus à sa mère. Cette dernière avait toujours accordé de l’importance aux dires de sa mère et n’essayait pas de transgresser chaque règle, juste pour l’ennuyer. Nora était celle qui avait reçu le plus d’Helena. La matriarche des Calahans est quelqu’un de froid et d’impartial, mais elle a une sensibilité certaine. Amoureuse de la nature, éternelle romantique, elle a forgé une carapace de glace pour devenir la Reine des Glaces, celle qui dirigerait d’une main de fer sa famille vers la victoire. Femme forte, respectée et crainte, Helena n’avait aucun ami, seulement des contrats. Beaucoup enviaient sa vie mais elle n’avait rien de brillant en soit. La moitié de ses enfants la détestait et l’autre moitié daignait à peine l’écouter. Pourtant, elle n’a jamais perdu son sang froid. Mais aujourd’hui, elle a, plus que jamais, le sentiment que la famille coure à sa perte et elle doit en informer les aînées qui n’en font qu’à leur tête. C’est ainsi qu’elle avait proposé à Nora de passer la chercher après une audience pour aller faire les magasins en famille. Helena en avait marre au fond de cette guerre. Les Halliwell étaient bien plus forts que prévus, et eux, la grande famille Calahan, ils étaient divisés, jamais ils ne réussiraient à les vaincre comme cela.

Habillée sobrement d’un jean foncé et d’un pull près du corps, Lady Calahan attrapa son manteau et son sac et fila dans sa voiture. Pas question d’être en retard. Elle possédait une berline très confortable, au moteur ronflant, cadeau de Zach. Elle aimait bien cette voiture. Elle mit le contact et sortit en prenant garde à ne pas écraser les parterres de fleurs. De récents évènements, incluant trois sbires démoniaques et le surprenant Jared Jones, avaient déjà sévèrement endommagé le jardin et elle ne tenait pas à lui faire plus de mal. Une fois dans la rue, elle suivit le chemin pour se rendre au palais de justice. Le chemin n’était pas long, mais il fallait quand même compter quinze bonnes minutes. Une fois ces dernières passées, elle fut en vue du grand bâtiment. Elle trouva une place par miracle devant les marches et sortit du véhicule. Elle gravit les marches son foulard et son sac à la main, devant l’entrée, elle demanda la salle des audiences où officiait en ce moment Nora. On lui indiqua une salle dans l’aile est et elle partit de son pas décidé. Nora avait toujours une des fiertés de sa mère, belle, aimable, bien élevée, intelligente et raisonnée, souvent, elle était la bonne conscience du trio, elle avait une forme de sagesse surprenante pour son âge, et Helena s’enorgueillissait parfois de se dire que cela venait sûrement d’elle. Elle arriva devant la salle et décida d’attendre patiemment que sa progéniture ai finit. Elle s’assit sur un banc en face de la porte et patienta. Elle avait dix minutes d’avance.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We may be wrong... Jeu 22 Déc - 10:22


Nora et Helena


Assise sur la table en bois, je feuilletais mes notes tout en écoutant ce qu'il se disait dans la salle. Je n'avais qu'une envie, que cet interrogatoire se termine. Cela traînait en longueur et je commençais à avoir faim.

-OBJECTION, votre honneur... la question n'a aucun rapport avec l'affaire! dis-je brutalement en me levant.

-Accordé, maître Calahan.

Tout en reprenant place sur mon siège, je fis un petit sourire de vainqueur à mon adversaire. J'avais beau avoir l'air distraite, je ne l'étais pas du tout. L'avantage d'être une femme était que nous pouvions faire plusieurs choses en même temps. Enfin cette pensée est stéréotypée mais si tu regardes réellement c'est le cas.

Au bout d'une trentaine de minute encore, le juge décida de clore l'audience pour aujourd'hui. Soulagé, je rangea mes affaires et sorti de la salle. Comme a mon habitude, je portait un tailleur rouge et je faisais donc tâche autour des autres avec leurs costumes tristement noirs et déprimants. Une fois dehors, je fus agréablement surprise de voir ma mère. De façon étonnante, nous étions assez proche. Le problème de notre famille était le manque d'unité, nous étions souvent en conflit, nous étions rarement d'accord. C'était notre faiblesse et je le savais mais je ne pouvais rien faire. Ma fierté refusait que je m'écrase. Je savais plus ou moins pourquoi ma mère était là. Elle voulait que je fasse des compromis, pour avoirs plus d'unité et avoir une chance d'être plus puissant face aux Halliwells. Je m'approcha d'elle et lui fis un sourire.


-Maman, Tu fais quoi ici ?

Elle m'expliqua alors qu'elle souhaitait faire un peu de shopping avec moi. Je leva un sourcil surprise de cette initiative mais j'apprécia.

-Laisse moi passer un coup de fil et je serais prête pour aller faire cette séance. dis-je avec un rire.

Je m'éloigna d'elle et sorti mon téléphone portable. Je composa le numéro téléphone de mon assistante.


- Oui, dites que je serais absente cette après midi, je prend un congé.

