Partagez|

girl of the past ♔ Iseult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Here you come
Iseult T. Everdeen

Voir le profil de l'utilisateur

✘ messages : 20
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : Ici et là !
✘ Puissance : 43

MessageSujet: girl of the past ♔ Iseult Mer 12 Sep - 11:38


& iseult tamina everdeen


MYSELF
♔ âge; 26 ans ♔ lieu de naissance; Pandoria ♔ origines; Perse ♔ métier; Protectrice de la boite de Pandore ♔ état civil; Célibataire ♔ créature; Sorcières ♔ camp; Bien ♔ pouvoirs; Auto-guérion ─ Maîtrise marionnette ─ Sensokinésie ♔ personnalité; Gemma Arterton ♔ groupe; Sorciers Psychiques

j'aime

✎ l'indépendance et la force
✎ l'authenticité
✎ les responsabilités
✎ pouvoir jurer
je déteste

✎ me sentir perdu dans ce monde auquel je ne connais rien
✎ la bêtise humaine
✎ les personnes qui se plaignent sans agir
✎ le mensonge

story of my life
je vais tout te raconter

« Ce fardeau sera le tien jusqu’à ta mort éternelle, peu importe les sacrifices, peu importe les douleurs, peu importe les peines, tu es née pour protéger cette force obscure ! Par tous les moyens, tu dois empêcher des êtres mal intentionnés de l’approcher, ton devoir sera ta raison de vivre. En échange, nous t’offrons une vie immortelle. Tout au long des années qui passeront, à chaque fois qu’un danger rôdera autour de cette force, tu te réveilleras à combattra. A tout jamais, ta destinée est tracée… »

A la naissance de Tamina, le royaume de Pandoria organisa une fête qui dura sept jours. C’était la coutume pour chaque naissance royale : les garçons étaient fêtés pendant quatre jours, les filles pendant sept jours. La raison était simple, cela annonçait le renouveau pour protéger le terrible secret du royaume. Depuis des générations, seules les femmes avaient le pouvoir de protéger la boite de Pandore qui avait été discrètement cachée au sein même du temple du royaume. Les aïeules de Tamina avaient toutes étaient des prêtresses ayant reçu la mission de protéger la boite de Pandore à n’importe quel prix !
Les nouvelles prêtresses se voyaient levées de leur mission seulement à leur mort, obligeant leur première descendante à reprendre le flambeau. En attendant ce moment venu, elles devaient toutes entrainées leur progéniture au combat mais également à l’art de la magie. Tamina subit donc le même sort, sortant ainsi de son enfance dès l’âge de dix ans, âge auquel sa mère commença à l’entrainer comme un véritable soldat. Elle subissait des journées de plus de huit heures d’entrainement, allant même jusqu’à l’épuisement. La petite Tamina pleurait alors toute la nuit à cause de la fatigue, des blessures et des crampes. Cela lui forgera un caractère très dur : aujourd’hui, Tamina est du genre marche ou crève. Les faible, elle ne les veut pas sur sa route, et bien qu’elle les protège, elle les méprise un peu, rejetant sur eux la faute de cette mission pesante sur sa vie.
Malgré cet entrainement très intense, Tamina avait la chance de connaitre une mère aimante, qui prenait grand soin de sa fille, non pas parce qu’elle allait devoir protéger la boite de Pandore, mais parce qu’elle aimait sincèrement et profondément ce petit être à qui elle avait donné la vie. C’était une mère câline, protectrice et toujours à l’écoute de sa fille qui pouvait cependant devenir impitoyable dès qu’il s’agissait d’entrainer sa fille. Tamina voyait sa mère comme une femme forte et loyale, c’était un exemple pour elle, et elle grandissait en se disant qu’elle souhaiterait devenir une prêtresse comme elle.

