Partagez|

Beh alors ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Here you come
Wyatt M. Halliwell
Wyattosaurus-Rex

Voir le profil de l'utilisateur

✘ messages : 153
✘ Your job : Professeur
✘ Puissance : 275
✘ Your Mood : Charmante


The Book of Shadows
X Pouvoirs:
X Mes objets:
X Links & RP:
MessageSujet: Beh alors ? Mer 7 Nov - 9:48

La semaine était tellement calme que l’homme ne s’était pas senti aussi détendu depuis des mois. Depuis le tournant. Les cours, quelques rencontres intimes avec une certaine étudiante capricieuse, il avait bien poussé une petite gueulante dans les bureaux de la fédération le lundi matin à l’ouverture pour leur rappeler qu’il ne les oubliait pas, mais rien de bien éprouvant. Les quelques chasses aux démons s’étaient faites dans les règles de l’art avec des compagnons obéissants et responsable. De plus, il avait une nouvelle piste sur sa recherche des nettoyeurs et il sentait qu’il se rapprochait du but. Pas de grosse colère pour l’aîné des Halliwell qui ne chercha même PAS cette fois à suspecter les trois démones du manoir. Du moins presque pas. Il avait préféré éviter sa fausse mère pour éviter de la brûler vive encore une fois. Pas d’alerte dans la famille, pas de dispute, pas de secret révélé, c’est dans cet instant de repos si puissant qu’il se rendait compte à quel point son corps et son esprit étaient meurtris par les angoisses, l’autorité, son rôle de protecteur qu’il prétendait avoir accepté de lui-même mais qui s’était en vérité imposé. Peut-être que des vacances lui feraient le plus grand bien et l’empêcheraient de mourir d’un ulcère à trente-cinq ans, mais il n’en avait pas envie.

L’homme ne pouvait pas se détendre devant la télévision car il apparaissait toujours une maudite publicité sur ce maudit tournant instauré par ces maudits anciens sorciers qu’il détestait. Il était en congé et plutôt que de se chercher une activité ludique comme faire une promenade quelque part il préféra errer dans le manoir à la recherche d’une tête digne de confiance qui, pour une fois, ne lui cacherait rien. Il y avait des moments où il se sentait relativement seul. Il mettait tout en œuvre pour préserver les siens et pour mener à bien sa mission de grand méchant loup qui garderait sa meute – car il est clair aux yeux de sa famille qu’il était le méchant avec toutes ses restrictions, ses questions et son autorité – mais s’il ne le faisait pas, personne ne le ferait pour lui. Dans un couple de parents, l’un des deux se voyait toujours attribué le rôle de celui qui dit non pour le bien des enfants. Wyatt s’était fait à cette idée, malheureusement on lui cachait donc beaucoup de choses et les Halliwell avaient ce talent inouï de rester indéfiniment dans l’adolescence, quel que soit l’âge. Aucune maturité chez ces cousines qui préfèrent de loin lui cacher qu’elles ont besoin d’aide alors qu’il était là pour ça. Tout ça parce qu’elles ne veulent pas qu’il connaisse leur flirt, ou il ne savait quoi encore. La raison principale à ces secrets étant qu’ils craignaient probablement les reproches de Wyatt en cas de problèmes. Mais il fallait savoir que s’il y avait danger de mort et qu’ils s’en sortaient, l’homme n’allait pas s’amuser à leur passer un savon, il aurait eu bien trop peur pour ça et même s’il finissait par se mettre à crier, c’était nerveux. Il était incapable de faire comprendre son affection, il était terriblement maladroit en matière d’émotions.