Sans lui laisser le temps de répondre, je referma mon téléphone et parti rejoindre ma mère. C'était la personne à qui je ressemblait le plus et c'était certainement pour cela que c'était elle dont j'étais le plus proche car nous arrivions à nous comprendre. Ce n'était pas le cas de ma seconde soeur avec qui nous étions en permanence en conflit et qui était probablement l'un de nos sujets de discorde. Elle était incapable de mesurer ces propos ou ces actes et cela nous m'était très souvent en danger. Si nous commencions par la calmer nous aurions beaucoup moins de problème.

Une fois dehors, je vis la voiture de ma mère juste devant les escaliers. Elle avait visiblement eu de la chance pour pouvoir se garer là. Je pris place du côté passager et dans un certain silence, elle nous conduisit vers le centre commercial le plus proche. Sur le trajet voulant briser le silence, je la regarda et dis doucement:


-Pourquoi cette séance maintenant ?

Je savais que ma mère n'aimait pas spécialement que je loupe mon travail ou des choses dans le genre comme manquer à ma parole. C'était pourquoi j'avais été surprise de la voir aujourd'hui. Il y avait donc quelques choses d'important qu'elle souhaitait me dire.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We may be wrong... Mer 28 Déc - 23:59

N – « Maman, Tu fais quoi ici ? »

Helena se leva, rangeant son téléphone, et posant les yeux sur sa fille. Ce qu’elle était impressionnante dans son tailleur rouge, elle devait leur tenir tête fièrement. Certes Helena n’avait pas de fierté particulière sur ce qu’elle était mais elle était terriblement fière de sa famille. Ses filles, son fils et par-dessus tout, son mari !

H – « Nora ! Et bien, je me disais que ça faisait longtemps que l’on ne s’était pas vue toutes les deux. Et puis ma garde robe demande un bon gros coup de neuf ! »

Elle s’approcha avec un sourire cordial. Elle n’était pas chaleureuse mais pourtant, son instinct maternel avait la peau dure. Elle ne prit donc pas sa fille dans ses bras mais lui accorda ce que l’on pourrait appeler un regard tendre. Elle ne faisait pas tout ces trucs de « maman », elle ne remettait pas de mèches derrière les oreilles, elle ne téléphonait pas pour prendre des nouvelles souvent mais elle veillait sur ses enfants comme sur la prunelle de ses yeux. Elle supportait sa famille contre tout ! Elle avait passé l’éponge sur les infidélités de Zach pour sa famille, accepté un de ses fils illégitime dans la maison pour sa famille, elle protégeait encore se filles qui courraient droit au massacre et attirait les attaques sur elle pour leur laisser le champ libre. Alors qui osera à partir de maintenant de dire qu’Helena est une femme sans cœur ? Elle n’a pas votre définition de l’amour mais elle en a à revendre.

N- « Laisse moi passer un coup de fil et je serais prête pour aller faire cette séance. » dit-elle avec un rire.

Helena hocha la tête en signe d’approbation et laissa sa fille mettre quelques dernières choses en ordre. Sa fille parla quelques instants au téléphone puis le décola de son oreille et revint vers elle.

N- « Pourquoi cette séance maintenant ? »
H – « Et bien, ton père ne cesse de m’inviter à toutes sortes de sorties. Restaurant, cinéma, et bientôt opéra, je vais vite avoir épuisé mes tenues. Je pensais que tu pourrais me donner un coup de main. Et puis, on pas parlé ensemble depuis un bout de temps. »


Elle lui sourit. Helena avait récemment retrouvé une vie normale ou presque. De nouveau complice avec son mari qui lui avait demandé de renouveler ses vœux, elle se sentait vivifiée. D’ailleurs, elle n’avait jamais été aussi rayonnante. Son regard de glace avait un halo heureux. Elle n’avait encore pas dit à sa famille qu’elle allait se marier à nouveau avec Zach, elle voulait que Nora soit la première à le savoir. Sa fille qui était la plus proche d’elle, celle avec qui elle était le plus une mère.

H – « Ma voiture est garée devant, je t’emmène au centre commercial ? Ensuite on ira manger un de ses plats grecs que tu adores ! »

Elle passa son foulard autour de son cou et pris doucement le chemin de la voiture. Plus les jours passaient, plus elle reprenait une vie de femme normale. Helena avait toujours voulu le pouvoir mais dernièrement, elle se demandait si elle était vraiment prête à en faire les sacrifices. Elle n’était pas capable de donner son mari, ni ses enfants pour être la plus puissante. Elle n’allait pas l’avouer pour le moment, mais sa priorité était de protéger les gens qu’elle aimait à présent, et plus d’en faire des dieux vivants. Peut-être lui en voudront-ils, mais elle ne supportera pas de les perdre.

H – « Ho et je dois t’annoncer quelque chose. Je dois aussi trouver une robe toute particulière. Ton père et moi, allons renouveler nos vœux de mariage ! Les autres ne le savent pas encore… Tu es la première. »

Helena avait un sourire qui traduisait le bonheur qu’elle éprouvait à l’idée de vivre cela. Bien sûr, d’autre femme aurait été excitée et complètement folle à cette idée, Helena était contrôlée, toujours calme, mais elle laissait transparaître sa joie en filigrane. Pour quelqu’un qui avait vécu tant de temps avec elle, cela allait se voir comme le nez au milieu de la figure.
Revenir en haut Aller en bas


Here you come
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We may be wrong...

Revenir en haut Aller en bas

We may be wrong...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
Archives : 1re saison
 :: Le centre ville
-