Durant le règne de la mère de Tamina, Pandoria connu plusieurs attaques que le royaume a toujours repoussé avec beaucoup de courage et de bravoure. La citée était connue pour être imprenable, elle avait été construite de manière à ne pouvoir laisser personne y entrer lorsqu’un état de siège était décidé. Cependant, personne n’avait pensé que la trahison pourrait venir de l’intérieur. En effet, alors que Pandoria subissait un nouveau siège, les ennemis réussirent à pénétrer le royaume faisant d’innombrables victimes. Tamina avait 17 ans à cette époque, et du haut de sa hauteur, elle était horrifiée de la voir la situation se dégrader aussi facilement. L’ennemi pénétrait de plus en plus dans l’enceinte.
Par pur réflexe, Tamina se rendit dans la salle qui renfermait la boite de Pandore. Sa mère s’y trouvait, priant devant la statue d’un dieu perse. La jeune adolescente eut à peine le temps de dire un mot qu’un soldat l’attrapa par les épaules, l’obligeant ainsi à s’agenouiller devant ce qui devait être un roi. Ce dernier lui lança à peine un regard tout en s’approchant de sa mère, une arme à la main.

« -Maman !!!! » hurla Tamina qui craignait pour la vie de sa mère.

Mais alors que le roi était à sa hauteur, se dernier lui tendit la main pour l’aider à se relever. Tamina ne comprenait plus rien à la situation.

« -Maman ? »

Cette dernière tourna son visage vers sa fille, le regard un peu triste, avant de prendre la parole.

« -Il faut que tu comprennes mon geste Tamina, je fais ça pour nous, pour toi ! Personne ne devrait nous obliger à une vie de servitude, tu mérites tellement mieux que ça mon cœur. »

Les yeux écarquillés, Tamina observait sa mère en train de trahir son serment, en train de trahir tout ce pour quoi elle avait été élevée. Le roi riait, la situation devait terriblement lui plaire, et il jubilait tandis que le monde de Tamina s’écroulait complètement. C’était impossible, elle ne pouvait croire que sa mère avait pactisé avec l’ennemi, qu’elle les avait fait entrer dans Pandoria, les laissant tuer son peuple. Plus l’adolescente y pensait, plus elle sentait cette rage monter en elle.
Elle finit par éclater de rage, hurlant, ne supportant pas cette trahison si douloureuse. Aussitôt, tous les hommes se couchèrent au sol, les bras écartés, laissant ainsi tomber leurs hommes. Sans même s’en rendre compte, elle utilisait son pouvoir de maitrise marionnette. Le regard rivé sur le roi et sa mère, il fallait qu’elle les arrête immédiatement, ils étaient en train d’ouvrir le coffre sacré contenant la boite de Pandore. Neutraliser le roi ne sera guère compliqué, les humains n’étaient que des marionnettes dans les mains d’une sorcière, et en quelques gestes, il fut assommé, s’écroulant au sol. Le plus dur fut le combat avec sa mère, qui avait l’air déterminé à se débarrasser de la boite de Pandore.

« -Ecoute moi ma chérie ! Si jamais on leur donne la boite, nous serons débarrassées à jamais, nous n’aurons plus à sacrifier nos vies pour cette cause ! »
« -Ils s’empresseront de répandre le mal sur Terre ! C’est cela que tu veux ? Mourir dans d’atroces souffrances ? Voir la misère autour de toi ? Dans ce cas, tu n’es pas la prêtresse que je souhaite devenir. Choisir la facilité n’est jamais la solution ! »

L’affrontement fut très compliqué pour Tamina qui n’avait pas l’expérience de sa mère, mais elle avait un avantage, contrairement à sa mère, elle n’aurait aucun scrupule à la blesser pour l’empêcher de nuire.
Les jeunes femmes se battaient à coup de pouvoirs mais également à coup de poing et de pieds. Tamina était finalement heureuse d’avoir suivi un entrainement aussi intensif, de ce fait, elle pouvait tenir la dragée haute à sa mère, qui finit par s’écrouler au sol. Tamina en profita pour s’emparer de la boite de Pandore et s’enfuir. Elle savait qu’elle devait faire vite, s’éloigner le plus rapidement possible. En tant que prêtresse, sa mère avait le pouvoir de ressentir la boite de Pandore, déceler où elle se trouvait pour la retrouver plus facilement.
Mais alors qu’elle venait à peine de mettre un pas en dehors du royaume, Tamina sentit une douleur vive dans le ventre la faucher violement. Elle hurlait, suppliant pour que cette douleur s’estompe, c’était comme recevoir encore et encore des coups de couteau dans le ventre. Puis, la boite de Pandore s’illumina entre ses mains, et tout redevint calme. Les larmes perlèrent au coin des yeux de Tamina, elle savait très bien ce que cela voulait dire, sa mère venait de perdre la vie ; elle était la nouvelle prêtresse.