Mangeant un paquet de biscuit dans la cuisine, les fesses posées sur la table, il regardait son téléphone. Cela faisait quelques jours qu’il n’avait pas eu de nouvelles de son petit frère. C’était rare et probablement pour emmerder l’oppresseur qu’il était. Wyatt avait bien tenté de le joindre mais rien. Il devait être accroc aux mauvaises sensations parce qu’il s’en servit comme prétexte pour râler et pour réagir. Il se remémora la dernière fois qu’il l’avait vu, c’était la veille. Chris l’avait à peine salué mais lorsque Wyatt était allé vers lui, ce saligaud s’était éclipsé. Ils n’avaient même pas reparlé du jour de l’attaque du démon. Ce jour où Wyatt avait conservé ses si précieux dossiers à son frère. Il ne savait pas si ce dernier les avait regardé ou non, mais l’aîné en tout cas avait de nouveaux dossiers sous la main encore ! Il sortit une bière du frigo l’entama lorsqu’il entendit du bruit dans le salon. Il posa le paquet de biscuits et partit voir la bouteille en verre à la main. Il aperçut donc son petit frère faisant on ne sait quoi dans le salon, probablement de passage avant de partir vers de nouvelles aventures « esquiver le grand frère chiant ! ». Wyatt avala ce qu’il avait en bouche et se passa la langue sur les dents sans un mot, Chris lui tournant le dos et ne l’ayant probablement pas remarqué. Le sorcier appuya son épaule contre le rebord de l’entrée du salon, les jambes croisées et le visage calme quoique bien sérieux. Il but une gorgée de bière assez bruyamment pour que son frangin remarque sa présence.

« Si tu te casse encore après m’avoir vu j’en déduis que tu m’évites. Alors je t’invoquerais puis je t’attacherais à moi. » fit-il très naturellement d’une voix rauque, probablement à cause de sa boisson. Il réfléchit cependant et songea que ce n’était pas en menaçant son petit frère chéri qu’il allait le mettre en confiance. Wyatt avait l’impression qu’il lui cachait quelque chose. Quand un Halliwell avait un secret, c’était douloureux. Mais quand c’était Chris, Wyatt ne pouvait pas le supporter, ça lui faisait mal au cœur comme s’il ressentait une trahison. Il se pencha au-dessus d’un fauteuil, en prit un coussin et le balança sur son frère.
« Tu veux une bière ? Bien sûr que oui, tu vas prendre une bière avec moi. »
Et il partit chercher une bière dans la cuisine… en souriant gentiment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


✘ messages : 59
✘ Puissance : 279


The Book of Shadows
X Pouvoirs:
X Mes objets:
X Links & RP:
MessageSujet: Re: Beh alors ? Mer 7 Nov - 19:34




Wyatt&Chris - Beh alors ?


    Cinq jours. Cinq jours que Christopher Halliwell s'évertuait à éviter son grand frère, et de surcoît le manoir familial. Il n'avait pas envie de les voir. Et surtout pas Wyatt. Il avait eu un peu de mal à se l'avouer, mais oui, il évitait l'aîné des Halliwell. La raison était fort simple : il était persuadé qu'il ne pourrait pas le regarder dans les yeux sans revoir le Wyatt d'un univers alternatif qui avait tenté de le tuer. Un frisson lui parcourait l'échine dès qu'il y repensait. Il pouvait presque ressentir à nouveau le souffle lui manquer alors que son aîné le maintenait sous son joug grâce à la télékinésie, et il pouvait presque de nouveau entendre la boule d'énergie crépiter dans sa main... Ce Wyatt avait bien plus de pouvoir que le sien. Et il ne s'en servait pas pour le bien. C'était bien sûr la chose qui les dissociait le plus, et qui permettait à Chris de faire la différence entre eux, et ainsi de ne pas se laisser dévorer par l'angoisse. Mais quelque part, en plus, le jeune homme culpabilisait de ressentir cette peur, cette angoisse de revoir son frère. Il savait qu'il n'était pas lui. Du moins, pas encore. Mais avec les sœurs Halliwell dans leur présent, tout pouvait changer dans leur passé, et tout chambouler. Et ça, Chris ne pouvait pas le supporter.

