AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez|

Inspection des ennuis, jeune fille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Wyatt M. Halliwell

Here you come
Wyatt M. Halliwell
Wyattosaurus-Rex

Voir le profil de l'utilisateur

✘ messages : 153
✘ Your job : Professeur
✘ Puissance : 275
✘ Your Mood : Charmante


The Book of Shadows
X Pouvoirs:
X Mes objets:
X Links & RP:
Inspection des ennuis, jeune fille. Vide
MessageSujet: Inspection des ennuis, jeune fille. Inspection des ennuis, jeune fille. Icon_minitimeVen 14 Sep - 20:37

Parfois, le manoir Halliwell connaissait un étrange calme anormal dû à l’absence de ses membres, d’un triste sentiment de pression ou encore d’un sortilège raté qui avait rendu tout le monde muets. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas. C’était même le contraire lorsque l’aîné de la famille avait décidé d’entreprendre sa petite action hebdomadaire, à savoir surprendre (ou pas) les Halliwell d’une inspection générale et brève de leur petite vie pour savoir si tout allait bien. Et gare à celui qui paraîtrait louche, il aurait l’homme sur le dos jusqu’à ce que Wyatt ait une réponse sincère à ses questions ! Dans une famille aussi nombreuse et pleine de secrets, il avait développé une sorte de radar à ennuis lorsqu’il s’entretenait avec toute la marmaille. Et ne parlons pas de son détecteur de mensonges hyperactif probablement dû à son caractère surprotecteur.

Après avoir harcelé quelques cousins/cousines, ce fut le tour de Chris. Mais Chris n’était pas là. Graaah ! Il lui laissa un message salé sur le répondeur et se jura de ne pas le lâcher lorsqu’il aura mis la main dessus. Quand Wyatt avait décidé d’être chiant il en devenait insupportable, mais il faisait cela pour le bien de sa famille car il savait que certains ne demandaient pas toujours d’aide en cas de soucis. Il y en a à qui il fallait tirer les vers du nez ! Il craignait d’autant plus que des proches ne se mettent dans l’idée de se tourner vers une influence charmante mais mauvaise et le devoir du chevalier était bien de débarquer avec ses gros sabots pour, citons, « péter la gueule à ces empafés ! ». Wyatt avait l’esprit vif mais aussi le sang chaud. Il pouvait s’emporter en un rien de temps lorsqu’on touchait la famille.

Chris pas là, Melinda allait donc prendre plus tôt que prévu. Il l’avait vu grimper à l’étage plus tôt dans la matinée et jugea qu’elle devait être dans sa chambre. Donc il grimpa les escaliers quatre par quatre avant de s’arrêter en pleine réflexion. Il marcha à pas de loups jusqu’à la porte fermée de la chambre pour poser son oreille sur la porte. Il entendait sa voix, elle était probablement au téléphone. L’homme se redressa, réajusta son T-Shirt à manches serrées puis mit la main sur la poignée avant d’ouvrir brusquement la porte et d’entrer comme un ours en gueulant : « INSPECTION GÉNÉRALE ! »
Ou comment faire sursauter puis enrager sa sœur, étape une. Il s’arrêta pour l’observer d’un œil suspicieux, elle et son téléphone, puis se rua dessus pour lui voler l’appareil des mains.
« Ici le frère, elle vous rappelle. » fit-il avant de raccrocher et de jeter le portable sur le lit. Lit sur lequel il s’allongea paisiblement sans aucune gêne. Il n’allait pas se mettre à fouiller dans ses affaires comme la dernière fois. Il paraissait suspicieux, méfiant, mais en vérité il accordait une grande confiance à sa famille, Melinda compris. C’était simplement sa manière un peu maladroite et brusque de leur montrer qu’il était là pour eux, et qu’il continuera de veiller sur leur petite tête quoiqu’il en coûte, dusse-t-il se faire détester par les siens. Il n’allait pas dire bonjour, demander si ça allait, raconter des niaiseries sur les sentiments ou que sais-je encore ! Il était timide, maladroit et extrêmement coincé mais heureusement, tout à fait à l’aise avec les siens. Y compris sa petite sœur victime de taquineries ou de farces.

« Y’a un démon à castrer cette semaine, jeune fille ? »
« Y’a un démon à castrer. » Voici la phrase qu’il lui posait chaque semaine. Et Melinda savait très bien que c’était sa façon à lui de s’assurer que tout allait bien, et de lui proposer son aide pour tout. Au fond, il n’était qu’un gros nounours dont seules quelques rares personnes comme sa petite sœur pouvaient toucher la généreuse guimauve de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous

Here you come
Invité
Invité


Inspection des ennuis, jeune fille. Vide
MessageSujet: Re: Inspection des ennuis, jeune fille. Inspection des ennuis, jeune fille. Icon_minitimeMar 18 Sep - 15:52



✖Wyatt & Melinda✖
« Inspection des ennuis, jeune fille. »

Melinda n’avait pas eu envie d’aller à l’unif ce matin, elle n’aimait pas le cours qu’elle avait et de toute façon, elle avait besoin d’une nouvelle garde-robe. La saison chaude allait faire place à l’automne et il lui fallait des vêtements un peu plus chauds. Quel meilleure excuse pouvait-elle avoir pour éviter les cours ? Aucun, c’était un cas d’urgence, non ? Se levant à l’heure où elle devait aller en cours, elle fit semblant de rien mais au lieu de se rendre à l’université, elle se dirigea vers la rue commerçante de la ville de San Francisco. Cela la détendrait un peu et ce n’était pas les cours qui le ferait... Le groupe qui devait chanter ce soir au P3 n’avait pas été un cadeau hier soir au téléphone et pendant la répétition pour la jeune femme et ce dont elle avait besoin pour se détendre avant de les revoir ce soir était une bonne séance de shopping. Au centre-ville, elle passait d’une boutique à l’autre et la seule chose qui lui manquait encore était un jean. Sortant de la dernière boutique visitée, elle se dirigea vers le Starbuck histoire de se faire une petite pause-café avant de reprendre les hostilités avec son portefeuille. Café en main, elle ressortit heureuse de sa petite matinée et de la journée qui se profilerait pour elle. Une petite journée sans penser aux démons, à la magie, à l’école, au boulot : ça n’était que pure bonheur qu’elle s’accordait de temps en temps.