Pendant plusieurs mois, Tamina ne cessa de fuir encore et toujours, avant de revenir à Pandoria. Le royaume n’était plus qu’un tas de pierres, il avait perdu sa beauté et sa noblesse. De la fumée s’échappait encore de certains vestiges.
La toute jeune prêtresse remis la boite de Pandore en sécurité dans le coffre. D’un regard elle embrassa une dernière fois cette pièce qu’elle avait si bien connu avant de prendre place dans ce qui était appelé le « tombeau ». C’était une sorte de tombeau en pierre, décoré pour les prêtresses, pour que leur sommeil soit apaisé. En réalité, le tombeau était l’endroit dans lequel une prêtresse devait prendre place lorsqu’elle s’endormait pour plusieurs années…

Tamina baignait à présent dans une douce chaleur. Elle avait l’impression d’être entourée de soie, si douce, comme si son corps était berçait de caresses. Et tout s’arrêta brusquement, la laissant seule et nue en plein milieu d’une forêt. Le réveil était dur pour la prêtresse qui sentait une vague d’émotions lui percer le cœur. Elle était en train de se remémorer tout ce qui était arrivée avant qu’elle ne s’endorme. Mais elle n’avait pas le temps de s’apitoyer sur son sort, si elle était de nouveau réveillée, la boite de Pandore était en danger.
L’intégration dans ce monde fut assez simple, même si les années étaient passées, Tamina s’adapta assez rapidement au Moyen-âge. Pour passer inaperçu, Tamina changea son nom en Iseult et devint une comtesse. Elle déjoua les plans diaboliques d’un sorcier qui était au service du roi des terres sur lesquelles elle se trouvait. Iseult en garda trois grandes cicatrices dans son dos en souvenir. En effet, alors qu’elle venait de sauver de peu la boite de Pandore, le roi la fit arrêter, ayant été mal informé, et la punie pour haute trahison.

Et le cauchemar recommença de nouveau ! Alors qu’Iseult pensait avoir mit la boite de Pandore en sécurité pour de bon, la voilà de nouveau appelée pour protéger la boite. Alors qu’elle apparait, de nouveau nue comme un ver, au beau milieu d’un combat entre un démon et un sorcier, Iseult vient de mettre les pieds dans une époque dont elle ne connait rien et dont la technologie la perturbe énormément. Elle doit donc d’abord s’adapter à l’époque dans laquelle elle vient d’atterrir avant de se remettre à la recherche de la boite de Pandore qui a disparu…


behind the screen
la curiosité jusqu'au bout

PSEUDO • Lexis
AGE • 22 ans
FRÉQUENCE DE CONNEXION • 7/7
COMMENT AS TU TROUVÉ LE FORUM • -
QU'EN PENSES TU • -
CRÉDIT ICON •
CODE RÈGLEMENT • Ok par Jazzi



    ❝ LOST IN YOUR EYES I DON'T LOOK BACK ❞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Jazzibell M. Silver

Voir le profil de l'utilisateur

✘ messages : 1939
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : San Francisco
✘ Your job : Sans job fixe
✘ Puissance : 1924


The Book of Shadows
X Pouvoirs:
X Mes objets:
X Links & RP:
MessageSujet: Re: girl of the past ♔ Iseult Mer 12 Sep - 13:28

Je valide & j'archive



    → sometimes I pretend to be strong enough and then my life falls apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://ultimatebattle.forumactif.com

girl of the past ♔ Iseult

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
Passons aux choses sérieuses
 :: 
Welcome to San Francisco
-