    Alors, comme un imbécile, il se mettait à chasser les démons qui auraient pu faire changer de camps à Wyatt pour une raison ou une autre. Comme s'il allait se laisser manipuler si facilement ! Mais, Chris était trop angoissé pour réfléchir de façon totalement rationnelle. Il devenait cet être nerveux et qui chassait bien trop que lui avait décrit la Piper du passé débarquée en ce temps. Et toute ses journées étaient consacrées à la chasse. Pour la première fois depuis des années, il s'était excusé et ne se rendait plus à son travail. Vu le nombre d'heures qu'il y passait habituellement, cela n'avait posé de problèmes à personne qu'il prenne quelques jours de congés. S'ils avaient su qu'il cessait une tâche pour se tuer à une autre, peut-être ses collègues auraient-ils tentés de le ramener à la raison. Mais comment soupçonner que le sorcier passait jours et nuits en enfer, à traquer les démons et mettre bien du désordre dans les bas-fonds ? Parce que tout de même, un Halliwell qui débarquait comme cela, venu de nulle part pour mettre le bazar chez eux, cela ne leur plaisait pas aux démons...

    Mais Chris avait une piste. La dernière attaque au manoir était celle de ce groupe de démons qui se nourrissaient d'êtres puissants. Wyatt était puissant. Ils en avaient après lui. CQFD. Alors, Chris les traquait et les éliminait jusqu'au dernier. Et du coup, il négligeait à la fois sa santé ne dormant quasiment plus, et sa famille, n'ayant eu quasiment aucun contact avec eux depuis près de cinq jours. Mais il avait sa piste, et il lui fallait aller jusqu'au bout.
    Donc, après cinq jours, le jeune homme venait de s'éclipser au milieu du salon. Il était déjà venu là quelques heures auparavant et y avait laissé le livre des Ombres. Il se doutait bien qu'il lui faudrait revenir pour le consulter. Penché sur une table à le feuilleter, il n'entendit pas tout de suite les pas derrière lui. Mais il entendit bien le son d'une gorgée bue. Il se redressa sans se retourner. Il savait qui était là. Ils n'étaient pas frères pour rien. Et il ne put s'empêcher de se raidir face à la menace de son frère. Ce n'était rien de sérieux, bien sûr, mais il pensait toujours à l'autre Wyatt, le menaçant de le tuer... Le coussin qu'il prit dans le dos le fit se retourner, finalement, faisant face à son aîné, une bière dans la main. Prendre une bière avec lui ?

    « Wy', je ne peux pas là, je suis occupé, je dois y retourner... »
    Il ne précisait pas où il allait, mais les quelques brûlures sur ses vêtements, ses traits tirés et les griffures sur ses mains et sur son visage renseignaient bien assez sur sa destination. Cependant il poussa un soupir. Wyatt serait assez capable de l'invoquer s'il s'éclipsait à nouveau. « Pas longtemps alors. » souffla-t-il, assez fort pour que Wyatt l'entende. Il se sentait vraiment fatigué. Et devoir faire face à celui qui dans une autre vie avait voulu le tuer allait probablement achever ses nerfs... Les démons ne perdaient vraiment rien pour attendre !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Wyatt M. Halliwell
Wyattosaurus-Rex

Voir le profil de l'utilisateur

✘ messages : 153
✘ Your job : Professeur
✘ Puissance : 275
✘ Your Mood : Charmante


The Book of Shadows
X Pouvoirs:
X Mes objets:
X Links & RP:
MessageSujet: Re: Beh alors ? Mer 7 Nov - 21:39