De retour au manoir, elle se rua dans sa chambre, évitant ainsi toutes les questions sur le fait qu’elle rentrait plus tôt que prévu et débordant de paquets des boutiques où elle était passée pendant sa journée. Surtout, elle avait vu que son grand-frère était là et elle n’avait aucune envie d’avoir à faire au discours moralisateur de Wyatt. Elle aimait sa famille et elle aimait ses grands-frères mais parfois, elle n’avait qu’une envie : qu’ils lui lâchent la grappe… En tant que petite sœur chérie, ils ne cessaient d’être sur son dos, s’assurant qu’elle ne faisait pas de bêtises, qu’elle n’était pas trop approchée par les mecs, enfin, ce que les grands-frères pouvaient faire quand il s’agissait d’une petite sœur. Mais, Melinda aimait faire des bêtises, aimait faire la fête sans réfléchir à ce qui pouvait arriver plus tard, ce qui avait aussi le don d’énerver ses grands-frères. Ils n’avaient pas tellement d’emprise sur la jeune femme et depuis son adolescence, ils essayaient de contrôler ce qu’elle faisait, qui elle voyait mais ils étaient incapables de l’empêcher de faire quelque chose lorsqu’elle en avait décidé autrement. Pour autant, même si cela ne se voyait pas, elle écoutait ce qu’ils avaient à lui dire, elle savait qu’ils étaient plein de sagesse et qu’ils ne disaient pas n’importe quoi. Néanmoins, elle ne voulait pas qu’ils sachent qu’elle les écoutait parfois, cela leur ferait trop plaisir…

La jeune femme retira ses chaussures, sa veste et sauta sur son lit, son mp3 à la main. Elle le mit en route sur ses baffles et sortit son téléphone portable, regardant si elle avait des messages. Chantant à tue-tête, elle vit un message d’une de ses très bonnes amies, Amanda, qui lui demandait de lui téléphoner, c’était urgent. Certainement encore un coup de son petit ami, celui-ci jouait sans cesse avec ses pieds… La blondinette baissa un peu le son avant de composer le numéro de son amie et sans vraiment s’en rendre compte, elle commença à faire les cents pas. Il ne fallut pas quelques secondes avant que Mandy décroche et, en pleurs, lui explique ce que Jack lui avait encore fait… Melinda tentait de la rassurer, de la conseiller et lui dit qu’elle trouverait bien mieux si elle le lâchait, ce qu’elle lui disait depuis des années. Prise par son occupation, elle n’entendit pas les pas qui s’approchaient derrière la chambre de la jeune femme.

« INSPECTION GÉNÉRALE ! »

Entendit-elle lorsque Wyatt ouvrit brusquement la porte et cria cela… Melinda fit un bond de quatre mètres, surprise et ne s’attendant pas à cela. Pourtant, c’était bien le genre de son frère. Si un regard pouvait tuer, celui qu’affichait Melinda en ce moment aurait pu assassiner son frère sur le champ. Alors qu’elle pensait simplement le mettre dehors à coup de pieds, il ne lui laissa pas le temps de faire quelque chose avant qu’il ne se rue sur son téléphone et qu’il lui prenne des mains.

« Ici le frère, elle vous rappelle ! »

La sorcière était tellement choquée par ce que Wyatt venait de faire qu’elle en resta bouche-bée… Il ne manquait vraiment pas d’air et il ne se gêna pas pour jeter le téléphone sur le lit ainsi que son propre corps…

« NON MAIS CA VA PAS DANS TA TETE TOI ! »

Hurla Mel qui venait de sortir de sa torpeur pour l’engueuler. Il ne croyait quand même pas qu’il allait s’incruster après ce qu’il venait de faire ? S’il voulait savoir comment allait sa sœur – parce qu’elle connaissait cette pratique et qu’elle savait ce qu’il voulait en réalité – ce n’était certainement pas comme ça qu’il aurait des réponses….

« Y’a un démon à castrer cette semaine, jeune fille ? »

La blondinette croisa ses bras en signe de non-coopération de sa part… Non mais après ce qu’il venait de faire – jamais il n’avait réellement était aussi loin dans ses souvenirs – elle n’allait pas lui donner satisfaction…S’asseyant sur la chaise de son bureau, lui tournant le dos, elle lâcha :

« Même si c’était le cas, je ne te le dirais pas ! Tu n’avais pas à entrer comme ça et surtout pas à couper ma conversation avec mon amie ! Tu sais qu’elle avait des problèmes de cœur et qu’elle avait besoin de moi ! »

Lâcha-t-elle fâchée et faisant semblant de ne pas s’occuper de lui, faisant un tour sur le net sans lui faire le plaisir d’aller sur ses mails ou tout autre endroit où ils pourraient avoir des informations sur sa vie privée…

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Inspection des ennuis, jeune fille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
HABITATIONS
 :: 
Alamo Square
 :: 
Manoir des Halliwell
 :: 
Les Chambres
 :: 
Chambre de Melinda
-