Effectivement, Wyatt aurait mis sans hésitation sa menace à exécution en cas de refus. Il ne pouvait pas savoir ce qui tracassait son frère, ce dernier n’avait qu’à le lui dire s’il voulait recevoir autre chose qu’une impression de méfiance et d’amertume de la part de son aîné. Lui-même vêtu de vêtements propres, un t-shirt gris et un jean clair, il remarqua évidemment l’état des habits de Chris. Ce dernier s’amusait à chasser des démons, et il était visiblement seul. Et il osait encore dire à Wyatt qu’il avait autre chose à faire et qu’il devait y retourner. L’homme ne lui demanda pas de détails là-dessus parce qu’il savait que ça allait l’énerver, et il avait cette étrange impression de perdre le seul confident capable de le comprendre mieux que quiconque. Cette sensation de trahison grimpait, il espérait qu’elle n’atteigne pas le point de non-retour. Le goût de la bière devint soudainement amère, il se demanda tout à coup s’il ne serait pas mieux dans un bar à se saouler à la vodka. Il allait encore devoir jouer les méchants pour tenter de s’investir dans sa famille. D’ordinaire, il n’avait pas besoin de prendre ce rôle face à Chris. Ca donnait l’impression du père qui devait s’entretenir avec son fils.

Il lui lança la bière sortie du frigo. S’il y avait bien un seul don que le sorcier aurait toujours voulu avoir, c’est la télépathie. La notion de respect quant à laisser les pensées des personnes dans leur intimité s’était de loin faite surpassée par cette amertume à se voir écarté de situations importantes. S’il ne faisait pas autant d’effort et s’il ne s’usait pas, il verrait son entourage se défaire, s’enfuir, tourner vers le mal ou vers la mort. Quitte à assumer le mauvais rôle, le don de lire dans les pensées des gens le rendrait peut-être plus aimable car il dépenserait moins d’énergie à faire parler ses proches pour connaître leurs soucis. Il eut un pincement au cœur devant le soupir de son frangin. Et en plus, ça le faisait chier de discuter avec Wyatt ! Ce dernier avait l’impression d’avoir soudainement touché le fond. Était-ce à cause de la discussion qu’ils avaient eu la dernière fois ? Cela ne s’était pourtant pas fini en dispute, mais à la séparation de deux hommes parfaitement mature et d’accord entre eux. Il était donc complètement largué, de quoi se braquer davantage sur la défensive.

Le sorcier se pencha en avant et posa ses coudes sur le dossier du fauteuil en fixant son frère, muet comme une tombe. Il avait mal car au top de la liste des choses qu’il voulait le moins, il y avait perdre le statut de modèle pour Chris. Il voulait que ce dernier le voit encore et toujours comme l’aîné capable d’intervenir en toute situation, capable de le secourir, capable de le protéger et de perdurer éternellement dans ce rôle qu’il avait endossé tout petit. Il voulait rester à jamais le plus fort aux yeux de son petit frère. Il n’y avait rien de pire que de voir ce dernier s’éloigner comme un adolescent en quête d’une chose incompréhensible. Tout sourire qu’il s’était forcé d’afficher avait disparu. Il ressentait un nœud dans l’estomac qui tentait de le mettre mal à l’aise alors qu’il ne l’était jamais avec Chris. Mais plutôt que de laisser filer ce dernier, certainement pas, il comptait bien s’attaquer au mal par la racine. Peut-être son visage grave allait inquiéter davantage son frangin mais Wyatt ne pourrait pas le savoir tant qu’il ne savait pas ce qui le tracassait. Il se redressa puis s’approcha de Chris avant de passer à côté pour jeter un œil sur le livre des ombres. Il voulait voir ce que son frère cherchait, quel type de démons il voulait éliminer. Il feuilleta, passa quelques secondes à lire, puis rompit le silence en fermant le livre d’un coup sec.

« Tu as intérêt à avoir une bonne raison, et tu ne partiras pas d’ici avant de m’avoir tout dit. » ordonna-t-il en se faisant violence pour ne rien ajouter de plus. Il devait se contenter de ça, il ne s’énervait pas mais ne semblait pas joyeux pour autant. Juste un air impartial qu’il détestait adopter, surtout envers la personne envers qui il avait le plus confiance. Du moins, avant que Chris ne devienne aussi mystérieux. Wyatt avait bien l’intention d’empêcher son frère de s’en aller et si ce dernier osait quand même le faire, l’aîné trouverait le moyen de le faire revenir ou d’aller à lui. Ce qui était certain, c’est qu’il ne comptait pas le lâcher de sitôt.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


✘ messages : 59
✘ Puissance : 279


The Book of Shadows
X Pouvoirs:
X Mes objets:
X Links & RP:
MessageSujet: Re: Beh alors ? Jeu 8 Nov - 20:48




Wyatt&Chris - Beh alors ?


    De tous temps, celui qui avait toujours le mieux compris Wyatt était Chris. Plus encore que Piper ou Léo lorsqu'ils étaient encore au manoir, Chris était le meilleur ami et le confident de Wyatt. Et l'inverse était vrai également. Et il n'y avait pas besoin d'être télépathe pour voir que l'attitude de Chris faisait souffrir son grand frère. Il le savait, mais ne pouvait s'empêcher de se montrer froid. Lorsqu'il le voyait, une partie de lui lui hurlait « attention, il pourrait devenir celui de ta vision, tuer le peu de famille qu'il reste, et te torturer après... » Et en même temps, il ne pouvait concevoir cela. C'était trop gros, trop éloigné de son Wyatt. Ce n'était pas SON Wyatt !
    Alors, incapable de lui en parler – comment avouer à son grand frère que l'on l'avait vu maléfique, et que depuis on avait peur de lui ? - Chris se murait dans son silence. Son regard était froid, ne laissant passer aucune émotion. Il ne devait pas se laisser attendrir, il avait quelque chose à faire. Il fallait empêcher son frère de devenir démoniaque. Et ça, ce n'était pas une mince affaire.

    Chris restait là, planté au milieu du salon, une bière rattrapée au vol à la main, Wyatt ses coudes appuyés sur le dossier du fauteuil l'observant, son sourire envolé. Un instant s'écoula ainsi, durant lequel Chris se demanda lequel ouvrirait la bouche en premier. Il le décevait. Il le voyait dans ses yeux. Il entendait presque sa voix lui dire « tu me déçois Chris. » Mais ce n'était pas son but ! Il voulait l'aider. L'aider à ses dépends... Finalement, Wyatt fut le premier à agir. Il se leva, s'approcha de Chris qui se raidit légèrement, mais le dépassa, et s'intéressa à la page laissée ouverte dans le grimoire. Et merde, pensa Chris. Cela ne faisait aucun doute que Wyatt ne serait pas ravi en apprenant que son petit frère s'était lancé tout seul à la poursuite d'un groupe de démons assez puissants qui en avaient après la famille Halliwell... Le benjamin des enfants de Piper resta immobile, écoutant seulement le son des feuilles du Livre des Ombres que Wyatt tournait. Puis, d'un coup sec, il ferma le livre et s'adressa à Chris d'un ton froid, et impartial qui provoqua un frisson le long de l'échine du plus jeune des deux hommes. Avoir une bonne raison ? Il ne le laisserait pas partir de là ?

    Chris se retourna vivement vers Wyatt, sourcils froncés. « C'est une menace Wyatt ? Tu me donnes des ordres ? » Ce n'était qu'une question rhétorique. Sa voix était du même ton que celle de Wyatt. Mais il n'avait pas l'intention de s'en aller. Il savait bien que son frère n'hésiterait pas à le faire revenir, peu importait la façon. Il voyait la détermination au fond de son regard. La même brûlait dans celui de Chris.

    « Tu veux savoir ce que je fais ? Je protège cette famille. » Voilà qui était une bonne introduction. Sans même s'en rendre compte, Chris avait posé la bouteille de bière encore fermée sur la table, à côté du livre des Ombres. Désormais, il faisait face à Wyatt, les bras croisés. « J'essaie d'empêcher le mal de s'en prendre à ceux que j'aime. J'essaie de TE protéger, Wyatt. » continua-t-il, en insistant bien sur ce point là. Et avant même que Wyatt ne puisse en placer une, Chris reprit. « J'ai vu des choses. Des choses qui auraient pu arriver, qui pourraient peut-être encore se produire. Je t'ai vu... » mais cette fois-ci, il s'interrompit, se mordant furieusement la lèvre inférieure. Il s'en doutait. De sa vie entière, Christopher Perry Halliwell n'avait jamais pu mentir à son grand frère. Au reste de la famille, à ses parents, aucun problème. Mais pas à Wyatt. Jamais. C'était pour cela qu'il l'évitait depuis cinq jours, parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas cacher ce qu'il avait découvert. Or, Chris voulait à tout prix ne pas le dire, afin de ne pas le blesser, de ne pas faire souffrir son grand frère plus que de raison...

    Avec un soupir, il se laissa tomber sur le canapé, ignorant les éventuelles questions de son frère, les yeux fermés et la tête entre les mains. Il s'était trahi tout seul, comme un idiot. Alors là, bravo. Il poussa un second soupir. « Wyatt... » reprit-il, relevant la tête vers ce dernier. « Je dois les empêcher de t'avoir. » C'était flou, cela n'expliquait rien, mais Chris ne pouvait se résoudre à lui raconter cela.
    Wyatt ne supporterait pas d'apprendre que dans un autre univers, il avait tenté de tuer son petit frère.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Here you come
Wyatt M. Halliwell
Wyattosaurus-Rex

Voir le profil de l'utilisateur

✘ messages : 153
✘ Your job : Professeur
✘ Puissance : 275
✘ Your Mood : Charmante


The Book of Shadows
X Pouvoirs:
X Mes objets:
X Links & RP:
MessageSujet: Re: Beh alors ? Ven 9 Nov - 8:21

Parfaitement, c’était bien un ordre que le Halliwell se sentait obligé de donner pour obtenir ce qu’il voulait. Il pouvait bien effleurer la fierté de mÔnsieur Christopher Jépadordraressevoardetoa mais le petit frère allait répondre de gré ou de force ! De préférence avec consentement. Papa Wyatt n’aimait pas jouer les mères poules, il avait l’impression d’avoir posé la question qui tue : « Est-ce que tu prends de la drogue ? » Ce n’était pas bien différent aussi. Vu l’état du frangin, la drogue aurait quand même été préférable ! Il était plus facile d’extirper des informations à un démon qu’à un proche. En fait, les chasser était presque un moment d’ultime détente pour le sorcier. Mais bref. Que Chris se drogue ou que les forces du mal soient des mamans poules, Wyatt eut quand même des réponses à sa seule question qui, il faut bien l’avouer, en cachait beaucoup d’autres que Chris avait très bien compris ! Le visage de l’homme oscillait entre l’impatience et un air blasé. Impatient parce qu’il se faisait violence pour ne pas couper son petit protégé adoré par des sortes de grognements qui auraient ressemblé à « Mais tu.. t’es.. raah. ? C’est… grumpf, CONNERIES ! » et l’air blasé parce qu’il avait l’impression que son petit frère venait de péter un boulon. Ah ben enfin ! C’est une situation tout à fait normale qui arrive à tous les sorciers, pas de panique ! Ils piquent une crise, deviennent fou quelques jours et finissent par redevenir normal. Tout le monde y passe, même Wyatt qui… euh.. non en fait, il n’avait pas encore craqué.

Que l’aîné des Halliwell était en danger ? Que Chris voulait le protéger ? Ri-di-cule ! Enfin non, peut-être pas ridicule mais aux yeux de Wyatt c’était tout simplement horripilant. Il avait envie de lui dire ‘Eho p’tit, n’inverse pas les rôles tu veux ?’ parce que sa fierté en prenait un sacré coup et puis bon, a-t-on déjà vu la petite Phoebe protéger Prue ? Le sorcier comprit de quoi parlait son frère. Parce qu’il voyait de quoi il parlait, il n’était pas idiot et savait bien que sa mort était moins effrayante que de le voir devenir démoniaque. Il connaissait trop bien son petit frère pour comprendre très vite où ce dernier voulait en venir, et ce qu’il voulait dire. Il attendit très sagement que son frère ait fini de parler. Sous un air très calme, il but une gorgée de bière, une deuxième, et se pencha en avant pour poser la bouteille sur la table du savon. C’est limite s’il n’allait pas prendre le temps de faire craquer ses doigts avant. Une seconde plus tard il avait agrippé les épaules de son petit frère et il le secouait comme un forcené en criant :
« Eho, c’est moi, Wyatt, tu me remet ? WYATT, W – Y – A – T – T ! » épela-t-il avant de le relâcher. Il poussa un gros soupir et roula des yeux. « Ca fait plus de vingt ans que le sujet est clos, qu’est-ce que t’es allé me déterrer ça toi. J’te jure que le jour où je passerais du mauvais côté de la force, je commence par te foutre la plus grosse fessée de ta vie. » plaisanta l’homme en mimant même le geste avec la main. Il se pencha et ramassa sa bouteille. Sur toutes les crasses qui pouvait encore lui arriver, il a fallu que son frère se mette en tête l’idée qu’il allait devenir le plus grand méchant loup de l’univers. Pathétique et en même temps rageant parce que ça poussait Chris à prendre des risques que l’aîné ne cautionnait pas. Ce dernier enchaîna aussitôt sans laisser le temps à l’autre de répondre.
« Trois choses. Si on parle bien du même monde parallèle alors ton égo à la coupe au bol dégueulasse a réglé le soucis y’a longtemps. De plus c’est pas ta mort face aux démons qui va faciliter les choses. Enfin, je sais pas comment tu t’es mis ça dans la tête mais le Chris qui a débarqué ici à l’époque était plus jeune que toi. Donc j’ai dépassé le stade du méchant depuis quelques années. » expliqua-t-il en ne croyant pas un seul moment qu’il allait devenir ce que Chris craignait. Wyatt avait toute sa tête, rien n’avait changé depuis ces années et rien ne changera il en était sûr. Et maintenant… Comment savait-il pour tout ça ? Tout simplement qu’il s’en souvenait. Il n’était plus vraiment un bébé, et certaines choses comme les regards haineux d’un petit frère adulte venu du futur et qui a émis l’hypothèse de vous tuer, vous marquait à vie. Piper n’avait jamais donné plus de détails et l’homme avait dû creuser par lui-même dans son enfance pour comprendre que c’est parce qu’il était devenu méchant. Il n’en savait pas plus et n’avait jamais cherché à découvrir davantage d’informations. Il n’aimait pas ce Chris, ce n’était pas pour rien que petit Wyatt invoquait son bouclier à chaque approche de l’homme mystérieux !

« Et puis merde, ein ! » finit-il par s’exclamer en soufflant bruyamment. « On a d’autres problèmes sur le dos et il faut que tu viennes en rajouter une couche avec ta paranoïa ! Tout le monde peut se faire avoir, c’est le genre de risque qui menace tout le monde ça, pas moi plus qu’un autre. Donc fais marcher ta cervelle un peu au lieu de te fier à je ne sais quoi de bancal ! »
Revenir en haut Aller en bas


Here you come
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Beh alors ?

Revenir en haut Aller en bas

Beh alors ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, the ultimate Battle. ::  :: 
HABITATIONS
 :: 
Alamo Square
 :: 
Manoir des Halliwell
 :: 
Le Salon
-